RSS
RSS



 

 :: Beauxbatons :: Beauxbatons : L'aile Virga :: Premier & deuxième étages :: Salle des professeurs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Valeurs par défaut. [PV Morgan] [TGV]

avatar
Messages : 98
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Mai - 21:03


The sweetness of an afternoon

Feat. Lys ♥






Le message avait été clair, il devait rejoindre le stagiaire de Défense Contre les Forces du Mal dans la salle des professeurs. Mais là... Maintenant... Melville se fichait complètement de ce rendez-vous avec ce type dont il ne se souvenait même pas du visage. Il n'avait qu'une idée en tête. IL ETAIT DANS LA SALLE DES PROFESSEURS ! LA SALLE ! C'était le fantasme de tout élève, de pénétrer dans le nid de serpents ! Ses yeux fouinaient de partout, il ne savait plus où donner de la tête. Tant d'émotions envahissaient le jeune homme, réveillant ses sentiments débordants d'adolescent.  

Peut-on vous aider ? lança une voix aigrie à notre intervenant.  
J'attends monsieur MORGAN SØRENSEN. Répondit-il sans même prêter attention à qui lui posait cette question.

Un jour, il s'était promit qu'il allait entrer dans cette salle des professeurs, et là. Il y était. Un sourire presque emplit de bonheur étirait ses lèvres pleines. En fait, il devait avoir surtout l'air d'un élève en pleine divagation, près à faire les quatre cents coups là où il ne devrait pas être. Ce devait être risible. Quand on n'était pas un vieux prof imbu de sa personne, persuadé que les élèves sont une sous-espèce de la race humaine, peine perdu de notre existence, etc, etc... Mais à vrai dire, il s'en fichait totalement. Le lieu recelait de bien trop de détails, la façon dont les professeurs interagissaient dans leur milieu naturel, tout ça était bien trop intéressant pour que Melville ait quelque chose à faire de ce à quoi il pouvait bien faire penser.



[/color]
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Messages : 29
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Mai - 23:26

Il était dégoûté. La vie était beaucoup trop injuste, surtout envers les apprentis. Frisson, avait-il vraiment cru qu'il était son esclave ? À croire que oui. Morgan aurait préféré s'occuper des élèves en colle que de faire la nounou à un auror incompétent. Voilà son cinquième café et pourtant il n'était pas rassasié, pas stimulé comme il voudrait. La clope ne servait pas vraiment à grand chose, certes elle calmait ses nerfs mais elle ne réchauffait pas son corps, brûlait pas son œsophage. Sa tête bascula en arrière en souffla une nouvelle staffe sous le regard indigné de certains de ses collègues dont il avait oublier le nom. De toute façon, il travaillait pas vraiment avec eux donc il ne voyait pas l’intérêt de garder ce genre d'information. Dans la vie il fallait faire du tri sélectif, lui l'avait fait avec les personnes et les informations inutiles.

Le demi-elfe avait beau insulter tout les noms dans toutes les langues qu'il connaissait son professeur de DCFM. Il ne pouvait se montrer qu'admiratif devant le contrôle exceptionnel de Frisson et sa maîtrise de sa matière, cela frôler presque la perfection voire le maniaque. Après c'était en fonction du point de vue de la personne, pour Morgan c'était plutôt un mélange des deux. Tirant une dernière staffe, il juta sa cigarette par la fenêtre. Il la vit chuter, silencieusement, lentement tout en se consument une dernière fois.

Le danois, fit craquer ses omoplates et direction la salle des professeurs pour trouver l'intervenant du Ministère. À force, il allait devoir demander une augmentation pour faire tout ce travail sans rien en contrepartie. Parce que il fallait pas croire, Morgan n'était pas stupide ou ignorant sur la façon dont fonctionné le monde. Bien qu'on puisse faire une action aussi louable soit-elle, la personne au fond d'elle attend toujours quelque chose en contrepartie. Mais, il était tellement plus  simple de ne pas se l'avouer. Ouais. Bon, ce n'était pas tout mais il allait finir par être en retard. Traînant les pieds , il franchit la salle dont les élèves redoutaient mais mourraient d'envies de savoir ce qu'il pouvait bien y avoir.


Son regard tomba sur le seul paumé de la pièce, un brun habillé de noir. Certes, sa aurait pu être lui sans cette air paumé. D'un pas lent, sensuel il se rapprocha de l'auror puis posa sa main sur son épaule. « Vous devez être l'intervenant, je ne me trompe ? »

 
#iwhae pour epicode



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 9:59


The sweetness of an afternoon

Feat. Lys ♥






Lorsqu'une main se posa sur son épaule, Melville sursauta légèrement. Pas le genre de sursaut de surprise, plutôt un sautillement sur lui-même pour se dire "Ah ! C'est peut-être lui !". La surprise vint après, une fois qu'il se retourna vers la personne qui venait de lui adresser la parole. Temps de pause. Sans aucune gène, il le dévisagea des pieds à la tête, tentant de s'empêcher de froncer l'arrête du nez. Il imaginait le stagiaire de DCFM bien plus... beaucoup moins... et d'un air plus... Enfin pas comme ça ! Ce gars devait être plus jeune que lui, et il avait l'air tellement bourru. Tout enthousiasme évanoui, il lui répondit finalement, après cette petite inspection.

Ouais, c'est moi. Melville Grivois. Il se présenta, presque déçu, sans même avoir la politesse de lui tendre une main. Ce type dégageait quelque chose de tellement désagréable ! C'est vous qui allez travailler avec moi aujourd'hui ou est-ce le professeur ? s'enquit-il, tout aussi indélicatement.

Melville trépignait sur place, se tenant d'un pied à l'autre avec impatience: cette journée s'annonçait longue. En plus, il ne savait pas du tout ce qui était prévu pour aujourd'hui. Pas une présentation devant les élèves, c'était un fait. La seule chose qu'on lui avait clairement dit c'était que le professeur de DCFM avait demandé au ministère l'intervention d'un auror pour l'aider, ou pour des recherches, ou que "tu verras bien de toute façon, il te le dira". Ah, les secrétaires du ministère de France, de bons fonctionnaires - sans aucune critique ceci dit, c'est juste ne exposition de fait !

Le ministère n'a pas su me dire la raison exacte de ma venue. Je compte sur vous pour m'indiquer ce que l'on attend de moi aujourd'hui.


[/color]
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Messages : 29
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 22:02

Morgan retient un ricanement devant le sautillement involontaire de l'auror. Se mordant la joue pour ne pas éclater de rire et par la même occasion éviter d'offusquer l'intervenant du ministère et pour ne pas le faire fuir Beauxbatons, Morgan se retient difficilement. Dire que si Frisson aurait été là, il aurait eu moins de retenu que lui à ne pas éclater de rire et de se foutre de la gueule de l'autre. Le brun se retourna et Morgan fut... déçu. Ouais, il s'attendait à un vieux croûton et non pas à un adulte sortant à peine de l'adolescence. Bientôt ils allaient recruter les aurors à la naissance à peine sortir de leur mère. La réponse sèche de l'autre garçon, n’impressionna pas le danois. En même temps, quand on fréquentait 24h sur 24, le professeur Frisson on était immuniser à tout.

Oh, Morgan sentait que cette journée allait être trèèès longue. Un peu trop à son goût. En plus qu’es-que sa pouvait faire à Grivois de savoir si c'était lui ou non ? Il devrait plutôt s'estimer chanceux de ne pas avoir Frisson. «  C'est moi. » Simple, précis, pas besoin d'une contestation. Le semi-elfe regardait l'autre garçon trépignait sur place. Morgan savait qu'il aurait dû prendre tout son temps en fumant sa cigarette car il allait pas être prêt à retoucher ce qui le maintenait encore en vie. Ironique quand on sait combien de mort provoque la nicotine. Se passant la main dans les cheveux, il dégagea une mèche qui lui barrait la vue. Bon, le voilà en nounou qui allait devoir expliquer le travail de l'autre. Il savait qu'au ministère ce n'était pas le top, mais à ce point ? Il retient difficilement un soupir exaspération devant l’incompétence de l'auror. « Vous allez devoir expliquer en quoi consiste le travail d'auror, et faire des démonstrations devant la classe ainsi que faire un duel amical avec le professeur Frisson. J'espère que c'est dans vos compétences » déclara en toute simplicité le danois avec un sourire ironique.

 
#iwhae pour epicode



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 11:22


Valeurs par défaut

Feat. Morgan







Non, je suis que l'secrétaire. Répondit Melville, à la fois agacé et moqueur, un sourire en coin et les yeux levés au ciel. J'espère que je pourrai compter sur votre évidente gentillesse pour panser les bobos que je vais me faire infliger.

Et ça, par contre, ça semblait s'avérer intéressant. Les joutes verbales, c'était comme on pourrait dire le "dada" du jeune "presque" auror et il pressentait que ce stagiaire allait avoir de la répartie. L'indécence et la provocation, c'était un peu la face cachée de Melville, son côté grognon. Il regarda autour de lui, se délectait une dernière fois des lieux, et du sentiment inédit que cela lui procurait. Puis il planta son regard de nouveau vers son interlocuteur, soupira, et haussa les épaules.

Bien, allons donc instruire les élèves. Ils sont de quelle années aujourd'hui ?  demanda-t-il en s'étirant un peu, comme pour se motiver. Je vous suis, Monsieur le Stagiaire.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Messages : 29
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 13:55

Morgan retient un ricanement, l'auror l'avait prit pour l’infirmière ? Si, il croyait que le danois allait bouger le petit doigt pour l'aider quand il se fera battre par Frisson. « Je ne vois pas de raison que vous ayez des blessures face à ce duel amical à moins que vous doutiez de vos capacités ? » Duel amical est un bien grand mot quand on connaissait la férocité de Frisson dans les duels. Se passant les mains dans les cheveux (un mauvais tic qu'il avait), il jeta un coup d'oeil à l'intervenant en face de lui. Le ministère ne savait plus quoi recruter de nos jours...

Retenant une nouvelle remarque acerbe, Morgan ne voulait pas faire fuir le brun il laissait ce travaille à Frisson et son sadisme légendaire.  «  Ce sont des quatrièmes années, je vous prierez de ne pas vous éparpillez. Car il serait regrettable de vous perdre dans l'établissement, Monsieur le presque auror. » Il ouvrit en grand la porte et s'avança vers l'extérieur sans prendre garde si l'autre le suivait, Morgan se dirigea vers le troisième étage. Il était presque déçu que le professeur Frisson n'est pas décidé de faire cours en salle de Torture en bas dans les Catacombes. « Bon vous venez ? » Son enthousiasme se faisait vraiment ressentir dans sa phrase.

 
#iwhae pour epicode

HRP:
 



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 10:05


Valeurs par défaut

Feat. Morgan





Levant sans cesse les yeux en l'air, Melville suivait ce type odieux, les mains dans les poches, et les chaussures traînant au sol dans un bruit agaçant. Ne supportant pas le tonqu'il utilisait alors, le gamin d'auror qu'il était mimait ce type en train de parler, grimaçant par la même occasion, et s'arrêtant dès qu'il tournait la tête. Ce qui finalement n'arriva qu'une fois qu'il eurent été devant une grande porte en bois. Melville le rejoignit en deux grands pas, avançant comme un grand félin. Lorsqu'il arriva à sa hauteur, dans l'ouverture de la porte, il s'arrêta quelque seconde tout près de lui.

Voyons, Monsieur le Stagiaire. Je ne pourrai pas me perdre, avec vous comme guide... lui dit-il en lui mettant une tape sur les fesses, amusé, avant de s'engager directement dans le troisième étage.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Beauxbatons :: Beauxbatons : L'aile Virga :: Premier & deuxième étages :: Salle des professeurs-
Sauter vers: