RSS
RSS



 

 :: Paris :: Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy :: Bibliothèque George Brassens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le loup et la brebis rousse [TGV] {FT GOUROU ♥}

avatar
Oksana Romanov-R.
Famille Titania
Race : Druide

Messages : 101
Baguettes en sucre : 10
Date d'inscription : 14/01/2017
Nom de l'avatar : Sophie Turner
DC : Lysette + Monette
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Aoû - 1:48
EXORDIUM.
Le nez plongeait dans son bouquin, Oksana se rendait d'un pas précipitée vers la célèbre bibliothèque de Paris réputé pour ses phénomènes étranges. Elle se fichait bien de voir les fantômes des lieux voyageaient entre les différentes étagères contenant un nombre infini de savoir et encore plus de cette architecture qui laissait vraiment à désirer. Par elle ne sait qu'elle miracle, la rousse avait réussi à convaincre ses parents et son frère de la laisser y aller seule et sans surveillance. Et elle avait aussi joué sur la corde sensible des études et du fait que fraisie était un véritable allergique des mots : travail, livre, étude et silence. Puis Oksie n'avait pas laissé le temps aux trois protagonistes de surenchérir qu'elle avait enfilé ses pompes et avait filé aussi vite que le vent vers l'avenue (glauque). Elle aurait bien été tenter de passer à la Bonne Patte pour aller voir sa cousine mais Oksana devait bien se douter que celle-ci préférait se couper une main que de voir sa tête en vrai. Au fond d'elle même si elle ne l'avouerait pas, elle était déçue de l'attitude égoïste et froide de son aînée. Quand elle vit enfin la bâtisse grise et froide, Oksie accéléra le pas pour attendre le bâtiment et pouvoir ainsi emprunter de nouveaux livres pour calmer sa soif de savoir. Soudain elle sentit quelque chose la percuter violemment. Et comme la brindille qu'elle était, la rousse se sentit partir en arrière pour atterrir sur ses pauvres fesses qui n'avait alors rien demandé. Grimaçant de douleur, elle se mordit la langue pour ne pas insulter l'imbécile qui venait de la percuter. « Vous pouvez pas faire attention ?! »marmonna Ok's en rassemblant ses affaires éparpiller. Avec tout ce bazars et ses vêtements froisser. Ses parents et son frère vont croire qu'elle s'est faite agresser et elle serra priver de sortie jusqu'à sa vieillesse.






TragicLove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adonis Sherman
Personnage d'essai
Messages : 19
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Aoû - 23:48

Viens lire une BDSM avec moi
La belle et le tocard
« Est-ce si difficile de trouver un rituel de bain de sang, ici ? » Tu chuchotes avec un drôle de sourire. Pas que tu aies un quelconque oubli dans la matière, non, mais tu aimais les françaises et leurs déviances. Tu voulais te baigner dans le sang d'une de leurs vierges AVEC ELLE avant de lui retirer tous ses vêtements et de rendre son corps à Belzebuth. Peut-être qu'en gavant l'heureuse élue de fromage dégoulinant, cela serait plus satisfaisant ? Pour elle, tu en doutais guère. Pour Belzebuth, non plus. Mais toi... Tu ricanas doucement avant de pianoter grâce à tes doigts sur les multiples livres qui avaient de quoi faire frémir plus d'une vierge effarouchée.

Tu retiras plusieurs ouvrages que tu calas discrètement entre des revues pour enfants et midinettes, avant de remplacer les kamasutras illustrés et autres par les sacrifices les plus terrifiants de l'histoire (évidemment, tu laissas la couverture intacte). Tu continuas ton manège encore longtemps avant de te décider à mouver. Tu ne t'étais plus entraîné depuis quelques jours, et tes jambes commençaient à se fatiguer.

Les mains désormais vides, tu te rendais où ton corps te portait. Et, oh, le hasard devait bien faire les choses... Car il te mena à une jolie demoiselle. Maladroite et naïve, les plus faciles. Tu aurais parié sa vie qu'elle était vierge, tu aurais voulu palper ces lèvres alors inexploitées. Oh, tu lui en aurais fait voir de toutes les couleurs, tu aurais tâché ses yeux bleus de rouge et souillé ses cheveux jusqu'à la moelle - il ne fallait encore pas te lancer sur sa peau porcelaine.
Tu te léchas les lèvres, avec l'envie de faire passer sa colère et la tienne en quelques minutes. Avait-elle une heure ou deux à te donner ? Tu lui ferais passer les pires quarts d'heure de sa vie, et peut-être aussi les meilleurs... Tu n'aimais pas les petites pimbêches. Mais tu n'étais pas là pour l'aimer.

Elle releva sa tête, et dépité, tu te rendis compte que tu la connaissais vaguement. Tu ne laissas rien paraître cependant, et attrapa ses deux mains que tu ramenas vers toi pour "l'aider" à se relever. « J'étais trop préoccupé à m'assurer que personne ne te volerait » Tu fis remarquer, tout en voyant pertinemment qu'elle semblait perdue, effrayée et - comme tu les aimais - seule. Tu avais peu d'honneur hormis celui de tes démons, et même si tu avais très envie de faire usage de la bibliothèque sombre, tu te décidas à sourire. Tu la relâchas progressivement, ramassas négligemment ses affaires avant de les passer sous son bras. Tu en profitais pour sortir ses cheveux. Tu voulais sentir le goût du vin lorsque tu passerais ta langue sur la tienne... « Tu as peur, arc-en-ciel ? » Comment pourrait-elle t'oublier ? Vous aviez déjà bu un verre, et avec un peu de chance, vous n'étiez pas loin de vous acoquiner...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oksana Romanov-R.
Famille Titania
Race : Druide

Messages : 101
Baguettes en sucre : 10
Date d'inscription : 14/01/2017
Nom de l'avatar : Sophie Turner
DC : Lysette + Monette
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 21:06
EXORDIUM.
Grimaçant de douleur pour son pauvre fessier qui n'avait rien demandé. Oksana se retient de sauter sur l'inconnu pour lui faire bouffer la poussière. Pourtant elle était de nature calme et pas du tout agressive comme la maman Romanov. Sentant deux mains attrapaient les siennes pour l'aider à ce relever, Oksie ne prit même pas la peine de le remercier. Ouais, sa mère aurait été choquer de son comportement et son frère l'aurait validé. On ne parle pas au inconnu. Qui sait peut-être que c'est un vieux pervers ? En entendant la phrase de l'autre, que la rousse la rangeait définitivement dans la catégorie beauf de France. Pourquoi elle n'attirait que les garçons bizarres ? « Et tu vas aussi me dire que mon père a volé les étoiles pour les mettre dans mes yeux ? » répondit Ok's froidement en lui jetant le regard-de-la-mort-qui-tue-des-poneys-roses-made-in-Romanov. Puis elle décida de regarder correctement celui qui l'avait poussé pour mieux la relever. Il avait un air de déjà vu, peut-être un des copains de Olek. Franchement, entre les copines faciles et les amis dérangés, son frère avait des fréquentations particulières. Au moins elle n'avait pas ce soucis, vu qu'elle préférait être seule que mal accompagné. Donc, il fallait plus s’inquiéter pour son frère (beaucoup trop gentil) que pour elle. A côté de la fraise, elle ressemblait plus à une vielle femme aigrie avec trente chats que à une jeune adolescente remplit d'hormones. Ses cheveux éparpillées dans un bazars sans nom devait lui donner un air de folle sortie d'un asile. Dégageant quelques mèches qui lui barraient la vue, bien qu'elle avait peu voir rapidement à quoi ressembler son agresseur du dimanche. La rousse fut surprise en voyant le géant qui se trouver en face d'elle. Elle se savait plus grande que la moyenne des filles mais pour une fois elle avait l'impression d'être petite. Une sensation plutôt étrange. La voix rauque du garçon qui devait avoir un âge similaire à celui de Oleksander l'a fit sortir de ses pensées. La phrase et le surnom surprit la rouquine. Il manquait plus que l'autre la surnomme « ma poulette » pour qu'elle en fasse du risotto à la tomate ! Que pouvait-elle répondre à ça, l'autre idiot l'avait prise au dépourvu. Avait-elle peur ? Non ! Bon peut-être un petit peu mais elle préférait embrasser une poignet de porte que l'avouer. « Non, le devrais-je ? » Et un regard noir pour le monsieur en face d'elle !






TragicLove
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Paris :: Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy :: Bibliothèque George Brassens-
Sauter vers: