RSS
RSS



 

 :: Paris :: Terrasse du bord de l'eau :: La pâtisserie de Cunégonde Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Take you out never bring you back again [Cherry & Lysander][TGV]

avatar
Messages : 98
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 20:07


Take you out never bring you back again

Feat. Cherry & Lysander





Quelques jours après l'incident de l'incendie, quelques petits bobos presque guéris, et quasiment remit de ses émotions, quoi de mieux pour penser à autre chose qu'une bonne pâtisserie ? Voilà un des pêchers mignon de notre jeune apprenti auror. C'était loin d'être viril, et finalement, ça ne collait pas à l'image du chasseur de criminels du monde magique mystérieux et ténébreux, mais... Il adorait tout ce qui pouvait être sucré. Et plus il y avait de sucre, plus il aimait ça. C'était comme si son corps l'éliminait en un clin d'oeil : jamais il ne grossissait et même pas cela n'agissait sur son comportement. De quoi faire jalouser n'importe quelle femme.

C'était une fraîche soirée de Juin. Il avait dû aujourd'hui trier, classer, recopier, recouper, découper, jeter, toute sorte de papiers du département de la protection magique. Quelle barbe, d'être un peu le bouche trou de l'équipe d'élite. Il avait tenu toute cette longue, très longue, journée, en se disant que lorsqu'il serait auror titulaire il aurait son propre stagiaire à martyriser, et qu'il lui en ferait encore plus baver; puis qu'il irait prendre dès sa sortie du ministère une jolie pâtisserie de chez Cunégonde.

Il entra alors, traînant ses lourdes chaussures en cuir, tout enroulé dans un trench noir. Il était habillé d'un habituel costume décontracté, comme chaque fois qu'il savait qu'il allait passer la journée au ministère sans en sortir. Cela mettait en avant ses tatouages ainsi que sa silhouette. Comment dire - toutefois avec modestie - que malgré sa tignasse en bordel et son expression très boudeuse il avait une certaine classe ? Rapidement, il s'installa à une petite table, sans même prendre le temps de savoir si quelqu'un allait l'accueillir, puis il continua de trier quelques dossiers qu'il sorti de sa poche. En attendant que quelqu'un vienne lui proposer de quoi manger ou boire.


[/color]
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Messages : 123
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 22:15

Take you out never bring you back again.


Lysander salivait devant les pâtisseries que proposer cette charmante boutique au doux nom de Cunégonde. Il lui arrivait souvent de s'arrêter et de prendre le temps de déguster ces petites merveilles qui lui donner presque un orgasme à chaque bouché. Aujourd'hui, le russe avait décider de ce promener dans la capital française pour prendre du bon temps et apprécier cette journée ensoleillée qui pourrait avec un peu de chance lui apportait un peu de couleur sur son teint cadavérique. Quelques heures plus tôt il avait flâner dans diverses boutiques et dans la librairie Georges Sand, son petit temple de livres sur les êtres et les créatures magiques du monde magique. Lysander en véritable passionnée était allé dans une conférence qui c'était tenu plus tôt non loin du Conseil de Prud’homme. C'était pourquoi, il avait décidé de s'habiller de façon beaucoup plus sophistiquer que les autres jours. Et, il avait rabattu ses cheveux en arrière ce qui par moment lui donner l'impression d'être une autre personne sans avoir les mèches qui lui barrait constamment la vue.

Le professeur de soin en créatures magiques franchit enfin les portes du Paradis qui se caractériser par un tintement de clochette. L'odeur de sucré étourdit pendant une seconde Lys et se retient de se jeter sur les succulents gâteaux mis en exposition. Le russe se dirigea vers le fond de la salle vers sa place habituel et s'arrête à quelques mètres quand il vit un intrus installer. Mais. Mais. Mais. Sur le moment, Lysander resta comme un idiot devant la personne devant lui. Reconnaissant cette fragrance si boisé quelle donna un vertige au Faë. Prenant son courage à deux mains, Lys posa une mains tremblante sur l'épaule de l'homme, qui se trouvait être un certain auror. « Bonjour Melville, je m'attendais pas à vous voir aujourd'hui. Comment-allez vous ? » demanda tout timidement Lysander sans oser lui demander si il pouvait s’asseoir avec lui.


#iwhae pour epicode

Vêtements de Lys:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 17:24
Taking you out
Never bringing you back again.

« Cherry, une assiette de waffles rafle pour la table du fond... Et va prendre la commande du client là-bas » Déblatérait la patronne de la blonde qui n'avait réellement pas besoin de ses conseils sur le moment. Elle n'avait QU'UNE SEULE FOIS mangé les gaufres de quelqu'un après l'avoir frappé avec le couvercle en métal. UNE SEULE FOIS,
et depuis elle n'avait obtenu que des remontrances.

La serveuse finit de se ronger les ongles, jeta les résidus dans une assiette (sale, c'est booon) et se dirigea vers le client en question... Qui ne manqua pas d'être rejoint par quelqu'un d'autre. Pff, sa chef ne lui avait pas prévenu qu'elle allait devoir se mettre au service de la terre entière... Au moins, les vaches savaient ce qu'elles voulaient : de l'herbe, du bon brin. La jeune femme avait déjà essayé de nourrir ses clients avec du foin, sans succès. Ces gens étaient beaucoup trop difficiles.

« On a des spécialités, des boissons, des repas et des goûters » Cherry consulta sa montre. Elle n'avait toujours pas appris à lire l'heure façon péteux. Elle se pencha vers l'extérieur du commerce et regarda le soleil qui se couchait. « Vu l'heure, je partirais sur un repas, avec dessert à la carte et un chocolat pour finir » Ah oui, c'est vrai. Politesse. « Bonjour » Mais, elle les connaissait ces deux-là non ? « Mélanie, voici Lisane. Lisane, Mélanie. » déclara-t-elle à l'attention des deux. Heureusement qu'elle avait une si bonne mémoire des noms, aussi bizarres soit-il... Ouais, la pollution, ça valait pas le fumier !
© GASMASK

Look:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 23:43


Take you out never bring you back again

Feat. Cherry & Lysander





Lorsque la main tremblante se posa sur son épaule, il su. Et puis cette odeur bien plus appétissante encore que celle des moult sucreries non loin d'eux, c'était à pousser Melville au vice. D'un bon, il se leva, lui faisant face. Un peu trop rapidement, avec certainement beaucoup trop d'enthousiasme, il posa une main sur son bras et se pencha vers lui pour lui embrasser une joue. Un simple petit bisou, pas très bruyant, juste assez long pour sentir sa joue sur ses lèvres, mais qui pourtant, semblait tellement plus qu'un "bonjour" très poli.

Lysander ! Quel plaisir de vous voir ! Mieux, et vous ? Asseyez vous ! s'exclama le presque auror en gardant sa main sur le bras du professeur le plus longtemps possible. Vous accepterez de passer un peu de temps en ma compagnie ? Lui dit-il en se rasseyant, plantant son regard dans celui de Lysander, lui offrant son plus beau sourire made in quart-vélane.

Sourire qui disparu presque lorsqu'il se rappela pourquoi est-ce qu'il était majoritairement gay. La serveuse arriva. Cette fille était tellement vulgaire, tellement... bizarre. C'était bien le genre de piqûre de rappel qui lui lançait des signaux qui disaient que les gars étaient bien mieux. Lysander est bien mieux. Ouais, autant concentrer son attention sur le bel homme qui était en sa compagnie. D'une oreille à moitié distraite, il écoutait la fille. Non pas qu'il ne l’appréciait pas, il avait eu le loisir d'essayer d'échanger quelques bribes de discussions avec elle. Mais borde, qu'est-ce qu'elle avait le don de pousser sa bienveillance à bout. Sa façon de leur annoncer les disponibilités. Ce concentrer sur son visage...  Puis sa façon de leur annoncer son choix à elle. Se concentrer sur ses yeux... Puis sa façon de finalement penser à les saluer. Se concentrer sur sa bouche.

Là, il décrocha. Il n'avait même pas entendu la fille se tromper sur les prénom. Il était fasciné par ce type qui l'obsédait de plus en plus. Perdu dans ses pensées, il repensait à ce qu'ils avaient vécu ensemble, dans l'écurie. Jamais il n'avait ainsi risqué sa vie. Le métier, ouais. C'était son boulot. Mais cette sensation, cette peur qu'il lui arrive quelque chose qui lui avait tiraillé les tripes tout le long de leur aventure... Le défi qu'il s'était donné allait beaucoup plus loin que ça.



[/color]
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Messages : 123
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 12:27

Take you out never bring you back again.


Lys sursauta en sentant les lèvres de l'auror contre sa joue. « Je suis content de vous voir aussi. Je vais bien merci. » Il rougit quand il vit le brun lui agripper le bras pour le tirer vers la table. Rougissant encore plus, il accepta l'invitation et s'installa en face de l'auror. Il lui retourna un petit sourire comparer à l’immense sourire que venait de lui faire le brun. Quand il voulu entamer la conversation, la serveuse, une blonde vient les accoster pour prendre en note leur menu. Détournant son regard de Melville, il le reporta sur la jolie blonde à l'air niais. « Bonjour, je vais vous écouter et prendre un repas avec un dessert et une boisson. Qu'en pensez-vous Melville ? » Il fit un autre petit sourire à son compagnon de table et le vit le fixer intensément. Avait-il une tâche ou une poussière ? «  Vous avez quoi comme plat à nous proposer ? » Quand la blonde à l'air hagard les présenta l'un à l'autre, Lys cligna plusieurs fois les yeux surprit.

Il était vrai qu'il était un habitué et par conséquence il connaissait la blonde. Et, si il se souvenait bien, elle s'appelait Cherry. Pourtant il était persuadé de lui avoir déjà donné son nom.. Le professeur s'étonna aussi, que la serveuse connaissait aussi Melville. Avait-ils eu un passée en commun ? Ne voulant pas se mêler des affaires qui ne le regardait pas et par la même occasion éviter de jeter un froid, il posa sa main sur celle de l'auror. Ce geste était purement amical, le jeune homme en face de lui semblait perdu dans ses pensées Et la serveuse semblait attendre leur réponse, plutôt celle de Melville. « Melville vous allez bien ? Vous semblez perdu dans vos pensées. »

#iwhae pour epicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 23:45
Taking you out
Never bringing you back again.

Pff. Cherry était-elle réellement supposée retenir toutes ces formules à deux francs six sous ? Et dire qu'elle l'avait fait... Bon, elle n'était pas tout à fait en harmonie avec tous ces noms de citadins, alors elle les avait à peine modifiés. Un peu. « On a des sandwichs d'intellos - en formes géométriques - qui vous coûteront plus chers que des sandwichs normaux, des salades plus chères qu'un mètre carré sur Paris... Ah, et des assiettes variées. Je peux vous en faire une spéciale viande. C'est la meilleure. C'est bon la viande non ? Ouaaais. »

La blondasse se perdit quelques temps dans ses pensées, mirant l'oasis de charcuterie qui s'était métamorphosé devant ses yeux. L'image se transforma rapidement en morceaux de cadavres humains. La serveuse réprima un aboiement qui n'avait pas lieu d'être, se gratta derrière l'oreille et revint vers ses clients, de toute façon trop occupés à lécher le cul l'un de l'autre.

« Sinon comme entrées on a des amuses-gueules. Moi je trouve ça marrant. On part sur ça ? » La femme continua son morpion sur son bout de papier tandis qu'elle écoutait à peine. « Et puis en desserts... Bah on est dans une pâtisserie. Y'a la dégustation du jour si vous voulez pour vous aider à choisir. » La paysanne n'aurait pas pu sans soucier moins. Et puisque de toute façon ils ne semblaient pas l'écouter, elle s'assit à côté de l'un pour ébouriffer les cheveux de l'autre. Pendant qu'ils batifolaient, la grande s'occupa de dessiner sur son bout de papier - qui commençait à ressembler à un torchon. Etait-ce parce qu'elle se mouchait avec ? Elle en doutait. Il fallait dire qu'elle ne s'était pas lavée les mains après avoir récuré les toilettes... Avec les mains. Bah quoi ?

...Roh, Sainte-Nitouche, va.
© GASMASK

Look:
 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Paris :: Terrasse du bord de l'eau :: La pâtisserie de Cunégonde-
Sauter vers: