RSS
RSS



 

 :: Le Commencement :: L'épreuve :: Epreuves validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je ne veux pas [Achevées]

avatar
Saphyra Drenas
Famille Le Fay
Messages : 10
Baguettes en sucre : 2
Date d'inscription : 14/01/2017
Age : 17
Nom de l'avatar : Quelque part entre là et autre part.
Rebelle. Non, étudiante, en vrai.
DC : Je suis une petite patate ~
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Mai - 14:54

La trilogie de l'épreuve
Rien à voir avec ce moldu de James Dashner.


épreuve I.

Je ne veux pas me battre.

J’ai oublié ce que je suis ici.

Le sang, les larmes, les cris se mêlent dans une tornade monstrueuse, où les sortilèges, les coups, les maux volent, déchirent, déchiquètent, détruisent. J’ai peur, j’ai froid, j’ai mal. Ma peau est rongée par des illusions qui me dévorent à mon tour, me laissant dévastée.

Il est là, face à moi. Ce n’est qu’un énième adversaire. Je ne veux pas le tuer. Il est si jeune, il a peut-être mon âge, il est peut-être moi aussi. Il tient sa baguette tremblante pointée contre le visage d’une alliée agonisante. Elle est là, suppliante, le regard encore plein d’espoir porté sur moi. Il est là, apeuré, le regard encore plein d’angoisse que ce soit moi.

Moi qui le tuerai.

Il prend appui. « Rends-toi ! » hurle-t-il, la voix cassée, au milieu des cris enragés qui nous entourent. Personne ne semble nous regarder. Nous sommes seuls dans une allée bruyante, yeux dans les yeux. « Rends-toi… Et elle vivra ! » ajoute-t-il en pressant tant le temps que la baguette sur sa tempe. Le désespoir nous calcine mutuellement. « T’as… dix secondes ! »

Un. Les muscles s’embrasent, le cerveau s’emporte, la gorge s’enflamme au rythme roulant du cri de rage qui en grimpe le long. Deux. Je m’élance, sans regret, formulant des mots interdits pour être la première à agir. Trois, quatre, cinq. Il écarquille les yeux, la lâche. Six. Elle est libre, elle rampe. Sept. Le silencieux serpent siffle de ma baguette et accélère sensiblement. Huit. Il réplique. « Meurtrière ! » Neuf. Il a esquivé. Dix. Pas moi.

Ténèbres.
 
La première épreuve s'achève, 
mais d'autres bien plus affligeantes vous attendent...

code (c) black pumpkin






épreuve II.

Je ne veux pas me perdre.

J’ai oublié pourquoi je suis ici.

Le silence et l’ombre sont plus oppressants que les murs eux-mêmes. Mais il y a pire que cela ; il y a la lumière elle-même, le bruit lui-même, qui sont plus terrifiants que les éléments majeurs de cet endroit. Car ils en brisent le calme cristallin et annoncent la cassure de la sécurité.

Je marche, je cours, j’accélère. Je trace, toujours à droite, esquissant des bonds agiles pour éviter d’être retrouvée. J’ai peur, j’ai froid ; je frissonne. Chaque impasse est un nouvel échec. Chaque virage est une nouvelle crainte. Vais-je me tromper ? Il ne faut pas que je fasse d’erreur, je perdrais du temps, et Elle me rattraperait.

Si Elle y parvient, je mourrai.

Qui est-Elle… ? Pourquoi m’en veut-Elle ? Je ne sais pas. Il faut simplement que je ne m'arrête pas et que je sorte d’ici. Je ravale ma salive, je chasse mes cheveux derrière moi, je danse dans le vent tandis que je file, le souffle court se ravivant dès que je dois choisir. Je sais que je n’ai pas à m’arrêter, car le temps m’est compté.

Je passe et j’entends ses pas. Elle est là, derrière moi, tout près ; je peux sentir son souffle sur ma nuque, ses griffes sur mon dos, ses crocs sur mes jambes. Sans qu’elle ne soit encore parvenue à moi, elle est déjà sur mon corps, je suis déjà étendue, je suis déjà sa proie. Elle m’a attrapé. Je n’ai pas été assez rapide.

Ténèbres.
 
Vous vous croyez au bout de vos peines, mais vous vous méprenez : le meilleur pour la fin...

code (c) black pumpkin







épreuve III.

Je ne veux pas leur appartenir.

J’ai oublié qui je suis ici.

Je remonte le couloir de mes souvenirs sans parvenir à en saisir la substance. Plus j’avance, plus tout me semble lointain, et pourtant si proche. Je n’aurais qu’à tendre le bras pour saisir le passé et le serrer pour le chérir contre moi. Ce sont mes parents, ce sont mes amis, ce sont mes animaux. C’est ma maison, c’est mon école, c’est mon jardin. Ce sont tant de gens, de lieux, d’objets que j’ai pu aimer.

Viennent les souvenirs désagréables ; je sais comment les affronter, il suffit de les fuir. Je n’ai pas besoin d’échecs, d’erreurs, de regrets. Ce sont des choses que je laisse à d’autres. Je dois aller jusqu’au bout de cette pièce, sans hésiter, sans douter. Les silhouettes changent, se forment, se déformant, apportant sons, odeurs, visions, goûts, sensations du passé. J’apprécie les bons et détourne le regard des mauvais. Il n’y a qu’ainsi qu’on les affronte.

Je suis à côté de moi.

J’échange un regard avec moi-même. J’ai toujours été ma pire ennemie. Elle sort sa baguette et la fait tourner dans sa main, me souriant doucement. Nous disons la même chose ; car je sais ce qu’elle va dire. « Tu n’as pas ta place ici. » Cette phrase s’applique tant à l’une qu’à l’autre, différemment. Elle continue. Seule. « Tu n’as rien à faire dans le monde magique. Tu es une humaine, pas une sorcière. » Notre voix est déformée, chez elle, comme le sont sa pensée.

Je ne l’attaquerai pas. Elle ne le fera pas non plus. Nous sommes trop faibles. « Tu devrais retourner chez tes parents. Tu n’aimes pas être loin d’eux, tu voudrais rentrer chez toi et oublier ce cauchemar. » Je la laisse parler. Je baisse la tête. « Tu vois ? Tu voudrais avoir une vie plus facile que celle-ci. Tu ne veux pas avoir tant de responsabilités. Tu n’es pas une leadeuse. Tu es une suiveuse. Tu suis les idées de tes parents, de tes professeurs, de ton monde. » Je me tais. Je le sais. Mes yeux se ferment.

Lumière.
 
Tu es ton propre pantin, alors fais attention.
A l'issue de cette épreuve, se déroulera ta répartition.

code (c) black pumpkin



Tell the doctor what's become of me so you can analyse my dreams
And then we kiss and his lips turn into sand and the whole of him cascades through my hands making a castle on the floor then I'm alone again (Daughter, Smoke)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgane Le Fay
Famille Le Fay
Messages : 4
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 05/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Mai - 21:57
Répartition
Sois patient, petit garçon, car ainsi se déroulera ta répartition...


Les trois épreuves


Les impétueux, les mystérieux,
Se rassemblent en ce lieu,
Afin de louer les cieux.
Toujours, nous ferons mieux,
Et jamais, ne serons pieux.


C'était le début de la répartition, et jusque là alors aucun élève n'avait été envoyé dans l'intimidante famille qu'était celle de Morgane Le Fay. Tandis que la douce mélodie de sa répartition retentissait, Saphyra était autorisée à se remettre de ses émotions... Du moins, pour le moment. A peine s'était-elle relevée, pleine d'entrain, qu'une femme s'approchait déjà, impressionnante mais sûrement pas impressionnée. Sa famille était remplie d'êtres extraordinaires, et cette élève semblait l'être tout autant.  « Saphyra Drenas. » Morgane Le Fay n'avait pas pourtant parler fort, que tout le monde semblait l'avoir entendue. Les applaudissements cessèrent, et l'intimidante fondatrice posa un regard froid pourtant fier sur sa nouvelle répartie.

« Dès la naissance, il t'a été donné un don extraordinaire. Saphyra était ton prénom, et il n'est pas sans connoté une certaine puissance. Ici, tu trouveras ta place et confronteras tes faiblesses - ou les autres t'y forceront. » Elle était dure, mais juste. Elle se devait de la préparer pour ce qu'elle était destinée : le meilleur comme le pire. « Compétition sera ton deuxième prénom, et dignité ton unique parole. » Morgane Le Fay respira, et chaque élève put entendre Saphyra reprendre la sienne. « Tu es valeureuse, mais sotte. Nous ne prétendons pas jouer les héros, mais les former. Apprends cette leçon et les autres seront subordonnées. »

Sans ajouter ne serait-ce qu'un regard condescendant, la fondatrice regagna sa place et Saphyra put ainsi rejoindre la sienne. Si l'erreur était humaine, elle ne devait pas être Fayenne.

code (c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: L'épreuve :: Epreuves validées-
Sauter vers: