RSS
RSS



 

 :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT] Quid factum est ?

avatar
Messages : 63
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 15/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 19:29

Evènement
This world is crazy but so are you.


EVENT I.

Bim ! Bam ! Boum ! Il semblait que la Terre entière venait d'exploser, depuis l'école de magie française autrement connue sous le nom de Beauxbatons. Dans la petite salle de potions, toutes les personnes présentes venaient en effet de perdre conscience... Pour se réveiller des heures plus tard dans un état second. Chaque être se regarda avec dégoût, ne se reconnaissant pour le moins du monde – et pour cause, il n'en avait pas réellement envie.
Chacun était devenu l'opposé de soi-même. La plus intelligente était devenue la moins réfléchie, le moins sportif était maintenant le roi de l'Aingingein. Tout cela ne présageait rien de bon. L'été n'allait pas – ne pouvait pas – se dérouler en toute quiétude.

Combien de temps le maléfice allait-il durer ? Qui est-ce que les autres victimes seraient ? Personne n'en avait conscience, personne ne le savait ; il paraissait que toute la population vivait dans un rêve éveillé.


Quid factum est ? est un Rp d'avant-goût de l'évènement qui aura lieu pendant un mois.

A partir du premier juillet, vos Rps devront respecter cette condition. Vous n'êtes plus vous-mêmes !

Le supposé maléfice prendra fin le premier août Hrp et tout vous sera expliqué alors. Bon jeu !

code (c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 88
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 19:37
Quid factum est
Premier évènement officiel de Baguettes En Sucre.

Cette soirée promettait d'être une belle soirée d'été. La gentille femme avait réussi à obtenir l'autorisation d'emmener par portoloin ses élèves profitaient de quelques vacances avant l'heure. On pouvait dire que Delilah avait le cœur sur la main. Si seulement elle n'était pas aussi facilement manipulable... La blonde soupira, replaçant correctement son écharpe autour de son cou frêle – fragile comme elle était, elle ne pouvait pas risquer de s'enrhumer. L'infirmière n'arrivait pas à comprendre quel plaisir l'on pouvait ressortir à exhiber son corps comme le faisaient certaines... Gourgandines, se dit-elle avant de s'allonger sur le sable australien. Quel beau pays... Et quelle chance avait-elle eu de pouvoir emmener tous ses chers élèves – que disait-elle, amis – avec elle... Ils n'allaient pas tarder à apparaître à ses côtés, elle était juste partie en repérage peu avant. Ses orteils s'enfouirent dans le sable et le vent emmêla ses cheveux. La demi-fée se sentait enfin à sa place.

En cette soirée devait se dérouler la grande parade des enchantés. Des milliers et des milliers d'êtres venus du monde entier allaient se réunir afin d'y célébrer la vie. Mademoiselle Lorkins se sentait légèrement tremblante, l'appréhension au ventre, à l'idée d'être entourée par tant de personnes. Ce n'était pas sa faute, elle n'avait jamais été très douée en études comportementales, ou même en sociologie... Elle était le mousseux des relations sociales. Heureusement, le coin en marge qu'elle avait choisi leur permettait un peu de repos qui n'était pas de refus. Il n'y avait plus qu'à attendre...

La chercheuse leva les yeux au ciel, scrutant les éventuels sorts de protection. Elle sentait de par son instinct de fée que ceux-ci étaient minimes. Le temps que les enfants passaient un bon moment... Peut-être qu'elle aussi finirait par s'amuser ? Et peut-être... Qu'elle rencontrerait l'homme de sa vie ? La suédoise eut un sourire en coin, à l'idée de danser près de quelqu'un d'autre. Non, elle ne voyait pas comment elle pourrait bien y arriver... Et pourtant, c'est ce dont elle rêvait en secret. Mais personne n'allait venir l'enlever sur son cheval blanc, lui volant un baiser. Personne n'allait venir l'aimer... A moins que ?

Elles entrevoyaient des ombres dans son dos tandis qu'elle finissait de se perdre dans ses pensées. Ce qu'elle pouvait être émotive... Ce soir était tout aussi bien l'opportunité qu'elle attendait. Faire passer un bon temps aux autres, et en passer. La jeune femme s'autorisa un rire discret tandis qu'elle se retourna face à ses étudiants pour les emmener là où les guiderait le vent.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Race : Semi-elfe

Messages : 59
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Nom de l'avatar : Ash Stymest
DC : Ok's la furie /Lys la paillette ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 23:21


QUID FACTUM EST


Morgan, jeune apprenti au service de son honorable, adorable et beau professeur Jean Frisson. Etait venu donner un coup de main à son amie l’infirmière et chercheuse Delilah pour la sortie que les élèves attendaient avec impatience. Et lui le premier, pourtant il n'était plus un élève mais il avait l'impression d'avoir encore son âme d'enfant. Prenant une grosse inspiration, il pouvait sentir l'air iodé de l'océan pénétrer ses narines et venir oxygéner ses poumons. Le sable chaud, le vent, le bruit des vagues, le rire des enfants transporta Morgan. Il se sentait bien, trop bien, son cœur en artichaut se sera à la simple pensée de quitter cette vue paradisiaque.

Les gouttes d'eau se mélangeaient avec ses mèches brunes, la brûlure du soleil fit frissonner Morgan. Il s'approcha doucement de la blonde, et posa délicatement sa main sur l'épaule de Delilah. Et lui fit un faible sourire. Morgan frétillait d'impatience, ce soir allait être le plus grand festival de l'île. Momo allait pouvoir faire la fête, boire des shots de jus d'orange et surtout rencontrer le grand Amour avec un grand « A ». Il était persuadé que ce soir, Cupidon allait le marqué de sa flèche d'amour.

Soupirant en manque d'amour, Morgan sourit en voyant un couple au loin se tenir par la main. Tellement mignon, lui aussi espérait un jour être comme eux. Heureux et amoureux. Au fond de lui, Momo savait qu'il dépendait de l'amour des autres et de leur attention. Il ferait tout pour ce faire aimer un minimum. C'est pourquoi il avait amener avec lui, sa jolie tenue de maid pour séduire son futur prétendent.

© TITANIA



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 183
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 11:25


Quid factum est

RP EVENT





Et voilà. On y était. C'était le grand jour. LE jour de la fête internationale de toutes les créatures magiques. Le ministère lui avait demandé d'aller avec l'équipe surveiller l'événement. Mais évidemment, c'était à qui de s'occuper des élèves de Beauxbâton ? C'était encore à Melville que l'on chargeait cette tâche. Les vilains potentiels mages noirs, c'était pour les vrais aurors, les dur, les bonhommes. Tout ce que n'était pas notre jeune homme en fleur. En fleur, c'était bien l'expression. Pour l'occasion, il avait paré sa tête d'une couronne fleurie faisant joliment ressortir ses yeux bleus. Quel dommage d'ailleurs de se trimbaler avec une garde robe essentiellement noire ! Quel soulagement d'avoir pu aller s'acheter rapidement des vêtements colorés à gros motifs !

Lorsqu'il ariva en Australie, il trouva facilement le groupe de bâtonien qui se formait petit à petit. D'un déhanché timide mais marqué, il s'approcha d'eux. Une fois à leur hauteur, il tenta de les héler, mais sa voix était si douce, si faible, que personne ne l'entendit. Il tenta de se faufiler dans un groupe, mais impossible. Le jeune homme croisait alors les bras, fronçant les sourcils comme une écolière boudeuse. Finalement, il se plaça près de l'infirmière et du stagiaire.

E-Excusez moi ? Dit-il alors, d'une voix plus audible et les joues rougissant d'avoir haussé le ton. On...
On m'a demandé de veiller sur la protection du groupe pour la soirée... J-Je ferai de mon mieux !


Un peu réservé, le garçon. Mais plein de bonne volonté. Bon, il y avait aussi la présence du stagiaire qui colorait ses joues, il n'allait pas le nier. Et puis, sa tenue était si indécente qu'il titillait le côté très prude de Melville. D'ailleurs, le quart-vélane n'osait même pas poser ses yeux dessus. C'était bien trop pour lui !


[/color]
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 88
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 14:42
Quid factum est
Premier évènement officiel de Baguettes En Sucre.

Les élèves fusaient de tous les côtés, se mélangeant sans son consentement aux sorciers irresponsables qu'elle enviait malgré tout un tantinet. Delilah soupira tandis qu'elle sentit une main se poser délicatement sur son épaule. Aussitôt, la jeune femme ne put s'empêcher de tressaillir, avant de se retourner pour ne rougir que de plus belle. Elle reconnaissait bel et bien son ami le plus sincère - et de plus longue date. « Oh, Monsieur Sorensen, c'est vous » fit-elle poliment de sa petite voix frêle. Son regard fut dirigé sur son torse; il fallait dire que la chercheuse n'avait guère l'habitude de mettre des talons et que l'homme qui se tenait en face d'elle était si grand... Elle n'avait qu'une seule envie, c'était de se blottir dans ses vêtements et de sentir sa main lui caresser les cheveux. Ses vêtements ? La blonde était tellement absorbée par ses pensées qu'elle n'avait même pas fait attention à l'étrange accoutrement de son meilleur ami. Etait-il... Déguisé... En maid ? Mademoiselle Lorkins manqua de s'évanouir sur le champ et se contenta de mimer une fraise des bois. Rouge, Delilah était rouge.

Ce n'était pas pour rien que ses parents l'avaient appelée de la sorte, elle était si délicate... Vraiment, elle n'avait jamais aucune intention de le former; c'était Delilah ou rien. Sans qu'elle n'ait le temps de formuler une réponse comportant un sujet, verbe et complément; une autre personne qu'elle connaissait arriva et se positionna, hébétée, non loin d'eux. Son apparition à ce moment précis ne pouvait être que divine, ce monsieur était un messie. D'ailleurs, lui aussi était très élégant, peut-être plus d'une manière conventionnelle. Elle aurait aimé essayer sa couronne de fleurs mais n'osait pas lui demander, de peur de paraître grossière. L'infirmière afficha un sourire des plus crispés tandis que son cerveau complétait les chenaux manquants et établissait une connexion avec la porte de ses lèvres. « N-n-nous nous nous » La femme inspira profondément, baissant momentanément les yeux sur ses chaussures démodées. « Nous pouvons y aller » reprit-elle avec plus d'assurance. Décidément, elle n'avait aucune chance de finir cette soirée avec tout son esprit. Pauvres étudiants ! Ils avaient plus besoin d'elle qu'elle ne nécessitait sa cervelle.

Les trois compères se dirigèrent tranquillement vers la dite fête, sans que la suédoise ne tente d'attraper leur regard. En fait, elle ne savait plus réellement ce qu'elle voulait. Elle sentit ses ovaires remonter dans sa gorge, réprima ses hormones et trouva un post de surveillance pour la soirée. Le petit prince s'assit entre les deux hommes, en tailleur. Les élèves commencèrent tous à prendre leurs marques, certains plus que d'autres. Ils devaient mettre en place un système de surveillance plus performant... Et vite. « Je propose que l'un s'occupe de garder un oeil sur les boissons et les substances hallucinogènes - même si je suis convaincue que nos élèves n'en consommeront pas. » Pitié, qu'ils ne lui donnent pas tort... « Un deuxième pourrait, en revanche, veiller à ce qu'il ne se baigne pas trop loin et ne se noie pas ? » L'idée n'était pas mauvaise. « Je serais en charge des élèves en difficulté, je pense que la soirée sera forte en émotions et que certains et certaines auront bien besoin d'une épaule sur laquelle boiter » Delilah reprit petit à petit sa respiration, attendant avec appréhension la réponse de ses amis. « Je pense que c'est ce pourquoi je suis la plus qualifiée, je ne sais pas nager » conclut-elle. Au fond, c'est peut-être elle qu'ils devraient surveiller... L'adulte leur souhaita bonne chance, attrapa leurs mains et les allongea le temps d'une seconde sur le sable chaud. Autant en profiter...
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 228
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 19:11

Il mâchouillait son chewing-gum, tout en regardant les élèves faire des allés venus entre les différents groupes qui s'étaient formés. L'air frais de l'océan claquer contre ses bras dénudés et pâles qui allaient bientôt rougir à cause des rayons brûlants du soleil. Il n'y avait pas que le soleil qui était brûlant, Lysander respirait la sensualité et le sexe. Tranquillement, lentement il s’avança, se faufilant entre les élèves qui se mouvaient au rythme de la musique. Au loin, il pouvait voir le trio infernal allongeait sur le sol sableux et chaud.

Se mordant la lèvre inférieur il retient un gémissement quand on l'effleura. Le russe était en manque, en manque de chaleur, de tendresse, de mots doux et remplis de promesses au creux de l'oreille , de friction et de luxure. Il se passa la main dans les cheveux pour mieux ébouriffer sa tignasse, son regard intercepta une couronne de fleur.Comme un papillon de nuit, attiré par la lumière éclatante. Lysander se dirigea vers cette lueur qui le faisait frémir, juste pour un soir il sera prêt à se brûler les ailes pour mieux goûter à ce fruit défendue. Se léchant les babines comme un chat devant sa proie, il fit un clin d'oeil au premier venu pour s'échauffer.

Le Faë retient un ricanement en entendant la blonde suggérait de se diviser pour mieux surveiller la fête. L’infirmière était décidément une vielle fille, elle qui pensait que la fête allait bien se dérouler. L'alcool allait couler à flot, la salive s'échanger, les corps s'échauffer. D'un balancement de hanche, Lys se laisse entraîner dans la masse. Il était peut-être professeur mais il savait aussi s'amuser, puis il avait à peine vingt et un ans donc, il pouvait se permettre de s'amuser.

#iwhae pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Race : Semi-elfe

Messages : 59
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Nom de l'avatar : Ash Stymest
DC : Ok's la furie /Lys la paillette ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 22:03


QUID FACTUM EST


Le petit Momo des îles savourait ce moment de douceur. Les yeux fermés, la bouche en cœur, son corps débordant d'amour non contenu, il fit un grand sourire à Deli et à son ami de toujours le fameux, magnifique et fabuleux auror Melville ! Ils étaient le petit trio infernal toujours ensembles à se faire des papouilles. Morgan adorait les papouilles, les bisous, l'amour, ses parents, le monde, les gens. Mais, il ne comprenait pas pourquoi les gens le regardaient bizarrement.. C'était sa jolie petite robe de soubrette ? Pourtant elle était si jolie, si confortable, si belle. Peut-être que les gens étaient tout simplement jaloux, de sa petite trouvaille en dentelle ? Ou alors étaient-ils dérangeaient par ses tatouages ? Momo les aimaient bien, bien que maintenant il lui arrivait de les regretter. Depuis qu'il avait My Little Poney, il ne pouvait pas s'empêcher de s'imaginer un tatouage en rapport avec ce superbe dessin-animée. Il rouvrit les yeux et tomba sur un tableau qui le fascinait, il voyait les élèves danser entre-eux de façon langoureuse qui fit rougir Morgan peut habituer face à se comportement si.. dépravé ?

Il était tellement gêné qu'il se cacha les yeux avec ses mains. Le sable chaud contre son dos, le relaxa avec le son des vagues. La voix claire et douce de la blonde à ses côtés le fit sortir de ses pensées. Le danois ne put acquiescer à la brillante idée de Delilah, elle était si intelligente ! «  Je veux bien surveiller les élèves et garder un œil sur..les boissons » le ton timide et tremblant de Morgan montrait sa gêne à s'exprimer. Il avait tellement peu l'habitude de dire ses idées à haute voix. Le semi-elfe se releva, et tout comme gentleman il tendit sa main pour aider l’infirmière à se relever. A demi voix, il souhaita bon courage à Melville pour sa mission.

Morgan avait l'impression d'être dans la peau d'un super-héros moldu. Son habit de soubrette lui donnait une couverture parmi les élèves. Il pourrait voir qui ne respecter les consignes imposées par les enseignants. Super Maid Momo était dans la place. Mais pour l'heure il ne dirait pas non pour un limonade.

© TITANIA



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 183
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 13:17


Quid factum est

RP EVENT





Et c'est ainsi que notre damoiseau fleuri se retrouva seul, assit sur le sable, à regarder les élèves qui se déshabillaient déjà. Pour l'instant, ça allait. Ce qu'il redoutait, c'était le moment où ils allaient être tous défoncés et à se noyer dans l'eau.

Je... Je surveillerai alors la baignade des enfants... dit-il doucement, plus pour lui-même qu'autre chose.

Soupire. Il replia les jambes contre son torse et les entourait de ses bras finement musclés. Le menton posé, il les regardait s'amuser. Si seulement lui aussi pouvait être insouciant et s'amuser. Pourquoi c'était toujours à lui de faire le sale boulot au final ? Et puis cette musique, il ne la supportait pas. Trop de "boum", les basses résonnaient dans sa tête. Tête qu'il tournait alors vers la piste de danse. Et là, coup de choc. Son coeur s'arrêta de battre, sa bouche s'ouvrit, ses yeux s'écarquillèrent.

Au beau milieu des gens, Il était là. Lascif, débordant de sensualité. Il y avait quelque chose de terriblement sensuel et sexuel dans sa façon de se comporter. Melville dû se frotter les yeux, ne croyant pas à ce mirage. Ses joues étaient complètement rougies jusqu'aux oreilles, et il n'arrivait pas à décrocher son regard de cette merveille qui dansait là. Si seulement il n'avait pas à surveiller les jeunes, si seulement il n'était pas aussi timide, si seulement il osait aller danser avec lui. Le jeune auror se mordait la lèvre d'envie et de frustration. Pourquoi c'était toujours à lui de faire le sale boulot ?

A contre coeur, il en revint au bord de plage. Son coeur battait la chamade comme celui d'une pucelle rencontrant enfin le grand Amour. Dans sa tête, Lysander était toujours en train de danser. Si bien qu'il ne vit pas juste devant lui, un des gamin passer en courant. Ce ne fut que lorsqu'il se prit de gros éclaboussements qu'il pu revenir à lui, d'un sursaut, d'une inspiration puissante. C'est pas grave... j'ai été jeune moi aussi, laissons les jouer. Il humait l'air, ce rafraîchissement lui avait fait le plus grand bien.

Faites attention les enfants ! Ne vous faites pas mal ! s'exclama-t-il toutefois en leur direction plus pour leur signaler sa présence avant de fixer de nouveau l'horizon, se faisant misère pour ne pas détourner de nouveau son regard vers l'adonis qui se déhanchait derrière lui.


[/color]
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 88
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 16:46
Quid factum est
Premier évènement officiel de Baguettes En Sucre.

Que la fête commence ? Pensa Delilah avec hésitation. Il est vrai que ces fêtes n'étaient pas à l'accoutumé pour la chercheuse, mais ce n'était pas pour cela qu'elle devait perdre ses moyens... Du moins, elle devait essayer. Elle soupira. La soirée promettait d'être longue, et ses coéquipiers ne paraissaient pas plus expérimentés. Le temps que les élèves pouvaient s'amuser... N'était-ce pas cela l'essentiel ? En temps normal, mais ils avaient encore un nombre important de travail à assumer.

Et elle était en charge... Des élèves malheureux, blessés, vexés, comme il y en avait toujours dans les soirées. Comme il y en avait toujours à ses côtés. La blonde soupira à nouveau tandis qu'elle tripotait nerveusement une mèche de cheveux. Pourquoi s'était-elle teinte les cheveux déjà ? De plus que ses cheveux étaient une véritable horreur à entretenir. C'était décidé, elle devait se teindre les cheveux le plus vite possible... Mais ce n'était pas à cela qu'elle devait penser sur le moment. Elle accompagna Mister Sorensen se chercher une boisson non-alcoolisée - ce qui lui donnerait une meilleure vue sur le bar et ses alentours, ainsi que quant à elle sur les élèves.

La suédoise tendit sa main pour attraper un jus de pomme à l'air suspect lorsqu'un élève la bouscula et partit en courant. « Attention... » grommela la jeune fille en se rattrapant au bras du jeune homme sur qui elle manqua de tomber. Elle mémorisa le visage de cette personne afin de la conduire prudemment vers un coin tranquille en fin de soirée. Elle fronça les sourcils tandis que son regard fit le tour de l'étendu. Un arbre abritait un rocher un peu plus loin, ce qui lui permettrait de parler au calme avec ceux qui en auraient besoin.

« Vous vous plaisez ici, Mister Sorensen ? » Sur la plage, à l'école, avec elle... « Vous avez rencontré des personnes forts intéressantes ? » Un professeur, un élève, elle...« On ne sait jamais où l'on fera les plus belles rencontres » marmonna-t-elle en portant un verre à sa bouche. Beurk ! Avait-elle pris de l'alcool par erreur ? La jeune femme s'essuya sa langue en feu sur le dos de sa main avant de s'hydrater avec le premier liquide qui lui passait sous la main. « Je... Vous déconseille le liquide jaune, sir » assura-t-elle en montrant de la main les dits breuvages. Elle ne pouvait guère lui conseiller autre chose, en somme... Mis à part de la dignité, qui allait clairement manquer à cette soirée. Dignité et amour propre, maître mots de la virginité ! Delilah murmura un Amen, et puis s'engouffra avec son compagnon dans la masse d'élèves innommée.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 228
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 22:33

Lentement, il se lassa bercer par la voix rauque du chanteur. Sensuellement, il balança ses hanches sur le rythme de la mélodie. Lysander était dans un autre monde, celui de la débauche et de la décadence. Il se sentait enfin vivant, il pouvait ressentir chaque émotion et sensation qui traverser son corps. Sa tête se bascula en arrière, ses lèvres s'ouvrirent pour chantonner les paroles de cette chanson. Mais Lys était en manque. En manque de chaleur, de friction, de mots susurrés au creux de l'oreille, de passion et de luxure. Au milieu des élèves, le russe se sentait à sa place. Par moment des courageux venaient se frotter à lui mais ce soir, le professeur n'avait pas envie de ça.

Au fond de lui, le faë voulait revoir cette lumière, il était attiré par cet halo qu'il en serait prêt à ce brûler les ailes pour pouvoir la goûter. Son regard vitreux se posa sur le petit couple qui contrôlaient les boissons. Lys claqua sa langue contre son palet irrité de voir ces deux faire la loi. A croire qu'ils ne connaissaient pas le terme s'amuser jusqu'à se péter la gueule.  Quand une main baladeuse s'aventura vers une contrée plus au sud, Lysander la repoussa. Il fit un clin d'oeil à celui qui lui avait coller sa main aux fesses, et sans demander son reste il se dirigea vers la berge. La musique en fond, le bruit des vagues berça le russe qui poussa un soupire.

Il avait chaud, terriblement chaud. Il retient un grognement de dépit et se jeta dans l'océan glacial sans faire attention aux cris derrière lui. L'eau froide contre sa peau brûlante lui fit un bien fou. Gémissant de bien être, il sortit de l'eau. Les gouttes d'eau retracer la ligne de sa mâchoire, ses vêtements iridescents coller à sa peau lui créant une seconde peau de tissu. La peau pâle et humide de Lysander était dévoilé aux yeux avides des adolescents et du monde. Son regard clair croisa celui de sa lumière et il lui décrocha un sourire ravageur tout en passant sa main dans ses cheveux pour les remettre en place. Ce soir, allait être le soir de la débauche et du plaisir !
#iwhae pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 183
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 15:04


Quid factum est

RP EVENT





"Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue, un trouble s'éleva dans mon âme éperdue." C'était exactement ce qu'il se passa dans le cerveau de Melville, là, complètement bloqué par le professeur qui entra dans son champ de vision. Il était au bord de l'eau, se moquait de tout ce qui se passait autour de lui. Qu'est-ce qu'il était beau, avec l'horizon en fond, sa silhouette se détachant dans la couleur orangée du soleil couchant. Et quelques instants plus tard, il était complètement dans immergé. Melville, l'odeur salée de l'océan emplissant ses poumons, prit une grande inspiration : il s'était rendu compte qu'il s'était arrêté de respirer, le souffle coupé de cette vue idyllique. Et encore, ce n'était rien.

C'est alors qu'il sorti de l'eau. Peut-être était-ce sa façon de planter son regard dans celui du quart-vélane. Peut-être sa façon de lui sourire comme si tout était si facile. Peut-être son geste pour remettre ses cheveux en arrière. Ou même encore ses vêtements complètement collés à son corps qui lui donnaient une grande place à l'imagination, c'était comme si il pouvait le voir nu, là devant lui. C'était certainement un mélange de tout ça, mais à cet instant, des milliers de papillons lui chatouillaient le ventre. Cela faisait si longtemps qu'il était amoureux de cet homme, sans même se l'avouer à lui même. Si seulement il n'était pas si timide. Si seulement il osait répondre à son sourire avec une même sincérité plutôt que cette esquisse de tout ce qui se passait à l'intérieur de lui qu'il pouvait tout juste grimacer.

Mais... Et pourquoi pas ?

Après tout, ils étaient en Australie. Ils étaient à la fête la plus attendue de l'année de tout le monde magique. C'était comme si il étaient dans une autre dimension, non ? Et il y avait tellement de monde, les jeunes étaient déjà en train de boire et de danser à ne plus pouvoir avoir vraiment conscience de tout ce qui les entourait. Il pouvait bien aller rejoindre Lysander. Chancelant, il se releva, manquant de tomber à plusieurs reprise de ne pouvoir décrocher son regard du faë. Quelques pas plus tard, il tenta d'être le plus naturel possible. Mais comment l'être face à cet homme qui lui renversait le coeur d'un regard ? Il posa une main amicale sur un des bras de l'homme trempé, puis vint coller ses lèvres sur une de ses joues dans une salutation habituelle, mais ce soir là, particulièrement électrique.

Bonsoir Lysander, vous vous amusez bien ? Lança-t-il en posant finalement sa main sur le torse du professeur. Et bien, vous êtes trempés, vous n'avez pas froid ?

Et là, ce fut au tour du destin d'entrer en scène. Un surveillant qui oublie de garder un oeil sur les gamins turbulents. Une bagarre "pour rigoler" qui éclate. Un jeune gens qui perd l'équilibre, et un Melville qui se fait propulser. Sauf que c'est là que la vie est bien faite. Au lieu de tomber et de manger le sable en pleine face, ce fut aux bras de Lysander qu'il pu se raccrocher. Là, sans aucun équilibre, il était complètement collé au professeur, les joues complètements rouges, et les yeux coincés dans les siens. La bouche entre-ouverte, il ne savait que faire, que dire, comment réagir. Il était complètement obnubilé par ce corps frais qu'il sentait contre le sien. Son coeur battait à tout rompre, et un coup d'électricité le traversa de part en part, affolant le moindre de ses sens.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Race : Semi-elfe

Messages : 59
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Nom de l'avatar : Ash Stymest
DC : Ok's la furie /Lys la paillette ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 19:10


QUID FACTUM EST


«  Un jouuur mon prince viendraa ! » chantonnait Morgan de sa voix d'ange. Il adorait chanter, il adorait la couture et la cuisine. Il adorait encore plus s'occuper des autres et prendre soin d'eux. Momo était finalement la petite ménagère de trente ans avec trois gosses et qui attendait son mari le soir venu. Bon malheureusement ses trois enfants c'étaient transformés en élèves et donc à une trentaine d’étudiants puis pour le mari. Le gentil Momo attendait qu'on vienne lui cueillir sa fleur innocente et toute douce. Sa voix d'ange se perdait dans la nuit, les élèves se déhanchaient sur la piste de danse improvisé, la fête battait de son plein. Et par moment, le petit stagiaire déconseiller aux intrépides de prendre la boisson jaune alcoolisé.  

Sa petite jupette voletait au grès de la brise d'été et il posa une main réconfortante sur l'épaule de sa collègue alors qu'elle avait bu par mégarde la boisson contenant de l'alcool. «  Vous voulez un verre d'eau ? » proposa timidement le brun. Sans attendre la réponse de la blonde, il lui prépara avec un soin un verre pour calmer le feu de la gorge de sa compagnonne. «  Beaucoup, je trouve le cadre vraiment paradisiaque. Et vous ? » Il se prit un verre de jus de fruit et bu une gorgée. «  J'ai déjà fais de belles rencontres à l'école dans mon travaille. Et je suis content de dire que je peux vous compter dans mes amis. Mais j’attends encore que la bonne personne vienne me voler mon cœur. Pas vous ? » Et il conclut ça par un petit sourire tout niai avec les yeux pétillants comme à des étoiles.  

Momo avait un rêve. Et son rêve c'était de trouver l'amour. Il espérait à chaque coin de rue qu'on vienne le kidnapper  sur un beau cheval blond avec un prince remplit de testostérone. Lentement, il pouvait sentir de la bave coulait le long de son menton, et il s'essuya rapidement pour paraître un minimum potable. Puis se tournant de façon gracieuse et sexy en mode canard boiteux, il tendit une main à la jolie blonde pour lui proposer une danse. « Une danse ? »

© TITANIA



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 88
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 1:33
HRP:
 

Delilah se sentait mal dans ses chaussures, et loin d'être à sa place. Elle avait un goût âcre dans la bouche, les mains qui collaient et son écharpe menaçait de s'envoler. Heureusement, elle pouvait toujours compter sur son bel ami pour la soutenir dans ces rudes épreuves. Toujours présent pour lui faire apprécier les bons côtés de leur séjour... Oui, il avait raison, le cadre était fantastique, et elle avait la chance d'y être avec les personnes qu'elle aimait le plus au monde... D'un air peu discret, la jeune femme scruta le festival du bout du nez, essayant de percevoir certains membres de sa famille qui avaient juré d'être à l'heure et présents. Sûrement qu'ils arrivaient un peu en retard, comme toujours ? Elle pourrait leur pardonner, elle essayait toujours d'afficher un bon coeur...

Son silence, éloquent, parlait donc de lui-même. Elle se laissa quelques instants bercer par la douce mélodie dont elle n'était pas habituée. Elle refusa d'un signe poli de la tête l'invitation de Mr Sorensen à danser, continuant quand même à se balancer au son de la marche estivale. « J'adore cette chanson » Expliqua-t-il en espérant ne pas faire tâche parmi tous ces jeunes dont elle ne faisait plus partis - même si, franchement, en les regardant, elle ne se souvenait jamais d'avoir été l'une des leurs. Il était vrai que la blonde n'avait pas en mémoire de très bon moments passés au collège... A vrai dire, elle avait du mal à se souvenir de ses expériences. Qu'avait-elle mangé hier ? Sûrement quelque chose, ou peut-être rien; mais elle ne devait plus penser à cela maintenant, elle était avec Morgan et tout ceci était très important.

Encore peut-être d'avantage à ses yeux, elle qui n'avait jamais été aux bras d'un homme valeureux... Mais Morgan n'était pas sérieusement intéressé, il voulait juste se montrer sympathique. Et c'était fort louable, mais elle ne pouvait se faire quelques faux espoirs fondés sur une mine angélique. « Peut-être... » Tenta-t-elle maladroitement. « Peut-être que la personne que vous recherchez pourrait se tenir » Mince ! « S'être tenue à vos côtés ? » Se corrigea-t-elle en espérant qu'elle ne venait pas simplement et bêtement dans les bras du Dom Juan. Non, aucune chance, elle n'était pas son genre, elle ne lui volerait pas un baiser, et elle n'était pas là pour s'amuser.

A moins que... A moins qu'elle s'approcha, passa une main dans son dos, sourit gentiment... Et attendit de mourir, cuisinée à petit feu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 228
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 22:51

Ses vêtements lui collaient à la peau, ne laissant plus place à de l'imagination. Son tee-shirt blanc était devenu transparent relevant au monde entier son ventre plat et sa fine musculation. Lys respirait la luxure à tout les niveaux. Rien que de le voir ainsi, en pleine débauche ferait montrer n'importe qu'elle personne en piston. S’ébouriffant les cheveux pour les remettre en place, il décrocha un sourire lumineux à un jeune adolescent qui le regardait sortir de l'eau. Lys était dans son élément, il adorait l'eau. Cette sensation de froideur, d'apaisement et d'humidité rendait Lys euphorique. On pourrait presque se demander si Lysander ne serait pas une Nymphe des eaux ou même une sirène. Qui sait peut-être avait-il des écailles ou même des nageoires cachées ?

Le sourire aux lèvres, il vit l'auror s'approchait de lui. Le cœur du professeur fit un bond, une bouffée de chaleur lui prit les entrailles. Quelques minutes plutôt il était dans l'eau pour calmer ce feu ardent et le voilà repartir avec une nouvelle intensité. Sans faire attention à ce qui l'entourait il se lécha les lèvres comme un assoiffé. Finalement c'était un peu ce qu'il était, un assoiffé de sexe, de manque, de chaleur. Il pouvait encore sentir la tendresse de la pulpe des lèvres de Melville et ses joues se coloraient un joli rouge. Son état empira devenant presque fiévreux. « Bonsoir monsieur l'auror, je vais bien et vous ? » demanda Lys d'une voix légèrement rauque. Ses yeux brillaient et semblaient dévorer du regard le pauvre intervenant qui s'était transformé en une jolie souris et lui en affreux gros chat. «  Vous êtes adorable de vous inquiétez pour moi. Mais je n'ai pas froid, je dirais même que je suis.. brûlant »répondit le russe en faisant un clin d'oeil au brun. Il lui tardait de voir les jolies joues rougir. Avant qu'il n'ait plus rajouter quelque chose, il se sentit propulser en arrière. Ferment les yeux se préparant à l'impact violent, il ne sentit que la douceur du sable et un odeur de fleur d'oranger. Ouvrant les yeux il tomba sur une mer obscur. Melville. Il ouvrit pour parler, mais il était beaucoup trop bouleverser pour dire quelque chose. « Vous..Vous allez bien ? », souffla Lys sans décrocher des yeux le jeune homme en face de lui.
#iwhae pour epicode



Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 183
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Juil - 17:45


Quid factum est

RP EVENT





Brûlant. Et c'était peu dire. Le corps de Lysander sous le sien, bien que complètement trempé, irradiait d'une chaleur envoûtante. Son corps recouvrait quasiment celui du professeur, et leur visage était si proche qu'il sentait son souffle lui caresser la peau. L'odeur marine se mêlait à l'odeur sucrée qui émanait du faë, un espèce de mélange presque addictif pour Melville. Le quart-vélane ne pouvait répondre. Ses yeux détaillant ce visage qu'il voyait de si près que pour la seconde fois. Il imprimait mentalement caque courbe, chaque ombre, chaque lumière. Si bien que les yeux fermés il pouvait en dessiner le moindre détail.

Son coeur était sur le point de rompre. Mon dieu qu'il aimait cet homme, comme jamais il n'avait aimé. Il l'avait toujours su. Et là, l'objet de sa passion, de cette flamme qui dévorait son coeur tendre et fragile, était complètementà sa merci. Voilà qui éveillait en notre prude petite fleur un instinct beaucoup plus sauvage, beaucoup plus virile. Non, voyons, pas encore cette partie là de ce qui rendait cette charmante créature virile. Pas encore. Plutôt, celle qui poussa Mel, dans un élan aussi incontrôlable que surprenant, à plonger son visage vers celui de Lysander. Le courant, que dis-je, la foudre, traversa les lèvres de Melville lorsque ces dernières touchèrent celles du professeur. Un éclair qui hérissa tout son corps, comme si c'était ce qu'il avait toujours attendu. C'était tout ce qu'il avait toujours attendu. Et à l'attitude complètement lascive qu'arborait l'être magnifique, il en avait certainement tout autant envie, du coup, il ne cessa pas farouchement le baiser pour tenter le tout pour le tout.
 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 228
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 16:32

C
haud, tendre, bouleversant, foudroyant, frissonnant, haletant. Voilà des qualitatifs qui désignés les pensées, les sentiments de notre pauvre faë envahit par ce baiser. Ses doigts fins et humides à cause de sa baignade de minuit venaient de s’égarer dans les mèches brunes de l'auror. Il pouvait presque sentir le septième ciel s'ouvrir devant lui grâce à ce contact magique. Voyant son manque d'air, il cessa le baiser pour respirer un grand coup pour rafraîchir ses idées et aussi faire tomber cet atmosphère torride qui venait de se créer. Fermant les yeux, il évitait par la même occasion de recroiser une mer de d’émotion qui pourrait le refaire plonger dans le monde de la dévotion. Lysander se sentait comme un Incube qui venait de salir un ange. Ou comme un chaumière qui allait explosée. Dans tout les cas, il avait ses hormones en ébullitions peut-être qu'un second plongeon ne lui fera pas autant de mal que ça. Se relevant légèrement, il tendit une main à Melville pour le redresser. Maladroitement il lui pondu un magnifique crispé. Il avait deux choix qui s'offrait à lui;soit il fuyait comme un lâche, soit il essayait de se comporter normalement et de ne pas sauter pour faire découvrir mille et une chose au pauvre intervenant.

Se raclant la gorge, il prit doucement la main de Melville dans la sienne pour la serrer tendrement et ainsi calmer l'incendie qui se propager dans tout son corps. Il retenta un sourire, qui heureusement ne lui donna pas un air de constipé. Se faufilant dans la folle endiablée par la musique de fond, le russe entraîna le beau jeune homme vers le mini bar improvisé. Servant un verre d'eau à Melville et à lui même. Lys but en une longue gorgée son verre, puis malicieusement il se pencha vers le brun pour mieux frôler les lèvres pleines de celui-ci. « Je suis content de passer ma soirée en votre compagnie, Melville » susurra le faë sensuellement. Le ciel noir était constellé d'étoiles plus rayonnantes les unes que les autres. Toujours sa main emprisonnée dans celle de son compagnon. Lys se dit que finalement l'avenir ne pouvait pas être si catastrophique que ça. Surtout si, le destin lui avait fait rencontrer le jeune homme.


#iwhae pour epicode



Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Baguettes en sucre : 2
Date d'inscription : 20/07/2016
Nom de l'avatar : Silverrr's
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 16:44
Evènement
This world is crazy but so are you.


EVENT I.

La fête était finit, et les amours de vacances étaient restés en Australie. Les professeurs et les élèves venaient de renter en France tout bronzés. Et la vie quotidienne venait de reprendre ses droits avec métro, boulot et dodo. Au loin, une nouvelle année arrivée avec de nouveaux rebondissement et sans accidents (enfin on l'espère). L'incident en cours de potion était alors oublié ainsi que le nouveau comportement des personnes présentes sur les lieux. Tout n'était que souvenirs flous et brumeux. Mais qu'importe, la fête avait battu son plein, l'alcool avait coulé à flot et les bains de minuit étaient les meilleurs. Que des souvenirs inoubliables et que des gueules de bois le lendemain. Un voyage vient de se terminer mais une année vient de commencer !


Cet Event vient de s'achever. Nous vous remercions d'avoir participer et on espère que l'idée vous a plu. :) Vivement le prochain Event !

code (c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés-
Sauter vers: