RSS
RSS



 

 :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris romantique, pari incertain. [TGV Lysander]

avatar
Adonis Sherman
Personnage d'essai
Messages : 18
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Aoû - 20:42
L'après-midi était chaude en cette exceptionnellement belle journée de Paris. Les écouteurs sur la tête, Hugo terminait le petit footing qu'il avait entreprit pour la forme. C'était un sportif, et il n'avait jamais eu peur de braver la chaleur de l'été pour continuer à se maintenir. Une gourde dans un sac isotherme en bandoulière et hop, c'était parti !

Aujourd'hui, il acheva son petit pas de course dans le jardin du Louvre. C'était un lieu vraiment bucolique où le jeune homme aimait se ressourcer. Hugo était un gars des plus doux, et des plus gentils. Même s'il aimait son état de dévotion envers sa famille, il aimait tout autant pouvoir recharger les batteries de sa bienveillance en s'asseyant dans un parc. Peut-être devrait-il se mettre à la méditation aussi ?

Enfin ! Un groupe de K-pop entamant un air très enjoué dans ses oreilles, il déambulait dans le parc à la recherche d'un petit coin à l'ombre où il pourrait se poser pour une petite sieste pourquoi pas. Son pas était sautillant, bien heureux. Facile à vivre comme jeune homme. Bien, un endroit au calme trouvé ! Maintenant, repos !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 231
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Aoû - 21:43
Paris romantique, pari incertain
EXORDIUM.

Le professeur venait enfin de finir sa conférence sur les droits des êtres et des créatures magiques. Finalement, la réunion c'était passée à merveille bien qu'il avait faillit manquer s'évanouir à de multiple reprise. D'un signe de la main, il salua quelques collègues et connaissances qui sortaient du ministère. Le regard de Lysander se perdit devant la beauté du bâtiment et il se sentit éblouit par tant de richesse. Les mains dans les poches et un petit sourire aux lèvres, il décida de sortir prendre l'air pour décompresser et faire retomber son stresse. Lentement, il se dirigea vers le petit jardin au allure du jardin d'Eden. Au loin, il vit une chevelure si caractéristique et son cœur manqua un battement. Il hésita à aller voir celui qui avait fait battre son cœur. Puis il repensa à Melville qui quelques semaines plutôt avait eu le courage de lui confier ses sentiments. Tu peux le faire ! Pensa le russe en se donnant du courage. Il se dépêcha de rejoindre le Lorkins aussi rapidement qu'il le pouvait s'en pour autant paraître bizarre. « Bonjour Hugo, je m'attendais pas à te voir ici » dit le faë en sourient doucement et se mettant en face de son aîné.





Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adonis Sherman
Personnage d'essai
Messages : 18
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Aoû - 23:11
Quelle surprise ! Croiser Lysander ici. Le visage de l'humain s'éclairait d'un très large sourire. Il retira ses écouteur, éteignit la musique et s'avança vers lui. Il le gratifia d'une accolade fraternelle puis d'un bisou sur la joue en guise de bonjour puis lui lança un immense sourire. Il connaissait ce faë depuis longtemps, il aurait pu faire parti de sa famille. Du moins, il le considérait comme si c'était le cas. Une petite brise apportait vers eux l'odeur des multiples fleurs qui poussaient partout dans le parc. C'était vraiment très agréable, et Hugo était vraiment content de croiser son vieil ami.

Lys ! Que fais-tu là ? Tu n'es pas à l'école ? Lui dit-il, la voix enjouée et le regard pétillant. Tu as le temps de passer un petit moment avec moi ou tu dois repartir ? Continua-t-il en s'asseyant au pied d'un arbre et l'invitant à l'y rejoindre.

L'endroit était calme, du moins, c'était relatif. Comme tout monument, en grande saison, l'endroit était bondé. Mais l'arbre était légèrement en retrait, et puis tous les gens étaient occupés à visiter, ou profiter de leur après-midi avec des proches. Dans ce petit coin d'ombre, ils étaient tranquilles. Ce n'était pas pour autant bruyant, bien que quelques enfants jouaient dans un périmètre relativement raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 231
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 20:13
Paris romantique, pari incertain
EXORDIUM.

Les joues rouges, un petit sourire aux lèvres. Lys venait d’atterrir au paradis en mode express. Le contact moite et rapide de son aîné, lui fit faire un grand saut dans son ventre. Le russe devait ressembler plus à une jeune demoiselle niaise et pantelante devant son amour de toujours qu'à un fier professeur.  Il suivit Hugo jusqu'à l'arbre et s'assit à côté de lui en faisant attention de ne pas toucher sa cuisse ou sa jambe. Rien que le fait d'imaginer ça, fit s’empourprer encore plus le pauvre Lys en manque d'amour.

Au loin, il vit une chevelure brune traverser rapidement le corridor. Se frottant les yeux, Lysander se demandait alors si il avait bien vu son jeune ami. Voilà quelques jours qu'il n'avait pas eu vraiment de nouvelles de l'auror et le fait d'avoir cru voir une personne similaire à celui-ci lui serra le cœur. La phrase enjouée du cracmol eut au moins l'obligeance de faire sortir le faë de ses pensées tourmentées. « Non, aujourd'hui est mon jour de congé. Je suis venu au ministère pour donner une conférence » expliqua timidement le plus jeune. « Non, non ne t'inquiètes pas j'ai tout mon temps ! Je serais heureux de rester un peu avec toi. » s'exclama un peu trop content Lysander et se rendant compte de son enthousiasme il baissa la tête pour mieux rougir. Avant la fin de la journée il allait se transformer en tomate géante aux oreilles pointues.





Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adonis Sherman
Personnage d'essai
Messages : 18
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 20:28
Le jeune Lorkins aimait beaucoup passer du temps avec Lysander. Non seulement ils s'entendaient bien mais en plus cet homme était des plus agréables. Une très bonne compagnie pour une très belle après-midi ! Seulement, ce garçon avait l'air d'ailleurs. Se posant à peine la question, il regarda dans la même direction, mais ne vit rien en particulier. Peut-être avait-il vu quelqu'un dans la foule ?

C'est vrai, nous sommes au ministère de la magie... Dit-il d'un air pensif avant de quitter les alentours du regard pour le poser sur le professeur aux joues aussi rouges qu'un poivron.

Bien qu'il ait baigné depuis toujours dans le monde magique, sa vie si normale, comparée à celle de ses frères et soeurs lui faisait oublier qu'il y avait dans tout ce quotidien deux mondes qui se juxtaposaient. Ce n'était pas forcément facile, de ne pas avoir de pouvoir au milieu de cette fratrie si grande, mais cela n'avait jamais empêché Hugo de les chérir tous sans distinction. C'était peut-être même cette différence qui avait fait qu'il faisait une priorité de s'occuper si bien de sa famille, qui sait. Il n'y avait finalement jamais vraiment songé.

Il s'adossa à l'arbre d'un air nonchalant, son éternel sourire scotché au visage. C'était vraiment un moment agréable, qui fit soupirer d'aise le bel asiatique. Rien que pour ça, il pouvait bien trotter voir courir pendant de nombreux kilomètres. Finalement, il se tourna de nouveau vers son ami.

Alors, que racontes-tu ? On ne s'était pas vu depuis un moment ? Travailler à l'école te plaît toujours ? lui demanda-t-il avec un intérêt évident. Raconte moi tout comme au bon vieux temps !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 231
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 15:53
Paris romantique, pari incertain
EXORDIUM.

Le dos contre le tronc d'arbre. Lys profitait de la belle journée et du beau Lorkins qui se trouvait à côté de lui. C'était le moment propice pour avouer ses sentiments à Hugo. Mais le professeur était beaucoup trop intimidé pour dévoiler une facette de lui à son amour. Il savait que l'autre n'allait pas se moque de lui, mais le manque de confiance lui faisait toujours voir les mauvais côtés.

Il avait le rêve fou de croire que ses sentiments allaient être retournés avec la même intensité que le sien. Mais souvent dans un couple, l'un des partenaire aime plus l'autre et Lysander ne voulait pas vivre dans une illusion. Le russe préférait souffrir une bonne fois pour toute et savoir où il en était dans sa relation que de souffrir silencieusement. « C'est vrai que notre dernière rencontre remonte à la fois ou j'ai dû garder Coquelicot » répondit tendrement Lysander en repensant à la cadette de la fratrie des Lorkins. « J'aime toujours autant travailler à l'école, puis ça me permet de faire de nouvelles rencontres chaque jour. » Et c'était la vérité, grâce à son travail il avait pu faire la connaissance de l'auror. « Oh, tu sais je n'ai rien de bien intéressant à te raconter. Ce n'est finalement que des journées qui se ressemblent. »souffla en rougissant Lys tout en pensant à l’incendie et au baiser dans son appartement. Des journées qui se ressemblent mais qui avait toujours un petit quelque chose en plus.





Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adonis Sherman
Personnage d'essai
Messages : 18
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 20:51
Hugo regardait Lysander alors qu'il lui racontait très - trop - vaguement son petit quotidien. Il appréciait la façon dont son visage changeait de teinte au fil de ses pensées, d'ailleurs, c'était comme ça qu'il avait apprit à remarquer lorsque le faë ne lui dévoilait pas tout. Il se redressa, posant ses mains sur ses cuisses et fixait intensément le professeur avec un air malicieux. Il activa le décodeur d'expressions faciales made in Ivanov et haussa un sourcil inquisiteur.

Lysander, je suis sûr qu'il y a quelque chose de plus croustillant que ça à me raconter ! Tu ne peux rien me cacher à moi, je sais quand tu caches un truc. Il marqua une pause juste pour laisser un petit suspense. Tu as rencontré quelqu'un ? Lui dit-il finalement en lui envoyant un petit mouvement de menton pour l'inciter à parler.

Si l'amour était beaucoup trop surfait pour Hugo et s'il n'y croyait pas le moins du monde, il n'en respectait pas moins les convictions des autres. Sachant que Lysander était un grand romantique, et un homme passionné et délicat, il lui tardait quelque part que ce dernier trouve cet amour dont on parlait tant. Il lui tardait de le voir s'épanouir et éclore comme une fleur au soleil. Il était comme ça, Hugo, à souhaiter le meilleur pour les gens.

Allez, j't'ai dis de tout me raconter comme au bon vieux temps ! Ne soit pas timide avec moi voyons ! Le titillait-il un peu pour le pousser à parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 231
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 22:39
Paris romantique, pari incertain
EXORDIUM.

Le cœur de Lys semblait alors ne plus tenir en place. Tout son corps criait alors ses sentiments vis à vis du Lorkins. Pouvait-il seulement lui déclarer de but en blanc ce qu'il ressentait pour lui ? Oui, il supposait qu'il pouvait décidément le faire. Melville l'avait bien fait avec lui. Depuis quelques temps, le russe ne pouvait s'empêcher de ramener son cadet dans ses pensées. Surtout qu'aujourd'hui il avait eu l'impression de l’apercevoir au loin. Mais comme toujours il avait une imagination beaucoup trop débordante. Voyant que Hugo voulait en savoir un peu plus sur les derniers événements de sa vie, fit rougir le faë. « Il y a quelques semaines le ministère a envoyé un auror pour aider dans certains cours, notamment le mien. Je pense que tu pourrais apprécier, il est vraiment sympathique. » répondit tendrement Lysander en repensant à Melville et à leur rencontre. Et voilà, la dernière phrase figea complètement le pauvre professeur submergé par ses empotions en bazars. Aussi rouge qu'un piment d’Espelette, il se tourna complètement pour faire face au Lorkins. « Lances toi ! Tu es un faë ou non ? » se dit mentalement Lys pour se donner du courage. Les premiers mots qu'il voulu prononcer mourut dans sa gorge. «  Hugo, tu sais on se connait déjà depuis un petit temps. Et.. Comment te dire ça.. » voilà, c'était officiel il venait de se taper la honte.. «  Je.. Je pourrais comprendre que tu ne puisses pas me rétorquer mes sentiments... Je suis tellement désolé de t’embarrasser. » il prit une pause et se lança dans la gueule du loup. « Voilà, je t'adore beaucoup, beaucoup Hugo. J'ai des sentiments amoureux envers toi. » La bombe venait de lâcher, et cette bombe était son cœur.





Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adonis Sherman
Personnage d'essai
Messages : 18
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 21:37
Alors que Hugo allait questionner Lysander quant à cet auror qu'il aurait rencontré, le jeune homme fut prit de court. D'abord, son sourire fut encore plus éclatant. Évidement qu'ils se connaissent depuis si longtemps. Mais finalement, celui-ci disparut rapidement, comme il était alors arrivé, lorsque le faë commença à parler de sentiments. Sentiments ? Amoureux ? Finalement, son expression se fit des plus désolées. Doucement, il lui prit la main. Il soupira un instant, c'était maintenant à lui de prendre son courage à deux mains. Il se pencha légèrement vers lui et lui prit l'autre main.

Lysander... Je te remercie de penser autant à moi... Mais... Tu sais très bien que l'amour, ce n'est pas pour moi. Je n'y crois pas, à mes yeux ça ne veut rien dire. Je respecte totalement tes sentiments hein ! Mais moi... Je ne ressens aucunement le besoin de ressentir ça. Ce n'est pas pour moi, et je ne compte même pas essayer pour être honnête avec toi Lys. Il reprit enfin sa respiration. Si tu peux te contenter d'une relation à sens unique, on peut bien partager un bout de chemin ensemble, parce que je t'apprécie beaucoup... Mais il ne me semble pas que ce soit ce que tu recherches, non ? Lui demanda-t-il avec un sourire compatissant et sincère.

Il ne voulait pas faire de mal à cet homme là. C'était son ami, un des proches qui lui sont chers. La seule solution de ne pas lui faire plus de mal que ça c'était bien d'entendre ses sentiments, mais d'opter pour l'honnêteté. Lui faire croire qu'il pouvait partager ses sentiments, et surtout qu'il pourrait le faire changer d'avis, ce serait comme promettre de l'eau à qui meurt de soif... Sans jamais le lui donner ce dont il a besoin. La situation n'était pas facile. Ni pour l'un, ni pour l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander Ivanov
Professeur
Race : Faë
Messages : 231
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Morgan, Oksana, Pyrazelle
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 17:24
Paris romantique, pari incertain
EXORDIUM.

Son cœur s'emballa, ses muscles se tendaient, sa bouche s’assécha et Lys était anxieux, heureux et il réalisait à peine qu'il venait de se dévoiler devant son amour de toujours. Du bout des doigts il avait l'impression de toucher le bonheur, d'être enfin complet et de ne plus se cacher. Lys était tombé amoureux du premier regard de Hugo, un sorte de coup de foudre. Un béguin d'adolescence comme aimait appeler ça Grace. Pourtant son béguin continuait encore aujourd'hui. Et sentir la main de son aîné serrer la seine lui procura des millier de frissons dans son corps. Mais la première phrase de Hugo anéantit tout ses espoirs. Pourtant, le russe aurait dû se douter que jamais ô grand jamais, l'asiatique ne partagerait ses sentiments. Il savait que les Lorkins (surtout les aînés) avaient une vision plutôt pessimiste de l'amour.

La main, de Hugo lui fait l'effet d'une masse et Lys se dégagea doucement du contact. Il devait faire taire se raz de marée qui secouait son corps fin. « Je.. Je. » il fit une pause, il se trouvait alors tellement pitoyable qu'il en baissa la tête et s'agrippa férocement la lèvre pour la mordre jusqu'au sang. « Merci, d'avoir pris la peine d'écouter mes sentiments. J'apprécie ta sincérité vis à vis de moi. » Et c'était la vérité, le faë bien que blessé dans son amour. Il ne pouvait que remercie son ami de ne pas le rejeter violemment et de ne pas lui mentir. Il fit un soupire pitoyable et bascula la tête contre le tronc du chêne. « Je ne veux pas te forcer à sortir avec moi, car tu n'as pas envie de me blesser. Je préfère garder ton amitié que la perdre pour un pseudo-couple qu'on aurait pu être.  » Sa propre phrase lui laissa un goût amer dans la bouche, mais si il voulait rester ami avec le Lorkins il devait renoncer à ses sentiments. Une boule se logea dans sa gorge, et ses s'humidifièrent. L'amour faisait mal. Et dire que lui, il avait aussi quelques semaines plutôt briser les sentiments de Melville. Décidément, il se tromper à chaque fois et faisait tout de travers. Voyant le sourire de Hugo cela redonner un peu de baume au cœur à celui briser de Lysander. Et se prit lui-même à lui faire un sourire pitoyable. Il avait avoué ses sentiments, Hugo les avait décliner et lui avait mal au cœur. Mais maintenant il savait qu'il ne pourrait plus rien attendre venant du Lorkins. Il espérait que dans le temps son amour évoluerait en amour fraternel.





Lysander
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 184
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 14/05/2017
Nom de l'avatar : Andy Biersack
DC : Sascha Dunkel-Grivois ; Gilden de Villier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 20:04
Hugo était à la fois mal à l'aise, et éprit d'un sentiment ultra protecteur envers Lysander. Il avait envie de le prendre dans ses bras et de le chouchouter comme il avait pu le faire alors qu'ils étaient adolescent. Mais se disant que ce serait remuer le couteau dans la plaie, il se contenta de lui ébouriffer les cheveux, rapidement, fraternellement. Parce que le genre d'amour qu'il ressentait pour ce faë, c'était le même que celui qu'il ressentait pour ses frères et soeurs. Un lien fraternel indéfectible. Il lui fit un sourire compatissant, mais assez optimiste dans le regard. Rha, c'était bien pour cette raison qu'il ne voyait rien de bon en toutes ces histoires "d'amour" et compagnie. C'était bien trop difficile, bien trop fragile, bien trop... trop. C'était perdre le contrôle de soi-même, c'était confier sa santé mentale et psychologique, sa vie elle-même, dans les mains d'un autre. C'était trop pour lui.

Hey, bien sûr qu'on reste amis ! Tu es comme un frère ! Lui lança-t-il en essayant de remotiver le jeune homme, bien qu'il savait très bien dans quel état émotionnel il se trouvait. Tu veux aller te promener ? Changea-t-il de sujet en faisant mine de se relever, lui proposant de quoi lui changer les idées. Ou alors... Tu préféreras peut-être rentrer ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adonis Sherman
Personnage d'essai
Messages : 18
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 20:09
Hugo était à la fois mal à l'aise, et éprit d'un sentiment ultra protecteur envers Lysander. Il avait envie de le prendre dans ses bras et de le chouchouter comme il avait pu le faire alors qu'ils étaient adolescent. Mais se disant que ce serait remuer le couteau dans la plaie, il se contenta de lui ébouriffer les cheveux, rapidement, fraternellement. Parce que le genre d'amour qu'il ressentait pour ce faë, c'était le même que celui qu'il ressentait pour ses frères et soeurs. Un lien fraternel indéfectible. Il lui fit un sourire compatissant, mais assez optimiste dans le regard. Rha, c'était bien pour cette raison qu'il ne voyait rien de bon en toutes ces histoires "d'amour" et compagnie. C'était bien trop difficile, bien trop fragile, bien trop... trop. C'était perdre le contrôle de soi-même, c'était confier sa santé mentale et psychologique, sa vie elle-même, dans les mains d'un autre. C'était trop pour lui.  

Hey, bien sûr qu'on reste amis ! Tu es comme un frère ! Lui lança-t-il en essayant de remotiver le jeune homme, bien qu'il savait très bien dans quel état émotionnel il se trouvait. Tu veux aller te promener ? Changea-t-il de sujet en faisant mine de se relever, lui proposant de quoi lui changer les idées. Ou alors... Tu préféreras peut-être rentrer ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés-
Sauter vers: