RSS
RSS



 

 :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chaleur d'une étreinte (TGV) {FT Mel ♥}

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Juil 2017 - 23:04
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.
Lys faisait un grand sourire à l'auror qui l’accompagner vers la sortir de la rosserie pour se diriger vers ses appartements. Le russe était à la fois existé de montrer au brun son petit jardin secret et en même temps mortifier de son geste téméraire. Le professeur était tellement timide que le fait de dévoiler une part de lui-même à  l'intervenant le faisait rougir et si on était attentif on aurait pu voir de la fumée sortir de ses oreilles pointus à cause du fait qu'il se prenait un peu trop la tête. Ce qui d'un côté n'était pas faux. Il jeta  un coup d'oeil à Melville qui tenait le chat ronronnent et curieux dans ses bras. Et Lysander en fut alors touché par la tendresse de son cadet envers le pauvre chaton. « Venez nous allons prendre cet escalier » dit Lys tout en désignent le dit escalier de marbre caché derrière une colonne. Peu de personnes connaissaient l'emplacement de cet escalier et heureusement car il accédait directement  à ses appartements. Prenant le bras de l'auror, le faë entraîna à sa suite le brun et le petit chat pour montrer l'escalier avant que celui ne s'évapore. Une particularité de Beauxbâtons, entre les toilettes farceuses et les escaliers introuvables.

Enfin, il se tenait devant la porte en bois foncée et timidement il poussa la porte et se décala pour laisser la place au jeune homme et à l'adorable chat. «  Bienvenue chez moi » souffla Lys doucement, tout en jetant un coup d'oeil anxieux  à  son invité. Peut-être que maintenant qu'il se trouvait dans son salon, l'auror regrettait son invitation ? Le russe s'approcha de Melville et tendit son bras vers celui-ci. « Je vais vous débarrassez de votre manteau, pour le chat vous pouvez le mettre sur le fauteuil en face de vous. Je dois avoir des croquettes dans la cuisine. » dit Lys rapidement en évitant le regard de sombre de son invité.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 8:59
La chaleur d'une étreinte...

Le chat avait été sage tout le long du trajet. Les quelques élèves qui les avaient vu avaient gloussé, tant pour la beauté des deux hommes, que pour la mignonnerie du chat. Fort heureusement, aucun ne les avaient interpellés. Peut-être grâce au pas décidé de Lys qui les dirigeait avec un entrain toutefois visible. Soit.

 Rapidement, ils arrivèrent dans l'appartement du professeur. Damn, au beau milieu de l'école. Il n'en sortait donc que pour aller à la pâtisserie ? Voilà qui le rendait encore plus mignon. Docilement, il posa le chat sur le fauteuil en question. Ce dernier, contrairement à Melville, avait l’audace de se balader dans le logement, visitant ouvertement le petit endroit cosy.  Puis, il retira sa veste pour la glisser dans la main tendue du professeur, sans manquer évidemment de lui toucher la main.

C'est vraiment très joli chez vous, Lysander. Et je crois que ça plaît aussi à Monsieur Miaw. Dit-il d'une voix joyeuse en essayant quant à lui de capter le regard du professeur. Il a l'air de se sentir à l'aise ! Pour toute réponse, le chat miaula puis vint se remettre sur le dossier du fauteuil, trépignant en attendant la suite.


ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 15:59
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.
Lys attrapa le manteau noir de l'auror pour le poser sur sa vieille chaise de bureau. Il vit le chaton prendre ses repaires dans le salon et s'amuser avec les rideaux propres. Rougissant légèrement il remercia son invité du compliment. Peu de personnes avaient eu la chance de visité son jardin secret et donc, c'était bien la première fois qu'il recevait un compliment. Le professeur fit un petit sourire à Melville en entendant le nom du chaton qui s'amuser toujours avec ses rideaux.Et décidément, il trouvait le nom allait à merveille à leur petit protégé.

Le chat se fatiguant de jouer, s'installa sur le dossier de son vieux fauteuil beige. « Le pauvre bébé, il devait se sentir si seul et affamé tout seul dehors » dit Lys compatissant pour l'adorable chat. Se détournant du chat qui ronronnait, Lysander sourit tendrement à l'intervenant qui se trouvait à ses côtés. « Vous voulez quelque chose à boire ? » demanda le russe en se dirigeant vers la cuisine qui donnait sur le salon. Il commença à se préparer un thé russe au doux nom d'Anastasia. Lys raffolait du thé, Grace lui disait souvent qu'il avait dû tomber en étant plus jeune dans une tasse remplit de thé pour l'aimer autant. Ce qui n'était pas vraiment faux. Oubliant qu'il avait un invité, Lys se mit à chantonner une vieille comptine pour enfant mettant un scène un valeureux soldat qui est partir conquérir les plaines froides et hostiles de la Sibérie.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 16:21
La chaleur d'une étreinte...

Souriant au chat, Melville acquiesça pour sa proposition de boisson. Instinctivement, il s'approcha aussi du coin cuisine,
prenant la peine d'admirer le nid dans lequel il avait pénétré. Il découvrait une nouvelle facette de son obsession. Un peu comme un stalkeur prenant joie à tout découvrir de sa cible.

 C'était presque creepy une fois que l'on était dans sa tête et que l'on mesurait l'infini intérêt qu'il portait pour ce professeur. Enfin, tant que ce n'était que dans sa tête... C'était déjà ça. De toute façon, il n'était pas méchant pour un sou. Puis il reporta son attention vers le professeur qui chantonnait. Encore un truc qu'il n'avait jamais vu Lysander faire. Trop de découvertes d'un coup, il avait l'impression d'être sur le point d'exploser.

C'est très jolie ce que vous chantonnez, qu'est-ce que c'est ? Lui demanda-t-il en se rapprochant de lui, se plaçant à ses côtés dans la cuisine alors que l'eau chauffait doucement.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 17:04
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.
Continuant à chantonner dans sa langue natal, Lys ne fit pas attention à l'auror qui venait de se mettre à ses côtés. En entendant la voix rauque du plus jeune, il se stoppa et se retourna vers l'intervenant. Il pouvait sentir ses joues devenir rouge de gêne, et baissa les yeux sur la préparation des deux tasses. « Je.. Je suis désolé, je n'aurais pas dû chanter. » souffla le russe tout rouge et en essayant d'éviter les yeux sombres et envoûtants de Melville.

Il ne savait pas ce qui l'avait prit à se mettre à chantonner cette vieille histoire. Il était vrai, que quand il cuisinait pour faire passer le moment plus vite, il se remémorait des vieilles chansons de son enfance. La bouilloire continuait à expulsée l'air dans un bruit sourd. «  Si vous voulez, j'ai dû café et même encore de quoi faire un chocolat chaud » proposa timidement Lysander aux oreilles qui n'arrêtaient pas de frétiller. Il attrapa deux petites cuillères qu'il mit dans les tasses et sortit un sac de croquette pour le mignon petit chat qui se trouvait encore dans le salon. « Pour répondre à votre question, c'est une vieille comptine qu'on chantait aux enfants en Russie pour faire passer plus rapidement le terrible hiver. Elle met en scène un héros qui part combattre contre les vents glacials de la Sibérie. » raconta le faë en versant un peu de croquette dans un bol. Plus jeune, il avait toujours adoré cette comptine si triste et si joli. Maintenant, elle ne faisait que lui rappeler des souvenirs oubliés.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 17:20
La chaleur d'une étreinte...

Oh non, ne vous excusez pas, c'était vraiment très joli ! s'exclama Melville en secouant les mains devant lui. Ah, cet air adorablement timide qui colorait ses joues... Il y avait de quoi faire fondre n'importe quel homme. Je prendrai comme vous, ne vous embêtez pas.

Avec toujours ce même intérêt, il regarda Lysander faire, l'écoutant attentivement. Il oubliait parfois que Lysander n'était pas d'ici, tant il était bien intégré. A vrai dire, s'il avait deviné qu'il venait des pays de l'Est, il n'avait jamais su d'où il venait exactement. Waw, tellement de découvertes. Il aurait dû venir ici bien avant ! Est-ce qu'il allait découvrir un vice caché ? Un tel homme ne peut pas vraiment exister tant il était parfait à ses yeux !

Elle semble être très jolie. En tout cas, c'est le cas lorsque c'est vous qui la racontez. Dit-il en le suivant de nouveau jusqu'au salon comme un gros chat suivant le paquet de croquette. Vous êtes vraiment adorable... Dit-il en le frôlant du bout des doigts alors qu'il se mit à sa hauteur. Doucement, il releva la main et vint frôler ses oreilles cette fois-ci, en se mordillant la lèvre inférieure. J'aime la façon dont vos oreilles bougent... C'est incroyablement... adorable...


ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 18:52
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.
Lys lui fit un petit sourire timide. Et attrapa la bouilloire pour servir les deux hommes, il plongea ensuite les feuilles de thé aromatisé et laissa infusé pendant quelques minutes. L'auror était tellement gentil avec lui, et Lys se plaisait à le compter comme un ami. Il attrapa le bol de croquette et se dirigea vers le salon pour le poser devant le chat qui était descendu du fauteuil beige. «  C'est très gentil, mais je ne pense pas être le mieux placer pour la raconter » répondit Lys en regardant le chat manger tendrement. Les ronronnement l’apaisait et la présence de Melville à ses côtés lui donnait un sentiment de sécurité.

Alors qu'il caressait le chat, la phrase de l'auror lui fit arrêter tout mouvement. Secouant la tête de droite à gauche, Lys se demandait alors si il avait pas mal à entendu. Ce qui devait être vrai, à cause de la fatigue et le fait qu'il soit troubler par la présence de son invité ne l'aidait pas vraiment à se concentrer. Tournant la tête sur sa gauche, il tomba dans une mer obscure qu'il en fut encore plus troubler. Alors que le russe allait ouvrir sa bouche pour demander au plus jeune si il pouvait répéter sa phrase. Celui-ci lui coupa son envie de parler par ce qu'il venait de dire. Ouvrant les yeux en grand, Lysander se sentit rougir et ses oreilles qui avaient reprit vie se mirent à frétiller. « Oh » voilà ce qu'il pouvait tout simple dire, et il devait l'avouer que à ce moment là il devait se sentir stupide par sa faible réponse. Le chat miaulait pour réclamer de l'attention mais Lysander était trop absorbé par la couleur si particulière des yeux de Melville qu'il oublia les deux tasses de thé.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 21:12
La chaleur d'une étreinte...

Oh. Mon. Dieu. Ce fut au tour de Melville d'avoir un temps d'adaptation. Le combo rougissement et frétillement d'oreille avait eu raison de notre jeune homme, ses propres joues rougissant avec force. Il était là, à regarder Lysander, qui s'il n'avait sorti qu'une onomatopée, montrait tellement d'émotions physiquement parlant.

Le jeune auror reprit ses mains, se mordant de nouveau la lèvre inférieure. Dans la hâte, tout lui disait qu'il pouvait avoir une chance. Si ce n'avait pas été cet homme en face de lui, il l'aurait bloqué dans un angle de la pièce, roulant des hanches de façon purement enjôleuse. C'était le piège type pour mettre l'homme dans ses filets. Mais là... Il perdait tout ses moyens. L'enjeu était bien plus précieux qu'une partie de jambes en l'air. Et commençant à connaître le professeur, il ne serait très certainement pas réceptif à ces avances aguicheuses.

En fait, dans son cerveau, il n'y avait plus rien, ci ce n'était qu'une grosse guimauve en mal d'amour. D'un coup, il n'y connaissait plus rien en drague. De toute façon, comment draguer un être aussi pur et innocent ? Non, il ne fallait pas y aller avec quelques "techniques" pour la baise. Là, il fallait y aller avec sincérité. Grosse inspiration. Soupire. Sourire timide. Melville prit la main de son interlocuteur, et se la posa sur la poitrine. Certainement que Lysander pouvait sentir pulser contre sa main le coeur affolé du quart-vélane.

Pour être franc avec vous... Et surtout sans vouloir vous effrayer... Allez mon gars, tu peux le faire c'est pas compliqué ! J'ai besoin de vous dévoiler mes sentiments pour vous. Je ne vous demande pas d'y répondre directement,
c'est assez soudain je le comprends. Mais je ne peux plus garder ça pour moi.
Et là, saut dans le vide. Je vous aime beaucoup, Lysander... Comme un homme peut en aimer un autre.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil 2017 - 22:18
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.
La bouche légèrement ouverte, les yeux écarquillaient, les joues rouges et les oreilles frétillantes. Lys regardait la scène se dérouler sans vraiment être là. Contre sa main il pouvait sentir les battements de cœurs de l'auror. Son cœur battait à la même allure si ce n'est plus vite. Le russe n'arrivait pas à détourner des yeux de son invité. Il essayait de remettre de l'ordre dans ses pensées mais il avait l'impression qu'une rafale du nom de Melville venait de tout bouleverser. Maladroitement, il prit la main de son cadet  et lui fit un petit sourire. Bien entendu lui aussi aimer beaucoup le plus jeune. Il ne voyait pas en quoi, l'auror se mettait dans tout ses états. Il n'avait pas de mal à dire à une autre personne ce qu'on avait sur le cœur. Tendrement, il posa sa main sur la joue de l'intervenant et plongea ses yeux d'outre-mer dans ceux plus sombre de son invité. « Melville, vous n'avez pas à vous mettre dans vos états. Moi aussi je vous aime beaucoup. Je vous considère comme une personne importante qui fait maintenant partit de ma vie » Et c'était la vérité, depuis que Lysander avait fait la rencontre avec l'auror qu'avait envoyer le ministère. Ils s'étaient tout les deux immédiatement entendu. « Venez, le thé a dû refroidir et une bonne tasse de thé chaud vous fera du bien » dit calmement Lys avec un sourire timide aux lèvres. Il tendit sa main à Melville pour l'aider à se relever. Oui, il s'était prit d'affection pour le plus jeune et adorait passer du temps avec lui.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 9:48
La chaleur d'une étreinte...

L'espoir. Ce genre de sentiment qui nous fait croire que nous sommes invincibles, et que nous pouvons tout accomplir. L'espoir emplissait la poitrine de Melville. Son coeur était gonflé d'euphorie. Il avait bien dit que ses sentiments étaient réciproques ? Du moins, c'était ce qu'avait entendu notre jeune fougueux. Mais Lysander avait été bien trop détendu à dire ça... C'était pourtant évident.


Emporté par la fougue, par le fantasme de voir ses sentiments lui être renvoyés, Melville attrapa la main qui lui était tendue et se releva. Mais dans le même mouvement, il se rapprocha de son Ami, son autre main attrapant la hanche de ce dernier avant de se glisser sur ses reins pour l'attirer à lui. Et là, c'est ainsi qu'il fit l'erreur de jugement la plus grosse de sa vie. Ses lèvres se posèrent pour la seconde fois dans leur histoire même pas naissante sur celles du Faë. Sauf que cette fois-ci, tous deux étaient en pleine conscience. Pourtant, il y mettait tout son coeur, tout ces sentiments nouveaux pour lui, tout ce qu'il apprenait encore chaque jours, tout un panel d'émotions comme une pluie de météorite traversait ce baiser pour espérer être attrapés par Lysander. Pauvre garçon.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 18:55
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

Le sourire timide mourut contre des lèvres avides. Ses joues autrefois pâles prirent une couleur rougeâtre. Les yeux grand ouvert, et sa bouche scellée par une autre.  Lys regardait la scène sans vraiment être l'acteur principal de cette comédie. Il se sentit à des kilomètres de son appartement, de ce baiser agréable et des bras de son cadet. Avait-il mal comprit les sentiments du plus jeune ? Pourtant, l'auror lui avait bien dit qu'il l'aimait beaucoup. Lui aussi aimait beaucoup Melville. Peut-être pas à la même intensité ? Le faë était bouleversé, ses pensées n'avaient plus aucuns sens tout comme ses sentiments. Il avait l'impression d'être une poupée de chiffon entre les bras puissants de l'homme qui l'embrassait. Les mains tremblantes à cause de l'émotion, il les posa contre les épaules du plus jeune pour le pousser légèrement en arrière et lui faire comprendre son manque d'air. Les joues encore plus rouges, ses oreilles frétillantes avaient prises cette couleur, ses lèvres avaient gonflées à cause du baiser et ses vêtements devaient être froissés. Peut-être que Melville avait voulu lui partager son trop plein d'émotion et ce baiser traduisait l'état d'âme du plus jeune ? Pouvons t-on vraiment embrasser son ami ? Mais en voyant la situation une personne censée aurait comprit les réels sentiments de l'auror et ceux beaucoup plus profond du russe. Fermant les yeux et se passant la main dans les cheveux pour les remettre en place, Lysander essaya de comprendre ce qui venait de se passer. « Je..Je » Wouha, on pouvait dire que le professeur avait énormément de répartit. Mais Lys ne savait plus quoi dire ni quoi faire. Il se sentait perdu et dépossédé. A croire que dans ce baiser, Melville lui avait volé toute sa répartit.  Posant sa main tremblante contre la joue de l'auror, Lys planta son regard perdu dans ceux sombres de son invité. « Vous.. Vous m'aimez ? »






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 19:18
La chaleur d'une étreinte...

Sur le coup, il ne comprit pas trop. Puis il vit le visage du professeur. Oups... Mel essayait de décoder. Peut-être avait-il volé son "premier baiser" ? Oui, ce devait être ça. Ce ne pouvait être que ça. C'était la seule raison possible pour justifier cet excès d'embarras chez le faë. Ou bien la seule raison actuellement intelligible pour le pauvre Melville.

D'un geste nerveux, il releva ses cheveux sur sa tête avant de les laisser tomber de nouveau sur ses épaules. Il trépignait presque. Le pauvre était si content, c'était l'accomplissement d'un tout. Du moins, qu'il pensait. Lorsque Lysander posa sa main sur sa joue, d'un air compatissant, lui demandant s'il l'Aimait, Melville mit la main par dessus la sienne. Sa tête était penchée, comme s'il glissait lui-même sa joue dans la main du professeur.  Mais le regard perdu de Lysander alluma une alarme bien au fond de ses pensées. Il y avait quelque chose qu'il ne saisissait pas et qui allait bientôt le mettre en pièce.

Je vous aime depuis longtemps, Lysander. Lui répondit-il les yeux pétillant, mais le fond du regard presque suppliant.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 20:45
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

Lys essaya de faire un sourire, mais sa tentative maladroite devait plus ressembler à une grimasse qu'à un véritable sourire. Le pauvre professeur se sentait tellement gêné face à son invité. Contre sa main se reposait l'autre main de l'auror créant une douce chaleur en lui. Oui, le russe aimait beaucoup son cadet. Mais pas vraiment de la même intensité que le brun. Il se sentait mal à l'aise devant le regard pétillant et dévoreur de Melville. « Je vous aime » résonna dans la tête de Lysander sans vraiment que celui-ci y croit. Avait-il encore mal en entendu ? Non, le regard, le baiser, le geste tendre prouvaient tout le contraire. Fermant les yeux, il se mordit la joue il ne pouvait plus affronter le regard si tendre de son vis à vis. Le faë avait alors l'impression d'être un monstre qui allait prochainement écraser le pauvre cœur de son ami. Ouvrant les yeux, prenant une grosse bouffée d'air pour se redonner du courage. Doucement, il posa son front contre celui de Melville profitant de cette chaleur bienfaitrice. Son autre main remonta et finit par trouver sa place sur l'autre joue de son cadet. Ce qu'il pouvait être horrible parfois. Son cœur se serra, une boule d’angoisse se forma dans son ventre et ses yeux s'humidifièrent. « Je vous aime beaucoup » dit-il d'une voix tremblante en refermant une nouvelle fois les yeux. Il fit une pause et reprit. « Je suis tellement désolé, j'ai l'impression de mal me comporter avec vous et j'espère recevoir votre pardon dû à ma faiblesse. » Du bout des doigts il caressa la pulpe de la peau de Melville dans un signe de réconfort. « Je suis si désolé, par ma faute vous avez eu un quiproquo. Mais mon cœur va pour un autre ». Voilà, la bombe, la révélation venait d'être lâché. Son cœur se brisa en même temps qu'il dit cette phrase et pourtant il avait l'impression d'être un imposteur en la disant. Comme si, finalement il n'était pas vraiment amoureux de Hugo. Se reculant légèrement, il posa un baiser volatile sur le front du brun et de sa main libre il poussa une mèche qui barrait le visage si beau de l'auror. Lys lui fit un sourire triste et aussi rapide et léger qu'une plume il posa sans réfléchir un baiser cette fois-ci sur les lèvres tentatrices de son invité. Sans laisser le temps au brun de comprendre ce qu'il venait d'arriver, il se recula rapidement.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 21:41
Melville Grivois a écrit:
La chaleur d'une étreinte...

1, l'incompréhension. D'abord Melville ne comprit pas, il ne parvenait pas à comprendre le lien entre sa douceur, et l'expression qu'il affichait. Du point de vue de l'auror, c'était presque... de la pitié ?  Son souffle se coupa, son coeur rata un battement dans sa course effrénée. Il était comme un gosse à qui on avait promit d'aller à Disneyland, et à qui une fois devant le portail du parc, on aurait finalement dit qu'on ne faisait que passer devant.




2, les montagnes russes. Et là, c'était littéralement, des montagnes Russes. D'abord, il y a l'ignoble vérité, suivit d'un bri de verre lorsque le coeur de Melville tomba au sol.  Puis au moment du chaste baiser, comme un bruit de verre que l'on piétine.

3, la compréhension. Quelques instants plus tard, le temps que tout se mette en place, le temps que l'information parte du coeur et aille dans le cerveau en ayant gentiment brûlé son estomac et noué ses intestins, il eu un sursaut. Lorsqu'il inspira, c'était comme s'il prenait une première bouffée après un long temps d'apnée. Il fit un pas en arrière, et se passa de nouveau les mains dans les cheveux, nerveux et embarrassé.

Mon dieu... Je suis terriblement désolée Lysander. Je dois tellement vous avoir embarrassé. J'ai vraiment pas compris ce que vous essayez de me dire et je me suis mépris... Ne pas pleurer, ne pas pleurer, t'es un mec ou pas ? J'ai honte de moi, je suis vraiment, sincèrement, désolé... C'est bon, tu restes debout ? Bon, alors maintenant, tu te casses avant de t'effondrer. J'espère que vous me pardonnerez ce geste... Bon sang... Je dois vraiment vous dégoûter... Son sourire empli d'excuses était là, mais tremblait dans un petit tressautement presque imperceptible.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 22:17
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

Le cœur de Lys se brisa encore plus en attendant les phrases de Melville. Ses yeux s'humidifièrent, et il essaya de ravaler son sanglot. Comment l'auror pouvait-il penser qu'il pouvait le dégoûter ? C'était plutôt l'inverse. Lui qui venait de briser le cœur de cet homme si gentil. « Je vous permet pas de dire ce genre de chose ! » s'exclama indigner Lysander en entendant les paroles dégradantes de Melville. Non, il ne pouvait pas le laisser penser ça. Il aimait beaucoup trop son cadet pour le laisser croire qu'il pouvait le dégoûter. Il laissa sa gêne et sa timidité derrière lui et se jeta sur le brun pour le prendre dans ses bras et le réconforter comme on réconfortait un enfant. Sans faire attention à ses gestes, il caressa tendrement les cheveux de l'auror dans un signe de réconfort. « Vous n'avez pas le droit de penser que je vous dégoûte. Vous êtes devenu une personne tellement importante pour moi ». La fin de sa phrase mourut dans un faible sanglot, et il cacha son visage dans le cou pâle de son invité. « C'est vous qui devriez avoir honte de me fréquenter et être en colère contre moi. Je vous ai tellement déçu » marmonna le russe sans relever la tête et regarder Melville. Par sa faute, il venait de décevoir et de briser le cœur du brun. Ce qu'il pouvait avoir honte... Il sera aussi fort qu'il le pouvait pour faire transmettre ses sentiments à l'intervenant. « Pardon. Pardon » il avait beau répété ce mot, pourtant les larmes continuaient toujours à coller à mouiller le pull de l'auror. Son cœur saignait d'avoir casser celui de son ami. Parfois il se maudissait d'aimer Hugo et de ne pas pouvoir retourner ses sentiments à Melville. Il se sentait si faible et pourtant tellement monstrueux.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 22:37
La chaleur d'une étreinte...

Mine de rien, la réaction de Lysander le réconfortait. En fait, c'était exactement la raison pour laquelle il était tombé amoureux de cet homme. Et puis, rien que de l'avoir dans ses bras était comme avoir gagné une partie de la bataille. Voilà qui le regonflait d'espoir. Tout n'était pas perdu. Une personne sensée - même hypersensible - aurait juste repoussé le jeune homme.


Là, il ne voyait pas un échec, mais bien une brèche. Il l'enlaça à son tour dans un même élan de réconfort, lui murmurant de ci de là que jamais il ne pourrait être dégoûté de lui. Puis, un instant plus tard, il s'écarta tout en gardant un bras autour de Lysander. De son autre main, il vint prendre son menton pour lui relever le visage et planter son regard dans le sien. Du pouce, il essuya sa joue des larmes qui y ruisselaient. Ses propres yeux étaient noyés de larmes qu'il retenait, de gratitude et d'amour. Leurs visage à quelques petits centimètres l'un de l'autre, Melville lui fit un tendre sourire.

Je ferai tout pour devenir la personne que vous aimez... J'en donne ma parole... Un jour, c'est moi que vous aimerez. Dit-il simplement, son habituelle assurance tremblant légèrement dans sa voix feutrée. Ne pleurez pas... Je n'ai pas baissé les bras.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil 2017 - 22:57
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

L'odeur si particulière de Melville réconfortait Lysander dans sa peine. Et sentir les bras puissants de son ami se refermer sur lui, le fit presque soupirer de bonheur et commença à cicatriser son cœur. Doucement ses larmes commencèrent à arrêter de couler. Lentement il pouvait sentir l'auror se dégageait de son corps, et sans le vouloir Lys sentit comme un sentiment de vide se créer en lui en perdant cette chaleur. Presque il avait envie de se jeter dans les bras de cet homme pour ressentir cet apaisement. Puis il sentit une main attraper son menton pour soulever sa tête et pouvoir rencontrer une mer d'émotion qu'était les yeux de son invité. Timidement il fit un sourire à Melville pour lui faire comprendre qu'il était soulagé de ne pas être rejeté par son ami. Mais sans le vouloir son sourire se fana et il se sentit envoûter par l'homme qui se trouvait en face de lui. Oui, c'était exactement ça. Lys aimait beaucoup les yeux d'un bleu charmeur de l'auror. Les paroles du brun le bouleversa qu'il ne put que sourire tendrement et sa main se perdit une nouvelle fois sur la joue de son compagnon de fortune. « Merci. » souffla le russe d'une voix basse, l'émotion avait rendu sa voix rauque. « Je vous attendrez, Melville. » Et c'était la vérité, il attendrait toute sa vie pour que le brun le fasse tomber amoureux de lui.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Juil 2017 - 21:14
La chaleur d'une étreinte...

Ses mots sonnaient comme une promesse. Oui, ce n'était pas un défi, c'était maintenant une promesse. Une promesse tendre, un gage d'amour. S'il l'attendait, alors qu'il était sensé aimer quelqu'un d'autre, c'était qu'il avait amplement ses chances, n'est-ce pas ? Sinon, il aurait simplement dit qu'il tenait à sa relation avec l'autre type !

La main qui tenait son menton glissa jusque la joue lisse du professeur. Il continua son geste dans une douce caresse juste la placer sur sa nuque, alors que de son autre bras il maintenait fermement son adoré. Dans la façon qu'avait Melville à regarder le professeur, il y avait autant d'amour que de sensualité. Du bout des doigts, il effectuait des petits rond. Leurs visages étaient près, très près, l'un de l'autre, et l'auror se délectait du souffle de Lysander. Lui aussi attendrai. Indéfiniment.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Juil 2017 - 22:13
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

Fermant les yeux, le faë profita silencieusement de la douce caresse contre sa joue. Il savait qu'il n'avait pas le droite de faire ça. D'oser faire espérer l'homme qui se trouvait en face de lui, mais au fond de son cœur. Il avait envie de croire à la promesse de l'auror. Lysander pouvait sentir contre ses lèvres le souffle chaud du brun se mélangeait avec le sien créant une vague de papillons dans son ventre. Et le souvenir de leur baiser revient à la mémoire du russe ce qui le fit rougir. Il ouvrit doucement ses yeux faisaient dévoiler ses orbes clairs qui rencontrèrent le regard si particulier de Melville. « J'espère que malgré tout, je pourrais conserver notre amitié qui met précieuse. » souffla Lys pour ne pas briser cette ambiance. Car, le jeune professeur c'était énormément attaché à son cadet et il pouvait enfin le compter dans ses rares amis. Doucement, il brisa l'étreinte et se décolla de Melville. Il lui fit un sourire timide et se baissa pour caresser le chat qui ronronner heureux d'avoir enfin de l'attention. « Venez, je pense qu'après toute cette émotion une boisson chaude ne nous fera pas de mal ». Il se dirigea vers la cuisine suivit par le chat qui réclamer encore de la nourriture. Avant que le brun le rejoigne, Lys se passa la main dans les cheveux et soupira. Dans sa poitrine il pouvait entendre son cœur tambouriner. Un jour, il devrait faire comme Melville et prendre son courage à deux mains pour déclarer ses sentiments à Hugo.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil 2017 - 17:11
La chaleur d'une étreinte...

Lysander avait raison, boire un coup et se poser ne ferait aucun mal aux deux hommes. Surtout, ça permettrait de revenir à une ambiance relativement normale et amicale, de quitter cette atmosphère charnelle si refoulée. Le chat était vraiment un adorable minou, il allait et venait tout ronronnant. Il ronronnait d'ailleurs si fort qu'on pouvait l'entendre sans spécialement tendre l'oreille.


Revenu dans l'espace cuisine, Melville s'accroupit et concentra son attention sur le chat pour oublier la tornade qu'il venait de se prendre en plein coeur. Monsieur Miaw n'en n'était pas plus mécontent. L'auror vint à se demander si son vieil ami accepterait de partager sa vie avec se petit être. Il s'y attachait, mine de rien. Il aurait bien envie de le ramener chez lui directement. Mais le gros serpent, bien qu'ayant son propre espace bien défini et hors d'atteinte du chat, pouvait s'avérer être un danger pour lui. Dilemme. Grattant entre les deux oreilles du félin noir et blanc, il était perdu dans ses pensées.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil 2017 - 21:48
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

Par moment Lys jetait quelques coups d'oeil vers Melville qui s'amuser à faire des grattouille à leur petit compagnon de fortune. Il trouvait le chat vraiment trop mignon et ne pouvait s’empêcher de craquer devant la bouille du félin. Le russe s'activa à préparer une nouvelle tasse de thé pour lui et pour l'auror car leur boisson avait refroidi. Il laissa ses pensées naviguer et se demanda alors comment il avait fait pour ne pas s’apercevoir des sentiments de son cadet à son encontre ? De toute façon depuis qu'il était tout petit son entourage n'arrêter pas de lui répéter qu'il avait la tête dans les étoiles et qu'il ne verrait même pas une licorne rose en danseuse ballerine devant lui. Remettant une nouvelle fois des feuilles de thé dans leur tasses en porcelaines venu tout droit de Saint-Pétersbourg (un vestige de son voyage vers son pays natal) il rajouta une touche de miel pour rendre le breuvage plus doux pour leur papilles. Il se pencha et se mit à la même hauteur que Melville et lui fit un grand sourire bien qu'il soit toujours aussi gêné. « Venez, nous allons boire notre thé dans le salon tranquillement » proposa Lys en posant sa main sur l'épaule de l'auror pour attirer son attention vers lui. Tout en portant les tasses, il signala au brun de prendre les croquettes qui étaient posées sur le plan de travail pour en donner au gentil chat.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Aoû 2017 - 16:47
La chaleur d'une étreinte...

Fort, c'était le cas. Mais c'était aussi ce dont il avait besoin pour se remettre les idées en place. Quelque chose de fort. Bon, il n'était pas du genre à s'apitoyer donc il ne comptait pas rester à pleurnicher. Mais un coup de boost faisait du bien à tout le monde ! Mine de rien, tout naturellement, il se rapprocha de Lysander. Si bien que cela aurait très bien pu passer inaperçu et totalement normal.


Il posa sa tasse, puis continua de sourire au professeur.  D'un geste délicat, il passa lui aussi sa main dans les cheveux de Lysander pour lui dégager le visage des quelques mèches brune qui y étaient tombées. Lorsqu'il reprit sa main, c'était pour prendre la tasse et la porter à ses lèvres, fixant toujours son regard dans celui du fae. On reprend les bonnes vieilles habitudes dira-t-on. Mel passa le bout de sa langue sur sa lèvres pour récupérer les gouttes de thé qu'il restait.

Ce sera avec plaisir, ainsi je pourrai emporter un petit bout de vous avez moi. Lui dit-il ensuite, aussi honnête qu'enjôleur. Il faudra aussi m'expliquer comment le préparer... ajouta-t-il pour faire diversion.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Aoû 2017 - 20:06
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

Lys trouvait que la scène qui se déroulait sous ses yeux étaient vraiment adorable à voir. Il se prit à sourire tendrement et son cœur se remit à battre rapidement. Il posa les deux tasses en porcelaines sur la petite table en bois de son salon. Le russe fit signe à l'auror de s'installer à côté de lui sur son fauteuil pour pouvoir déguster tranquillement le thé et se remettre les idées en place. Bien que Lys souriait à Melville au fond de lui il était toujours aussi bouleversé. Il ne savait pas vraiment comment se comporter avec son cadet... Devait-il encore faire comme-ci de rien n'était, toujours voir en lui l'ami et non comme étant la personne qui venait de lui transmettre ses sentiments amoureux. Le faë se mordit la joue et se prit à soupirer. Par moment, il se prenait beaucoup trop la tête ce qui faisait en conséquence fuir le peu de personnes dans son entourage. Se passant la main dans les cheveux pour les ébouriffer et par la même occasion les faire tomber devant son visage pâle. Lys porta à ses lèvres la tasse blanche et gémit de bonheur en goûtant le breuvage. «  Je suis content que ce thé vous plaise. J'avais peur qu'il soit trop fort pour vous. » dit doucement Lysander en rougissant et en se mordant la lèvre inférieur. « Si vous voulez, je vous ferez un petit sachet de thé pour que vous puissiez l'emporter chez vous. » proposa timidement le professeur.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû 2017 - 14:02
La chaleur d'une étreinte...

Fort, c'était le cas. Mais c'était aussi ce dont il avait besoin pour se remettre les idées en place. Quelque chose de fort. Bon, il n'était pas du genre à s'apitoyer donc il ne comptait pas rester à pleurnicher. Mais un coup de boost faisait du bien à tout le monde ! Mine de rien, tout naturellement, il se rapprocha de Lysander. Si bien que cela aurait très bien pu passer inaperçu et totalement normal.


Il posa sa tasse, puis continua de sourire au professeur.  D'un geste délicat, il passa lui aussi sa main dans les cheveux de Lysander pour lui dégager le visage des quelques mèches brune qui y étaient tombées. Lorsqu'il reprit sa main, c'était pour prendre la tasse et la porter à ses lèvres, fixant toujours son regard dans celui du fae. On reprend les bonnes vieilles habitudes dira-t-on. Mel passa le bout de sa langue sur sa lèvres pour récupérer les gouttes de thé qu'il restait.

Ce sera avec plaisir, ainsi je pourrai emporter un petit bout de vous avez moi. Lui dit-il ensuite, aussi honnête qu'enjôleur. Il faudra aussi m'expliquer comment le préparer... ajouta-t-il pour faire diversion.

ft. Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 236
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû 2017 - 22:53
La chaleur d'une étreinte
EXORDIUM.

Posant sa tasse, Lysander jetait quelques coup d'oeil au petit chat. Et il devait avouer qu'il le trouvait vraiment mignon. Même trop mignon. Lys se demandait alors, si Melville allait garder le chat ou si c'était lui qui revenait de garder cet adorable boule de poils. Tournant la tête, il croisa les beaux yeux de son cadet et il sentit ses joues s'échauffaient pour prendre une belle couleur rouge. Sa bouche s’assécha en sentant la main du brun dans ses cheveux pour replacer ses mèches rebelles. Se mordant la joue, le russe retient presque un gémissement de bonheur. Il adorait vraiment qu'on lui caresse les cheveux c'était son petit plaisir personnel avec les tendresses du quotidien. La voix rauque de l'auror le sortir de ses pensées. Il fit un petit sourire pour s'excuser de son manque d'attention. «  Oh. Je.. Je si vous voulez je vais vous montrer comment le préparer. Mais vous savez ce n'est pas vraiment compliqué » répondit timidement le faë encore plus rouge, le cœur battant rapidement et le ventre bouffer par des sensations inconnues mais qui lui retourner la tête. Se levant, il prit les deux tasses vides et fit un sourire encourageant à Melville de l'accompagner dans sa cuisine pour lui faire découvrir le plaisir, le paradis, la joie de la préparation du thé.






Lysander
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés-
Sauter vers: