RSS
RSS



 

 :: Paris :: Terrasse du bord de l'eau :: La Poste Nationale Magique :: L'appartement du dessus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hey there Delilah [Rp évolutif]

avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 91
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 14:10
Me
&
Myself
We sometimes think we want to disappear, when all we really want is to be found.
Fleur ne s'épanouit qu'avec de l'eau et du repos ? Elle ne voulait ni l'un, et n'avait besoin de l'autre. Sommeil qu'elle redoutait, sommeil qui ne venait. Il n'y avait que la café avec un goût aussi amer que celui de son existence. Le jour, elle ne dormait pas. La nuit, elle ne dormait pas. Elle était le soleil, elle était la pluie, et son coeur le sable sous lequel l'amour n'était enseveli. Elle se rappelait les soirées d'été dans la ville aux mille couleurs, et la brise qui la chatouillait même lorsqu'elle se sentait seule.


Une, deux, trois, Delilah se leva. Delilah n'avait jamais choisi la facilité, car après tout Delilah n'aimait pas gagner. Elle habitait au-dessus de la poste, son balcon était décoré par des fientes d'hiboux et il ne passait une heure, une minute, une seconde sans qu'il ne lui soit donné d'entendre les battements de leurs ailes. Delilah n'avait pas non plus choisi la proximité. Ses parents, sans en démontrer la moindre envie, n'avait aucune chance de la trouver là où elle était. Il n'avait ni l'imagination, ni la patience. Encore moins la volonté ou l'amour.


Connards. Le magnétophone passait en boucle les mêmes musiques. La blonde aimait bien cependant ces vieilles musiques qui ne tournaient qu'autour d'elle. Ce n'était pas souvent que le monde pouvait ne tourner qu'autour d'elle. Elle, chercheuse. Elle, l'enfermée. Elle, la petite fée. Elle. La musique lui avait donné la vie, la chanson composait ses branchies.


Kaput, voilà comment elle se sentait. Pas de richesse d'esprit, ou de variété, elle ne se voulait ni respectueuse ni respectée. La jeune adulte poussa le son à son paroxysme. « Hey there Delilah, what's it like in New York City ? I'm a thousand miles away but girl tonight you look so pretty » Chantonnait-elle vaguement. Tout en passant le balai, Delilah ne s'arrêtait. Il n'y avait plus qu'elle pour fredonner ces chansons, comme il n'y avait qu'elle pour transformer ses rêves en réalité. C'était sans doute une des raisons pour lesquelles elle ne dormait pas : ce qu'elle voulait l'avoir, elle l'avait déjà. Et pourtant... « Times Square can't shine as bright as you. I swear, it's true » La mélodie était si pure qu'elle ne méritait même pas de lui être adressée. Aussi, Deli se le promit : cette chanson, jamais on ne lui chanterait.
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Paris :: Terrasse du bord de l'eau :: La Poste Nationale Magique :: L'appartement du dessus-
Sauter vers: