TOP SITE
Pensez à voter régulièrement!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
avatar
Invité
Invité
❖ ❖ ❖ ❖
MessagePère Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] | Ven 18 Aoû - 17:15



Gilden de Villier

Que Dieu veille sur toi... Car je vais te péter la gueule et personne ne te reconnaîtra.


Nom : de Villier
Prénom : Gilden
Surnom : L'Baron, ou Gildou pour les intimes
Avatar : Christian Bâle
Âge : 44 ans
Race : Humain
Statut du sang : : Pur Moldu
Date et lieu de naissance : 01/04/1973 à Haultbreuil
Métier : Prètre
Orientation sexuelle : Hétéro, birefoulé.

Manies et habitudes

Tous les matins, il se lève à 6h. Tout commence par un petit échauffement. Quelques pompes, quelques séances d'abdominaux, un peu de gainage. Ceci, face au crucifix qui était seule décoration dans sa chambre pieuse. Voilà qui le mettait en jambe et lui permettait de pouvoir supporter cette vie trop calme.

Puis, chaque matin, il participe à l'entretien de la Cathédrale Notre-Dame où il officie. Puis selon l'organisation, il officie une messe ou s'occupe de donner le Pardon aux visiteurs de Paris. Sa vie est bien morne dans la cathédrale, et entendre les gens lui raconter leurs pires pêchers était son activité préférée !

Son statut de prêtre l'empêche de sortir à sa guise, alors, pour pouvoir prendre le grand air, il s'occupe d'un refuge pour animaux au beau milieu de Paris, au nom du catholicisme, et de sa légère claustrophobie.

Scolarité

Sa scolarité... Grande histoire de sa vie. Tout s'est terminé au collège. Enfin, c'était certainement là où tout a commencé. Il avait toujours été mauvais élève. Intelligent, mais complètement désintéressé. Il s'ennuyait tellement dans cette prison qu'il en venait à se faire des potes vraiment marrants. Du style distrayant, il y avait cette fille, venant d'un genre de gang qui se prenait pour la mafia. Finalement, si il allait au lycée, c'était uniquement pour aller vendre de la drogue à ses petits camarade ou pour casser la gueule des petits fils à maman.

Finalement, il est sorti de tout ça avec son bac, obtenu de justesse avec les rattrapages, et une certaine expérience dans le délit. C 'est tout naturellement qu'il a finalement pu se lancer dans une carrière dans la pègre.  

Ce n'est qu'à l'âge de 31 ans, âge de la mort Christ, qu'il dû songer à se reconvertir en homme de foi. Grâce à l'activité de sa défunte maman, il pu postuler à un séminaire de son église. Et 8 ans plus tard, le voilà diplômé d'un master en théologie. Pendant 6 mois, il fut diacre dans son église. Il était beaucoup aimé, tout le monde pensait à un miracle. Mais ce n'était pas la pieuté qui le fit exceller enfin dans un domaine : c'était le besoin de se cacher, le fameux "droit d'asile". Finalement, il fut appelé par l'Evêque pour se faire ordonner. A 40ans, le voilà Prêtre.


Famille

Il a une famille normale, du moins, de nos jours. A son époque, pourtant, vivre à deux était peu commun. Car oui, sa famille, ça n'a toujours été que sa mère et lui. Il est le fruit d'un amour illégal, immoral. Le divorce n'était pas bien vu dans ces années où la liberté commençait tout juste à s'imposer. Il n'a donc jamais vu ce père qui a engrossé sa maîtresse, il n'a toujours connu que son argent car tous les mois, il payait le silence de la femme. Femme qui s'est toujours vouée à son fils, vieillissant de travers, le dos courbé par les soucis que sa progéniture lui posait. Elle est morte d'un cancer alors que Gilden avait 28 ans. C'était une femme pieuse, lorsque son fils est devenu un jeune délinquant, c'est vers Dieu qu'elle s'est tournée, dans l'église de son village qu'elle s'est enfermée. De honte et d'espoir. Dans les dernières années de sa vie, elle enseignait le catéchisme aux enfants, en priant pour que d'autres parents ne vivent pas ce qu'elle-même était en train de vivre. C'est cette prière de sa mère qui inspira Gild lors de sa reconversion.


Caractère

Son caractère dépend du contexte dans lequel vous le croisez. Admettons, vous le croisez dans la cathédrale...
Vous rencontrerez alors un homme au sourire doux et au regard tendre. Un homme à l'écoute, à la parole sage. Quelqu'un de droit et de bon conseil. Quelqu'un qui sera toujours là pour vous, pour calmer le moindre de vos maux. Mais ça, ce n'est pas vraiment lui. Vous serez finalement face à une couverture.

L'Baron est doté d’une très grande perspicacité qui lui permet de discerner rapidement les forces et faiblesses d’une personne. Homme manipulateur par excellence, il utilisera régulièrement cette capacité à bon escient, notamment pour faire progresser ses proches, qu’il peut compter sur les doigts de la main, préférant la qualité à la quantité. Malgré ses multiples qualité, l'homme conserve de nombreux défauts et notamment son coté destructeur, envers les autres mais aussi envers lui même. La plupart du temps, cela se traduira par des piques acerbes lancées pour dénigrer ses interlocuteurs. Exigeant, le Gilden ne tolère pas la médiocrité, la moindre manifestation de cette dernière réveille en lui son coté le plus exécrable.

En dépit de son caractère, il reste néanmoins très tendre et attentionné mais rares sont les personnes à le voir sous sa forme la plus douce car il ne se montre sous sa véritable identité qu’en de rares occasions.
Très fidèle en amitié, il l’est aussi en amour et en attend de même en retour.
La chose la plus difficile à conserver de sa part n’est pas son amour mais son admiration et par extension son respect.

Dans son côté le plus négatif est d’une méchanceté sans égale. De nature colérique, ce dernier a souvent tendance à chercher la petite bête dans des détails sans importance pour en faire une affaire d’état.
Cependant, il garde deux traits positifs, son intelligence et sa perspicacité, qu’il utilise à mauvais escient au grand dam de ceux qui en feront les frais.
Ses défauts multiples sont décuplés, sa jalousie atteindra des sommets et son mauvais caractère prendra constamment le dessus.

Dans ses meilleurs côtés, c'est un homme tenace, d'une grande audace, et surtout d'une ambition sans égale. Lorsqu'il a décidé de quelque chose, il n'en sera pas autrement. Sa force mentale est certainement la seule chose qui peut dépasser son égo et son besoin de reconnaissance.

Car au fond, c'est un enfant délaissé. Oublié par une mère qui donnait toute son énergie à son travail afin de nourrir son fils. C'est ce gamin intelligent qui s'ennuyait à mourir dans un système qui n'était pas fait pour lui. Au fond, c'est un jeune homme qui souffre de n'avoir jamais connu l'Amour. L'Amour par une mère, par un père, par une famille qui l'attendrait en souriant le soir.


Physique

Lorsqu'on le voit de loin, au fond de l'église près de l'Autel, on ne se rend pas bien compte de sa carrure. On voit de lui qu'il est grand, très grand, avoisinant le mètre quatre-vingt-cinq. Cependant, il faudrait lui retirer son vêtement liturgique pour pouvoir découvrir ses épaules larges, son bassin étroit. Sa silhouette massive, comme celle d'un ours a-t-on un jour dit.  
Sans toute cette couche de vêtements, on découvrirait aussi un torse légèrement velu, aux muscles saillants, aux cicatrices nombreuses. Car oui, depuis tout jeune, et malgré ses presque 45 ans, il entretien quotidiennement son corps, matin et soir. Tous les muscles de son corps son marqués, divinement tracés, un corps sexy en diable.
En tout cas, c'est toujours agréable d'aller prier et de tomber sur un visage si viril. Ses cheveux ont beau être longs, légèrement ondulés, peut-être était-ce à cause de sa barbe plus semblable à une douce fourrure ou à cause de sa mâchoire carrée, mais il avait tout d'un homme viril. Ses traits marqués par son âge le rendaient tellement... C'était à faire rougir les nonnes les plus pieuses et leur en faire briser leur voeu de Chasteté. C'était d'ailleurs pour ça qu'il n'était pas forcément aimé des anciens du clergé, pour eux, il était comme le serpent venu tenter leurs petites brebis.
Son regard était pénétrant, d'une couleur marron aux reflets verts en cas de forte lumière. Un regard que l'on ne peut oublier rapidement.
Sa démarche non plus, n'est pas commune au lieu de prière. Tête haute, dos droit, torse bombé. On croirait plus à une usurpation d'identité qu'à un homme vraiment diplômé et ordonné.

acidbrain




L'après-guerre
Sa plus grande honte : Un jour, alors qu'il officiait avec un autre prêtre dans une petite ville de campagne, il se rendit compte trop tard qu'il venait de participer à un rituel qu'il qualifiait de satanique au nom d'une secte. Ce n'était pas réellement un collègue mais un gourou très spécial, qui prônait des choses complètement délirantes. Gilden veut à tout prix effacer ceci de sa mémoire et le cache au yeux de tous.
Sa plus grande fierté : Sa plus grande fierté c'est d'avoir pu disparaître de la ciruclation au nom de Dieu, et d'avoir pu échapper ainsi à toutes les condamnations que l'on pouvait lui inculper. Il est fier de cette réussite, et rien que pour ça, il veut bien croire en Dieu et le vénérer.
Son plus gros chagrin : Ne pas connaître l'amour. Ah... Il en parle tant dans les messes qu'il officie. On parle bien aussi de l'amour de Dieu. Et lui, il n'en connaît pas un maître mot. En quarante quatre années de vie, jamais une personne n'a su faire palpiter son coeur ailleurs que dans sa v-vierge. Sa vierge.
Sa plus belle histoire d'amour : Comme dit plus haut, il n'en voit rien, de l'amour. Pas un petit frétillement, pas un frisson. Rien. Rien de rien. Non. Il n'en connaît vraiment rien.  
Son plus beau cadeau : Dieu. Dieu est sont plus beau cadeau. Sa plus belle réussite. C'est un peu comme si on venait d'absoudre tous ses pêchés. Comme si le plus gros mensonge de l'histoire était aussi sa rédemption.
Sa plus grande joie : Voir la justice le chercher, encore et encore. Entendre parler de lui dans les émissions, au grand journal télévisé... Ah... C'est tellement jouissif de voir qu'il est là, au milieu de tous, mais que personne n'ouvre les yeux... Et surtout, que même une fois trouvé, il est intouchable dans sa cathédrale.
Anecdote supplémentaire : Il ne connaît rien du monde magique, si ce ne sont les histoires paranormales et les histoires flippantes que peuvent venir lui raconter les poivrots dans "la boite aux bêtises".
black pumpkin


Dernière édition par "Père" Gilden de Villier le Sam 19 Aoû - 0:14, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] | Ven 18 Aoû - 17:15



Histoire



Il y a des naissances attendues, et d'autres, que l'on ne souhaiterait pas. Dans le premier cas, fêtes et félicitations sont lancés au heureux parents. Dans le second cas, c'est une mère exténuée qui murmure un prénom qu'elle a choisit seule, durant les 9 longs mois à attendre d'être enfin deux. Pour Gilden, c'était le deuxième genre de naissance. Fils illégitime d'un homme riche de Paris et d'une noble déshéritée, personne n'avait été là à sa naissance pour l'accueillir dans ce monde tordu. Le père renia sa paternité, et promit simplement de subvenir aux besoin financier jusqu'à la majorité du rejeton. Ceci avec le travail jour et nuit de la mère, l'enfant ne manqua de rien, si ce ne fut d'un peu d'amour.

Gilden était un enfant turbulent, élevé dans les bonnes vieilles méthodes, dures et violentes. Pourtant, c'était un enfant plein de vie et de bonne volonté. Il avait toujours été très intelligent, mais jamais assez stimulé pour savoir l'utiliser à bon escient. Si au moins il avait eu un frère ou une soeur avec qui partager bons comme mauvais moments. Heureusement, c'était un minet sociable et il passait son temps dehors malgré les coups qu'il se prenait en rentrant pour avoir fait le mur. Si je devais alors raconter tout en détail, la liste des petites bêtises qu'il avait pu faire avec sa bande de copains, je serai morte en écrivant. Puis là n'était vraiment pas la question.

En grandissant, il s'endurcissait. Sa mère quand à elle se fatiguait, chaque jours, chaque années, un peu plus que prévu. Il la voyait décliner. Qu'importait le jeune fougueux qu'il était. Il avait soif de reconnaissance, et là où il avait pu la trouver n'était pas forcément le meilleur endroit. Si jusque là, tant chez lui que dans ses établissements scolaires, il n'avais jamais été assez bon, ce fut dans une famille de malfrats qu'il la trouva. Cette étincelle dans le regard qui nous faisait comprendre que l'on valait quelque chose, que l'on n'était pas un bon à rien. Au lycée, il avait eu son bac au centième près. Et ça s'arrêta là. Par la suite, il quitta la maison, fréquenta cette fille de mafieux, et ne retourna quasiment pas chez lui. C'est ainsi qu'il n'eut même pas vent de la maladie de sa maman qui se mit à prier pour lui, en plus de travailler sans relâche.

Enfin, tout ça, on le sait déjà. Le plus intéressant dans cette partie, c'est de savoir comment est-ce qu'il en est venu à devoir entrer dans les ordres...

Bon, ce soir, c'est le casse du siècle. Avec ça, nous seront riche comme jamais,
on pourra même juste se concentrer sur les gages que l'on peut faire.
S'exclamait Gilden, motivant le reste de l'équipe avec une ardeur presque palpable. Il ne faut pas se louper, sinon tout

LES FLICS ! Hurlait-une voix, mettant l'appartement qu'ils squattaient dans dessus dessous.

Putain !

La voix puissante du jeune homme jurait à tout va alors que tout le monde s'échappait. De partout, on entendait les portes claquer, des hommes crier, des bottes frapper le sol. Petit à petit, les hommes et les femmes du gang se faisaient attraper, frapper, clouer au sol et au mur. Sauf une petite dizaine de gars, dont Gilden. Leur casse tombait à l'eau, et il en était bien mécontent. Dire qu'il aurait pu aller se faire entretenir un petit moment chez sa vieille mère... Finalement, il y allait plus tôt que prévu, et sans argent.

Lorsqu'il arriva, il trouva la femme qui lui avait donné la vie. Elle était faible, fatiguée. Courbée par le poids des ennuis et semblait beaucoup plus vieille que son âge, rongée par la maladie. A la TV, on faisait passer des portraits robot qui lui ressemblaient de loin. Et la seule chose qu'il pensa ce fut que cette femme ratatinée pouvait le cacher. Et c'est ce qu'il fit. Il profita de sa mère pour aller se cacher dans l'église, faire croire à tout le monde que Dieu avait entendu les prières de la femme et les lui avaient transmises. Bla bla... Il avait retrouvé le bon chemin, et la foi. Bla bla. Ainsi, il pu entrer en école trois ans après la mort de sa mère et passer tous ses diplômes.

C'est ainsi que de la pègre, il passa à la liturgie.

A 44 ans, il avait pu faire ses preuves, pu monter les échelons, il était comme un miracle sur patte. Celui qui avait eu le droit à la rédemption. Et lorsqu'une place se libéra à Nôtre-Dame de Paris, il sauta sur l'occasion. Là, il était à la foi sous les yeux de la police qui cherchait activement un homme qui ne lui ressemblait plus. Mais aussi, cachés des yeux de tout le bon Paris. A première vue, c'était un homme bon, docile. Mais une fois le couvre feu passé... Voilà que la première catin qui passait derrière la cathédrale s'en prenait plein la... Enfin, c'est pas vraiment le sujet, ça non plus. Meilleur menteur et manipulateur, il n'y avait pas. Toujours une bonne raison pour expliquer ses "écarts", s'il avait été dans un jeu vidéo, sa furtivité aurait été de niveau 100/100. Ah, le bon brigand bien cachée dans les tour de Nôtre-Dame.


acidbrain


Dernière édition par "Père" Gilden de Villier le Sam 19 Aoû - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbatons
Messages : 299
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 28/04/2017
Nom de l'avatar : Matthew Bell
DC : Ok's, Frannie, Temp' <3
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] | Ven 18 Aoû - 19:37


RE BIENVENUE ! Love Je crois que je tombe in love devant tout tes personnages. OMG J'ai presque envie d'envoyer Lys faire la messe pour baver devant Gilden. ;D Sinon bon courage pour l'histoire !

LOVE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] | Sam 19 Aoû - 0:15


Et une fiche terminée en express, une ! :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 69
Baguettes en sucre : 2
Date d'inscription : 20/07/2016
Nom de l'avatar : Silverrr's
DC : Lysander, Morgan, Oksana. <3
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] | Sam 19 Aoû - 0:23


Je pense que je n'ai rien à redire à part que tu es validée ! OMG J'ai peut être une question, bien que Gilden soit un moldu connaît-il l'existence du monde magique ? :)

Love !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille Obéron
Messages : 105
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] | Sam 19 Aoû - 12:04


Pyza, tu devais être fatiguée ! :o C'est écrit !

Un prêtre a écrit:
Anecdote supplémentaire : Il ne connaît rien du monde magique, si ce ne sont les histoires paranormales et les histoires flippantes que peuvent venir lui raconter les poivrots dans "la boite aux bêtises".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 69
Baguettes en sucre : 2
Date d'inscription : 20/07/2016
Nom de l'avatar : Silverrr's
DC : Lysander, Morgan, Oksana. <3
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] | Sam 19 Aoû - 12:23


Pourtant j'avais bien lu ta fiche mais je pense que j'aurais pas du la lire à minuit. ^^' Mais j'étais tellement impatiente de te valider que je fais des bêtises. Sad Promis sa ne se reproduira plus, j'espère que la validation de te convient. Love
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE] |


Revenir en haut Aller en bas
 
Père Gilden - Dieu soi loué... [TERMINEE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» <@¿@> du 15 Avril : nébuleuse l'oeil de Dieu
» La bière est la preuve que Dieu nous aime et veut que nous soyons heureux. { Casus Belli
» LITTLE JOHN + Aussi fort qu'une bête, aussi libre qu'un Dieu
» Fan club de Jared Leto -plus connu sous le nom de Dieu-
» Ecran INSTALLATION DU DECODEUR TV TERMINEE systématique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: La répartition :: Répartitions abandonnées-
Sauter vers: