RSS
RSS



 

 :: Reste du monde :: Afrique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Do You Remember The Time When We First Met Babe [EGYPTE - PV Lysander]

avatar
Messages : 189
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 15:25


Remember the time...

RP ALTERNATIF ; Feat. Lysander Ivanov





Imaginez... Croyez. Dans tous les cas, ouvrez vos sens, ouvrez vos esprits. Plongez. Acceptez une croyance venant du fond des âges. Les âmes soeurs. Les esprit réincarnés. Et si votre vie n'était qu'un éternel recommencement ? Et si, tout avait déjà été écrit, quelque part, là haut ? Au fil de vos vies, vous êtes voués à cette personne. Vous êtes fait pour elle. Vous sentez dans vos veines qu'il ne peut y avoir que lui. Il est votre essence, la raison de votre existence...

Votre histoire commence entre le soleil incandescent et le sable brûlant... Un lieu où les mirages apparaissent dans l'horizon dansant. Au beau milieu d'un désert, s'élevaient alors la majesté de l'Egypte Ancienne. Au son de la harpe, du luth ou de la lyre. Le coeur battant en rythme avec les tambours. Le bruit incessant des marchés, ou des pyramides en construction. Le burin qui frappait la pierre pour graver quelques tablettes, futur vestige d'une civilisation qui se perdra. C'est là, en Egypte Antique, que l'histoire de Melville (qui s'appelait alors  Mêl Ouser mais que l'on appellera toujours Melville pour un soucis de compréhension) commença vraiment.

Le soleil dansait sur les dunes d'Egypte. Sa lumière traversait les voiles qui volaient aux fenêtres vides du Palais de Thèbes. Les femmes aussi dansaient, là, leurs vêtements transparents suivant leur mouvement gracile en rythme avec la musique. Le tintillement de leurs ceintures résonnait dans l'immense pièce luxueuse. Melville était là, près du trône de Pharaon, assit sur quelques coussins confortables, à piocher dans les plats disposés sur les table basses fasse à eux. Le banquet royal était bien un des plus beaux, et des plus fournis. c'était à en oublier la misère qui affamait les bas quartiers tant le luxe suintait de chaque pierre, de chaque mobilier en or massif. Les flammes des lanternes éclairaient de plus en plus l'espace, à mesure que le soleil tirait sa révérence. Pourtant, il faisait toujours aussi chaud. Chaud, malgré leurs tenues. Le corps des hommes étaient parés d'un simple sarouel et de nombreux bijoux d'or et de pierres précieuses. Alors que les femmes quant à elles étaient plus maquillées qu'habillées.

Melville était coiffé d'une large chevelure noire ébène, et sa peau n'était que très légèrement hâlée contrairement à la peau des autres égyptiens. Ses yeux aussi, et surtout, dénotaient de tous ceux que l'on pouvait croiser. Ils étaient encore plus bleus que le Nil lui-même pouvait l'être. C'était à croire que l'on pouvait s'y faire dévorer par les crocodiles. Pour un général de Guerre, il n'était pas spécialement musclé. Mais détrompez-vous. Il était aussi agile qu'un assassin, aussi rapide qu'un voleur. Et sa renommée, il se l'était faite en combattant. Son sabre était comme un prolongement de son bras. Soit. Sur son corps, la peinture noire était symbole de son statu. Ses yeux étaient rivés sur les danseuses de Pharaon. Mais son esprit était ailleurs. Aucune de ces courbes n'arrivait jamais à attirer son attention. Il n'y avait qu'une silhouette pour faire battre son coeur.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 235
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 21:42


Do you remember the time when we first met babe Egypte ?
La chaleur torride brûlait délicieusement la peau pâle du jeune Lisimba qui préférait se faire nommer Lys. Il était un jeune voyageur venait de lointaine contrée plus au nord. Ses pas l'avaient portés vers c'est endroit magnifique. Son apparence n'était pas passer inaperçu parmi les gens du peuple et les nobles. Sa peau pâle, ses cheveux d'encre et ses yeux cristallins avaient fait parler de lui dans la basse ville. Ce regard si particulier se perdait dans l'étendu de la ville, les pyramides se construisaient lentement, le bruit bruyant du marché créait une certaine symphonie, les odeurs d'épices plongea le jeune voyageur  dans de lointain souvenir. Il se revoyait plus jeune insouciant de ce qui l'attendait une fois qu'il serait adulte et les devoirs qu'il devrait accomplir. Lys était un être rêveur et non un dictateur de loi. Il voulait connaître les étendus de terres, goûter à de nouvelles contrées. Par moment, il se souvient de son instructeur et la nostalgie l'envahit cet homme avait tellement fait pour lui, que le fait de penser à son vieil ami lui tordait le cœur de tristesse. Le voyageur ne regrettait pas sa décision d'être partit, seulement d'être partit comme un voleur sans rien laisser derrière lui. L’Égypte. Synonyme d'une nouvelle vie, d'un renouveau pour lui. D'une liberté certaine.

Il remercia une nouvelle fois son instructeur de lui avoir apprit l'art de la danse orientale, ainsi il se  fit passer pour un jeune courtisan. Vêtue d'un tissu agréable, d'une jolie nuance bleutée qui faisait ressortir ses yeux de diamants. Le jeune étranger se mouvait sensuellement au rythme de la musique, la moitié de son visage était caché par un léger voile ne laissant à la vue de tous que ses orbes. Au fond de lui, Lys était mortifié de ce qu'il faisait car de nature timide et vite intimidé par la présence des gens il était peu habitué à ce retrouver en présence de personne importantes. Par moment, il ferma les yeux et essaya de se persuadé qu'il se retrouvait prêt de l'étendu d'eau d'où il était né.

Ce sentiment de plénitude se propagea agréablement, le faisant sourire doucement. On ne pouvait distinguer  l'éclat nouveau qu'avait prit ses yeux.  Par moment il décrocha un clin d'oeil téméraire à celui qui s'attardait trop sur son corps gracile, et continuer sa danse parmi les jeunes femmes toutes plus belles les unes que les autres. Certes, ce corps tendre et chaleureux aux milles courbes aurait pu faire saliver le plus valeureux des hommes, mais le courtisan ne se sentait pas attirer par les créatures ensorcelantes qu'elles étaient. Par le passé, on avait essayer de le marier de force à une jeune fille qui rentrer à peine à l'âge adulte, Lys avait réussi à faire échouer ce partenariat entre les deux familles qui avait conclu un pacte de mariage.

En retrait, il avait le loisir d’observer la pièce tout en continuant de balancer ses hanches. Lys devait avouer que la palais royal était vraiment beau, et la lumière qui provenait du soleil et se répercuta contre les murs ne faisait qu'accentuer ce côté irréel et riche de l'endroit. Pensif, Lys ne fit peu attention au regard insistant sur sa personne et continuer toujours à danser sans jamais se lasser du même mouvement, de la même mélodie. Le soleil se couchait doucement créant un halo de lumière orange donnant une ambiance plus chaleureuse, plus sensuelle. Le banquet était en effervescence. Les nobles parlaient, s'amusaient entre eux. Les plus courageux se rapprochaient des belles danseuses, qui continuer à danser pour le Pharaon assit tel un dieu suprême sur son trône. A ses côtés, ce trouvait un homme que Lys avait déjà croisé quelques fois mais il n'avait jamais prit la peine de lui adressait la parole. Car, il portait les signes d’instincts de son rang et le jeune voyageur avec sa maladresse ne voulait pas avoir d'ennui et surtout pas avec une personne aussi proche du Pharaon.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 189
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 22:48


Remember the time...

RP ALTERNATIF ; Feat. Lysander Ivanov





La soirée continuait avec bonne humeur. On mangeait et buvait de la bonne bière. Mel n'était pas du genre à boire, il savait très bien qu'il était loin de tenir l'alcool. Et ce n'était jamais joli à voir, un commandant des armées complètement saoul : ça donnerait presque une guerre sanguinolente avec l'état voisin le plus proche. Pourtant, à cet instant, il se demanda s'il n'avait pas déjà dépassé le seuil fatidique. Là, en arrière du groupe de danseuse. Ce n'était pas un homme ? Complètement abasourdi, il n'en croyait pas ses yeux. Vraiment ? Pourtant, ses gestes étaient encore pus doux, encore plus graciles que ceux des autres femmes, bien trop aguicheuses et dévergondées pour lui plaire. Il y avait dans sa danse tantôt masculine, tantôt féminine, quelque chose qui le charmait.

Voyant son regard insistant, son air complètement distrait, Pharaon offrit à son cher commandant le loisir de passer du temps avec une courtisane de son choix. Un sourire taquin aux lèvres, l'homme à la coiffe incroyable balayait les danseuses de la main tout en l'invitant à y aller. Et il ne fallu pas qu'il s'y prenne à deux fois. Trop curieux de savoirs si c'était son imagination qui lui jouait des tours, ou s'il y avait bien un homme au milieu, un homme extrêmement attirant et beaucoup plus séduisant que toutes ces femmes. Il se leva alors et d'un pas fier, il fit le tour de l'assemblée. On levait les verres à son passage, inclinait la tête. Le respect était visible. Puis, il se glissa vers les danseuses, on le regardait faire, murmurant. On regardait Pharaon pour jauger sa réaction, est-ce qu'il avait l'accord du Roi ? Visiblement oui, ce dernier était très amusé d'ailleurs. Mel s'approcha de l'homme. Car oui, c'était bien un homme. Les courtisanes, habituées, continuaient de danser. Le commandant jaugeait le courtisan d'un regard scrutateur. Il était magnifique, finement habillé. Le voile sur son visage obligeait le brun à plonger dans ses yeux bleus. Et là, c'était comme une évidence. Il lui tendit une main vers lui pour lui proposer de le suivre.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 235
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 21:07


Do you remember the time when we first met babe Egypte ?
Le jeune voyageur ne fit pas attention à ce qu'il passait autour de lui, beaucoup trop occupé à se laisser submerger par la mélodie. Pourtant, il pouvait sentir sur lui, des regards interrogatifs. Il était vrai, qu'il ressortait du cadre paradisiaque de la danse. Lys était le seul homme parmi toutes ces femmes. Il aurait du se douter que les coutumes de l’Égypte était bien différente de chez lui. Le fait de repenser à l'endroit qui l'avait vu naître, lui donna un sentiment de nostalgie et les larmes aux yeux. Mais, il savait qu'il ne pourrait pas revenir immédiatement et que sa place se trouvait désormais parmi les dunes de sable. Le jeune courtisans, car la réalité était maintenant là continué à bouger ses hanches au grès de la musique.

Fermant les yeux, il se retrouva quelques années en arrières à son âge d’insouciance et d'innocence. Il pouvait encore sentir au fond de lui, distiller comme un poison fatal ce morceau d'ailleurs. De son ouïe aiguisée il pouvait entendre les chuchotement des nobles, et la brassement d'un tissu lourd. Le brun se sentait chanceux de porter le voile, cachant à la vue de tous son visage anguleux et si étranger de la population locale. Bien que son teint de lait évoquait une lointaine contrée, le plus révélateur devait être ses yeux d'outre-mer. Des yeux de la méditerranée. Lys devait alors paraître pour un courtisans fort exotique pour les yeux avides des nobles présents dans la salle.

En sentant une odeur d'ambre et de cuir, Lys ouvrit une nouvelle fois les yeux pour connaître l'origine de cette senteur qui venait de l'envahir. Levant la tête il fit fasse à l'homme qu'il avait détaillé quelques minutes plutôt près du Pharaon. Cette homme respirait le pouvoir, et Lys se sentait étourdit et intimidé. Peu de personne était venue à son encontre pendant son séjour dans le palais surtout pas une personne de rang aussi noble que celui qui se trouvait en face de lui et qui lui tendait une main. Ébahit par ce geste pour le moins surprenant. Il se demandait alors si il devait saisir cette opportunité ? Prenant son courage à deux mains, il posa délicatement sa main sur celle plus mate de l'homme important. Lys lui décrocha un sourire enjôleur mais maladroit et se mit à danser autour de cette homme imposant par son charme dévastateur. Bougeant ses hanches, il fit un léger clin d'oeil à l'autre brun comme aurait du faire un vrai courtisan et non pas un imposteur comme lui. Ses voiles voletaient autour de lui, et la lumière qui se reflétait sur le tissu donner une impression surréaliste et féerique à la danse du jeune voyageur.


Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 189
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 11:12


Remember the time...

RP ALTERNATIF ; Feat. Lysander Ivanov





La danse du jeune homme était féerique. Certainement que s'il avait été une femme, il aurait été la préférée de Pharaon. Non. Des deux Egypte réunies. Autour d'eux, tout le monde les regardait. Les femmes s'étaient arrêtées de danser près d'eux et admiraient ce corps gracile évoluer autour de celui du capitaine d'armée. Tous étaient charmés par la fluidité de ses mouvements, par la douceur qu'il dégageait. Mel avait eu du mal à détacher ses yeux de lui, et lorsqu'il le fit, sa poitrine se gonfla. Il lisait le visage des bourgeois, des soldats, de la cours toute entière qui lorgnait sur son courtisan. La jalousie tiraillait ses entrailles et aussitôt, il attrapa fermement le bras de l'homme.

On s'en va. S'exclama-t-il en lui adressant un regard aussi noir que les peintures qui décoraient son corps.  

Avec la force et la détermination d'une tempête de sable, Mel emporta le courtisan à sa suite. Ils sortirent de la salle des fêtes, laissant l'assistance dans un silence de mort, et Pharaon fixant la porte par laquelle ils étaient sortis avec un air attendri, presque envieux de ce comportement qu'il ne pourrait jamais avoir. D'un pas vif, le capitaine traversa les couloirs du Palais. C'était comme un labyrinthe dans lequel il s'engouffrait de plus en plus, perdant le courtisan à son bon vouloir. Mais tout ce chemin à en donner le tournis ne menait nul autre part que dans les appartements de l'égyptien. Tout y était luxueux. Pas comme dans la demeure de Pharaon, mais d'une beauté arabe remarquable. Ce ne fut qu'une fois tous deux enfermés que Mel se détendit. Plus personne ne pouvait poser ses yeux sur lui. Il n'avait plus à le partager. Il l'enfermerai là, dans une prison dorée, il... Malheureusement, c'était interdit.

Là, il se tourna. Maintenant qu'il était là, il ne savait plus quoi faire ou quoi dire. C'était un gars un peu rude, endurcit par la guerre. Mais au fond, d'une gentillesse sans limite. Un soupire traversa ses lèvres pleines. Tout naturellement, il passa une main dans ses longs cheveux noirs, les plaçant en arrière puis les glissant tous sur une de ses épaules. Le menton haut, le torse en avant, il fit un geste aux gardes pour que ces derniers ne sortent. Un regard échangé, et ils s'en allèrent. Mel prendrait le risque d'être vraiment seul avec un inconnu, un étranger qui plus est. Il était persuadé qu'une telle sincérité ne pouvait être jouée, lorsqu'il avait dansé devant lui.

Du thé ? Cracha presque l'homme sans aucune délicatesse.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 235
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 20:38


Do you remember the time when we first met babe Egypte ?
Avant que le pauvre Lys ne puisse dire quelque chose, l'homme en face de lui lui attrapa fermement le bras coupant net sa danse sensuel et créant un écho de murmure parmi les danseuses et les convives. Rouge de honte, il baissa la tête et se laissa entraîner par l'homme au magnifique yeux. Le regard ténébreux rendit le jeune voyageur mal à l'aise et presque il eut l'envie de se transformer en souris pour se cacher des yeux de cet homme imposant. Sans rien pouvoir faire il se laissa entraîner par son assaillant, il jeta un dernier regard à la grande salle et surtout un regard de détresse aux danseuses mais le seul soutient qu'il réçu fut un sourire contrit. La porte se referma sur eux, et le silence de mort devient une série de bavardage. Soupirant, il se laissa tirer par le brun à travers la palais. Le courtisan avait espérait pouvoir mémoriser le chemin pour pouvoir se repérer en cas de problème. Pas qu'il trouvait l'homme qui le tenait par le bras menaçant mais Lys ne voulait pas tenter le diable et mettre toutes les chances de son côté bien quelles soient minimes.

Bien que le voyageur soit traîner de force, il ne pouvait s’empêcher de se sentir admiratif devant l’architecture. Tout était luxueux et cher,  même la ouverture était magnifique et incrustée de pierres. On le poussa dans ce qu'il pensait être les appartements de l'homme. La pièce était chaleureuse et elle aussi très belle comme toute la demeure. Mais, Lys n'était pas le genre de personne à regarder la richesse des autres. Il détestait qu'on puisse penser qu'on pouvait l'acheter avec de belles parures et des beaux bijoux. L'étranger pouvait enfin respirer en sentant son poignet être libérer de l’étau de fer.

Lys vit les gardes présents sortir rapidement. Anxieux, il jeta un coup d'oeil à l'homme qui venait de l'enlever de la réception. La voix rauque et sans délicatesse fit sursauter le jeune voyageur, et c'est timidement qu'il hocha la tête pour acquiescer. Il savait que si il parlait, son accent se ferait ressentir et il avait peu confiance en sa voix tremblante. Et, le faux courtisan ne voulait pas donner matière à l'homme qui se trouver en face de lui de croire qu'il était intimidé par lui. Son précepteur l'avait toujours qualifier de nid à problème et pour une fois, il n'allait pas le contredire.  Bien que l'homme l'intimidé, il ne pouvait daigner sa beauté et cette beauté le bouleversa plus qu'il ne l'aurait cru.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 189
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 23:04


Remember the time...

RP ALTERNATIF ; Feat. Lysander Ivanov





La pièce était très calme alors que Mel servait les deux tasses de thé. Trop calme. Les appartements de l'égyptien étaient si enfouis, si retranchés dans le palais qu'on n'entendait même pas la fête qui battait son plein dans le coeur de la superbe bâtisse. Le thé avait été préparé quelques heures au paravent, sa température était donc la même que celle ambiante, mais cela n'en gâchait en rien le délicieux mélange entre le thé vert et la menthe. Pour la petite touche sucrée, Mel aimait y faire rajouter quelques gouttes de miel importé d'occident. Rapidement, il revint vers son invité - otage ? - et lui posa la tasse sur une table basse entourée de coussins au sol.

Vient t'asseoir. Lui dit-il en s'installant lui-même sur un des coussins à terre. Boit donc. Détend toi, je ne vais pas te faire de mal. J'en avais juste marre que les autres te dévorent du regard. ajouta-t-il en buvant une gorgée de sa tasse.

En Egypte, le thé était quelque chose de sacré. C'était tout un rituel mit en place. Il pouvait avoir diverses vertus, selon s'il était composé de chanvre ou de thé. Enfin, tout cela n'était que digression et n'avancait en rien vers le but final. Une fois le jeune courtisan assit près de lui, Mel se tourna de sorte à lui faire face. D'une main, il vint lui caresser le torse d'un air curieux, avide d'en connaître la texture, le goût. Ses yeux bleus sombres brillaient d'une lueur enjôleuse, charmeuse. La peau du danseur était bien pâle sous la couleur dorée de ses mains. Le côté exotique attirait énormément le capitaine. Est-ce qu'il avait le même goût sucré que toutes les peaux hâlées qu'il avait pu goûter ? Est-ce que le fait que ce soit un homme en changerait la texture ? Sous sa main en tout cas, c'était une douceur veloutée qu'il découvrait, passant sous les drapés qui couvraient à peine son corps finement musclé.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 235
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil - 22:20


Do you remember the time when we first met babe Egypte ?
Silencieux. Lys était aussi silencieux que dans la pièce où il se trouvait. Il regrettait presque de se pavaner devant les yeux avides des nobles. L'homme en face de lui l'impressionnait de par sa carrure et le fait qu'il soit beaucoup plus grand que lui. Et, il fallait l'avouer que Lys déplorait sur sa taille moyenne et sa faible masse musculaire. Sans rien dire, il se laissa tomber sans aucune grâce sur le coussin désigné par le maître des lieux. Le courtisan essaya de se détendre, surtout que l'homme lui avait promit qu'il ne lui ferrait pas de mal. Ces simples paroles réussit à le détendre un minimum et à ce qu'il soit moins crisper. Il voulait interroger le brun sur le pourquoi et le comment de son geste audacieux devant les autres femmes et les nobles de la salle. Mais avant qu'il ne puisse faire entendre sa question, l'homme semblait avoir comprit son interrogation silencieuse et répondit avant qu'il ne puisse ouvrir la bouche. Sur le moment, le voyageur ne comprit pas.

Puis maintenant il réussissait à mettre des mots sur les regards obscurs de son voisin. Ses muscles se contractèrent et ses yeux balayaient la pièce pour trouver une issue de secours. Il pouvait toujours s'enfuir par la porte principal mais il y avait des chances pour que les gardes soient encore devant. Son regard finit par se poser sur la fenêtre. Un choix audacieux, téméraire et mortel. Lys espérait vraiment que l'homme qui avait réussi à le mettre en confiance jusqu'à maintenant n'aller pas faire un geste envers lui. Le jeune voyageur voulu prendre la tasse en céramique pour la porter à ses lèvres et goûter ce breuvage. Mais son geste mourut comme le cris qui allait franchir de ses dites lèvres. Doucement, comme de la lave qui coulait du mont Vésuve les joues du courtisan se colorèrent d'un rouge foncé montrant sa gêne devant le geste de l'homme. Il pouvait sentir les doigts de l'homme courir sur sa peau pâle la découvrant comme si il s'agissait d'un trésor précieux. Le léger tissu qui masquer sa peau se souleva à cause des doigts curieux et Lys fit un mouvement en arrière affolait par ce qui pourrait se passer. « Que faite vous ? » demanda froidement Lys en haussant un sourcil avec les joues toujours rouges. Son accent des contrées lointaines se faisait ressentir dans son intonation. Et il se mordit fortement la joue, se maudissant d'avoir parler et surtout d'avoir pu manquer de respect à cet homme.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 189
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil - 23:14


Remember the time...

RP ALTERNATIF ; Feat. Lysander Ivanov





Ce n'était pas un courtisan ? N'était-il pas là justement pour être touché ? La réaction aussi vive du jeune homme fit presque sursauter Mel qui du coup, reprit sa main. Son regard se faisait plus interrogatif, mais aussi, très amusé. Un petit mâle à titiller, voilà qui attisait son côté espiègle. Cette rencontre allait s'avérer être encore plus intéressante que prévu initialement. Il se redressa et posa finalement son attention vers sa tasse. Silencieux, mais fixant son interlocuteur avec un sourire taquin, il but une gorgée, puis une autre, avant de la reposer dans un même silence.

Pardonne mes manières. Je ne me suis même pas présenté... Je m'appelle Mel Ouser. Je suis chef d'armée des deux Egyptes, capitaine des gardes de Pharaon. Dit-il simplement, sans aucune vantardise, juste pour le plaisir de se présenter. Et toi, qui es-tu ? Tu n'es pas vraiment un courtisan, n'est-ce pas ? Il marqua une pause et vint lui toucher une mèche de cheveux. Tu me sembles si exotique.
D'où viens-tu ?


Juste pour embarrasser encore plus l'homme assit près de lui, Mel se déplaça,
s'asseyant plus près de lui encore. Si près, que leur cuisse se touchaient. Il reprit sa main, puis vint lui tâter la joue, remettre avec nonchalance un tissu qui lui tombait de l'épaule. Il aimait déranger, il aimait pousser les gens à bout. Après tout, il voyait tellement d'horreurs au combat, et se devait d'avoir un comportement si irréprochable, il lui fallait bien quelque chose pour équilibrer la balance et lui permettre de décompresser. Et bien, lui, il avait naturellement et inconsciemment opté pour un tempérament taquin et espiègle une fois en privé. Comme un enfant constamment ennuyé qu'il fallait divertir peu importe comment.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 235
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû - 22:29


Do you remember the time when we first met babe Egypte ?
Buvant lentement dans de longues gorgées son breuvage. Le jeune voyageur s'étouffa en entendant la phrase de l'homme en face de lui. Est-il aussi transparent que ça ? Les autres avaient-ils devinés son imposture ? Posant sa tasse sur la petite table, il reprit son souffle pour jeter un regard noir à l'homme qui venait de se présenter. En d'autre circonstance, Lys aurait été ravi de faire la connaissance du capitaine. Maintenant, l'homme en face de lui, lui demandait son nom. Devait-il mentir ? Ou dire son surnom pour plus de sécurité. Passant sa main dans les cheveux, il fit un sourire enjôleur au brun pour lui montrer son jeu d'acteur. Finalement, son précepteur avait eu raison de l'avoir amener au représentation pendant les grandes Dionysies. Il avait pu s'inspirer de grandes pièces. « On m'a nommé Lys. » répondit simplement le jeune homme en plantant son regard translucide dans ceux orageux de son vis à vis. Il avait décide de jouer sur une semi-vérité. Ce n'était pas un mensonge, on l'appelait bien Lys mais ce n'était qu'un surnom. Son regard parcourra la pièce luxueuse où il se trouvait. L'endroit était très beau mais si peu personnel. Toute cette richesse ne faisait que refroidir le voyageur. Peut-être que d'autre avant lui, avait pu trouver cet endroit magnifique mais lui le trouvait seulement beau. Lys voulu rétorquer mais sa remarque mourut au fond de sa gorge en sentant le geste de l'homme important.

La chaleur que lui procurer ce geste fit battre rapidement le cœur du courtisan. Il était tellement peu habitué à ce genre de tendresse qu'il en redemanderait presque.  « Je ne suis qu'un simple courtisan venant d'ailleurs » répondit doucement Lys volant peu dévoiler de sa personne. De nature timide et peu confiante, Lys avait du mal à se confier et surtout à faire confiance. Avec le temps, il avait réussi à prendre plus de confiance en lui et donc à répondre aux autres. En sentant la jambe du maître des lieux contre la sienne. Lys sursauta et ses joues se colorèrent en rouge. Baissant la tête pour masquer ses rougeurs qui devaient être accentuées par son teint pâle, Lys se mit à réfléchir sur sa situation actuelle. Il était partit de son pays d'origine pour découvrir le monde, puis il était devenu un courtisan et avait fait la rencontre des courtisanes qui venaient souvent dans le palais du Pharaon. Et le voilà maintenant dans les appartements de non pas un simple noble mais bien du capitaine du Pharaon dont le charme commençait à opérer sur Lys.  

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 189
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 22:27


Remember the time...

RP ALTERNATIF ; Feat. Lysander Ivanov





Il était mignon, ce type. Bien que sa manie de répondre que si brièvement avait tendance à frustrer notre pauvre homme. Les lèvres pincée, les yeux légèrement plissés, et le regard essayant de décrypter celui, fuyant, du courtisan, Mel se demandait bien ce qu'il pouvait garder si précieusement au plus profond de lui. Pourquoi est-ce qu'il ne souhaitait pas se dévoiler autant ? Voilà qui finalement attisait d'autant plus son intérêt et sa curiosité. Est-ce qu'au moins il se dévoilerait physiquement ? A défaut de se dévoiler psychologiquement... Un ricanement dans sa tête et il se penchait un peu plus par dessus lui, se rapprochant sans aucune gêne.

Hhmm... Dit-il en se touchant le menton du bout des doigts, d'un air pensif.  Et bien, Lys... Je suis ravi de te rencontrer. Lui lança-t-il, le visage complètement éclairé par son immense sourire.

Il tendit de nouveau sa main, cette fois-ci, il poussa de nouveau un des voiles qui couvraient le torse dudit Lys. Du bout du doigt, il toucha la peau de ses pectoraux. Une peau là aussi douce et soyeuse. Imberbe, d'une blancheur qui donnait envie d'y laisser quelques traces, morsure ou suçon qu'importe, tant qu'une trace venait gâcher toute cette perfection. Mel s'en mordait la lèvre inférieur, carnassier. Il reprit ensuite sa main, et se releva, presque princier, rompant tout contact physique avec lui. C'était un peu la technique de s'éloigner pour mieux sauter après. Il le fixait toujours, comme un rapace gardant sa proie en mire.

Et donc, Lys, qu'elle est ta... spécialité ? Lui demanda-t-il en retirant nonchalamment quelques uns de ses bijoux.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 235
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Oct - 16:02


Do you remember the time when we first met babe Egypte ?
Lys était mal à l'aise devant ce regard scrutateur. Il avait l'impression que l'homme en face de lui connaissait tout ses secrets même les plus intimes. Dans d'autres circonstances, Lys aurait fuit mais il n'était pas chez lui et il ne pouvait se permettre de joueur avec cette chance beaucoup trop fragile. Soulevant légèrement son sourcil, l'étranger jeta un regard hébété au brun ne s'attendant pas à cette réponse. Se reprenant et essayant de paraître plus digne, Lys ne fit qu'un mouvement de tête montrant son respect envers le maître des lieux. En sentant la paume chaude soulevait ses maigres vêtements, Lys eut un léger mouvement de recul pour s'écarter de ce toucher.

Mais il se reprit au dernier moment et pria tout les dieux qu'il connaissait pour que le second du Pharaon n'est pas remarqué son mouvement. Quel piètre comédien il faisait son ancien maître aurait ressentit de la honte en le voyant ainsi. Baissant les yeux, il faisait tout pour ne pas rencontrer le regard orageux et le fait qu'il le touche ne lui faciliter pas la tâche. Il dû se mordre la lèvre jusqu'au sang pour ne pas émettre une protestation ou même pire un gémissement. Quand il ne sentit plus la main intruse contre sa peau, Lys se permit de relever la tête et il vit que l'homme avait prit du recul. Avait-il fait quelque chose qui aurait déplu à l'autre ? Lui jetant un regard hébété, Lys espérait n'avoir rien fait qui aurait pu mettre en colère le brun.

La phrase de l'homme le cloua sur place. Il ne devait pas oublier que c'était un courtisan et qu'il avait le devoir de satisfaire la personne en face de lui. « On m'a apprit à raconter des épopées, à danser ainsi qu'à faire des massages. » énonça timidement le voyageur en rougissant sur la dernière de ses compétences. Il osa enfin regarder le commandant et son cœur fit un terrible bond dans sa poitrine. C'était l'une des premières fois que Lys ressentit autant d'attraction envers une personne. Certes par le passé, il avait déjà connu des attirances envers des compagnons de classes mais jamais cela ne fut aussi fort et étourdissant qu'aujourd'hui.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Reste du monde :: Afrique-
Sauter vers: