TOP SITE
Pensez à voter régulièrement!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
avatar
Famille Obéron
Messages : 103
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessagePetite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Lun 30 Oct - 11:32


Quelle idée d'accepter ce pari aussi débile qu'inutile. Sascha s'avançait doucement, silencieusement, vers le lac. Une bête en sort tous les ans pour Halloween afin de se nourrir des élèves idiots et téméraires qui s'en approcheraient. Evidemment, il fallait que ce soit à son tour, cette année, d'aller vérifier. Lumière au bout de la baguette, le coeur battant à tout rompre, le souffle court, il se demandait bien ce qu'il faisait là, loin du feu de cheminée qui crépitait dans la salle de sa famille. Une épaisse brume couvrait le lac et ses bords, l'atmosphère en était que plus lourde. La nuit engloutissait tout dans son obscurité. Seul le clapotis léger des créatures marines et le vent dans les arbres étaient audibles. Calme, tout était étrangement calme.

Avec précaution, il s'assit contre un arbres près du bord. La baguette fermement maintenue dans son poing produisant une faible lumière, ses bras entouraient ses genoux. Là, en boule dans le noir, il frissonnait. Tant par le froid que par la peur. Et si finalement c'était vrai ? Et si les histoires racontées les années précédentes n'étaient pas juste pour faire peur aux nouveaux élèves ? Déglutissant difficilement, tous les scénarios possibles défilaient dans sa tête. Jusque là personne n'était mort, mais si lui n'était pas aussi malin que les autres et n'arrivait pas à lui échapper ? Voilà qui le fit haleter de plus belle, ses yeux cherchant le moindre mouvement dans le noir. Et si un prof débarquait et lui filait une heure de colle ? C'était beaucoup plus probable, et il craignait cette option au moins autant que celle de se faire dévorer par le monstre.

Puis, un bruit. Un craquement. Une chouette qui s'envola de l'arbre sous lequel il était assit. Le jeune élève lâcha un léger couinement clairement pas viril - qu'importe après tout d'être viril, quand on risquait de se faire manger ?.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbatons
Messages : 75
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Lun 30 Oct - 14:20


Yandros connaissait la légende de la créature qui devait dévorer les élèves le soir d’Halloween. Il l’avait souvent raconté lui-même aux nouveaux arrivant de Beaubâton du temps où il n’enseignait pas encore.

Mais il ne s’était pas attendu un jour à devoir allé lui-même surveiller les berges du lac le soir d’Halloween. Afin d’éviter tout accident à ces jeunes imprudents. Il avait donc hérité de cette tâche et râlait intérieurement de devoir se geler de froid toute la nuit, sa baguette à la main et son visage de vieux professeur sérieux gravé provisoirement sur ses traits.

Il marcha donc d’un bon pas vers ledit lac, essayant de ne pas réfléchir au fait qu’il serait seul et que cette créature pouvait peut-être être bien réelle. Il énumérait dans sa tête les créatures lacustres qu’il connaissait, mais il avait du mal à en réunir plus que quelques-unes. Si Lysander avait pu venir avec lui, ce dernier lui aurait fait un cours de rattrapage sur les créatures magiques qui pouvait potentiellement habiter ses eaux.

Le professeur fit forcer un peu la lumière de sa baguette, se débattant vaillamment avec la végétation du bord de l’eau qui semblait déterminer à l’empêcher de passer.

Yandros sursauta au moment où il entendit une sorte de petit cri. Ce cri ne pouvait être qu’humain. Et il soupira en se disant que la nuit commençait bien.

« Sortez de là immédiatement ! Vous n’avez rien à faire ici. Montre-vous un peu ! »

Il essayait de paraître sévère dans sa façon de parler. Après tout cet élève était en tord et il devait lui donner une bonne leçon.

Sortant enfin des plantes, il attendit patiemment que ce ou cette dernière se montre sagement. Les poings sur les hanches, il fronçait théâtralement les sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille Obéron
Messages : 103
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mar 31 Oct - 14:38


Lorsque Sascha entendit la voix du professeur, il s'immobilisa, main sur la bouche. Il avait eu peur d'un professeur et se maudissait pour avoir trahi sa présence. Voilà que le pire scénario se présentait. Enfin... Le pire ? La voix du professeur lui disait quelque chose. Doucement, il se déplaçait à quatre patte, évitant au maximum de remuer les branchages ou les craquements de bois. C'était comme si tout l'environnement avait changé pour l'occasion, rendant la flore beaucoup plus hostile, alors que c'était un coin si doux d'habitude. Enfin, au moins il pouvait se cacher et ne pas se dévoiler de suite.  

MONSIEUR HALLUIN ! S'écria Sascha lorsqu'il vit le visage vieillit du professeur tout en sortant de son buisson d'un bond. JE SUIS DÉSOLÉ !

Partagé entre son sentiment de sécurité suite à cette grosse frayeur, et la peur d'être grondé, les grand yeux verts du jeune homme baignaient dans quelques larmes de confusion retenues. Le jeune se jetait alors contre le professeur, se blottissant contre le plus vieux dans son audace habituelle.

J'avais si peur, merci d'être venu me sauver professeur Halluin. Lui dit-il, la voix légèrement tremblante, se remettant doucement de sa peur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbatons
Messages : 75
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mar 31 Oct - 15:08


Le pauvre professeur sursauta tout de même en entendant son nom et en remarquant une tête qu’il connaissait bien sortir d’un bond des fourrés.

Il encaissa ensuite le choc d’un corps qui venait s’écraser contre le sien. Mais la surprise fit bientôt place à l’attendrissement de retrouver son élève préféré ici même. Et il ne put s’empêcher de lui caresser ses cheveux pour le réconforter. Il ne pouvait rien faire contre ce gamin, il était vraiment totalement désarmé… Son visage reprit ses traits de bases, et ses cheveux exprimèrent une jolie couleur rosée.

Essayant de reprendre son rôle de professeur, il repoussa gentiment le mignon Sascha et essaya de le gronder dans les règles de l’art.

« Monsieur Dunkel-Grivois ! Vous n’avez rien à faire ici. Premièrement vous n’êtes pas censé accéder aux extérieurs après le couvre-feu et deuxièmement c’est extrêmement dangereux de traîner au bord de l’eau de nuit ! »

Yandros avait son pauvre petit cœur qui cognait et se serrait dans sa poitrine. Il n’avait pas envie de crier sur Sascha, mais en tant que professeur il se devait de lui faire respecter les règles. Et puis, s’il lui était arrivé quelque chose ce soir le professeur ne s’en remettrait sûrement pas.

« Je vais être obligé de vous punir pour votre sortie. Vous n’avez pas idée de vous laisser entraîner dans des histoires pareilles. »

Il montra l’école du doigt et continua son discours sévère.

« Rentrons, je verrais ce que je fais de vous demain. »

Il allait commencer à guider le jeune homme vers son dortoir, en sécurité, quand un gros bruit du plongeon venant du lac retenti. Yandros se retourna d’un coup, baguette tendue devant lui et mettant à l’abri son si cher élève derrière lui.

« Qui va là ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille Obéron
Messages : 103
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mar 31 Oct - 16:05


Presque instantanément, Sascha était remit sur pied. Les petites caresses sur sa tête en avait fait disparaître la moindre pensée de monstre. Il se mordait la lèvre, toutefois ennuyé de se faire gronder puis punir. Son petit regard d'animal craintif, tout penaud, allait des buissons au professeur. Il acquiesçait doucement, faisant un pas en arrière. Après tout, il l'avait cherché, et il en assumerait les conséquences. Après un profond soupire, il se mit derrière le professeur et le suivit. Dans un sens, il était bien content que ce soit ce professeur là et pas un autre qui l'avait trouvé. Et puis... Là, il ne pouvait le voir autrement que comme un Prince. Enfin, jusqu'à ce qu'un bruit provenant du lac ne vienne les surprendre.

Admiratif, il resta derrière son professeur, partagé entre avoir l'air sans défense pour se faire protéger encore plus ou bien avoir l'air courageux pour lui montrer qu'il n'était pas un enfant - n'était-ce pas lui qui voulait avoir l'air plus adulte après tout ? S'il ne prit pas les devants, il se redressa et agrippa la robe de sorcier de Monsieur Halluin. Un nouveau bruit d'eau se fit entendre, moins fort que le précédent mais tout aussi impressionnant. C'était comme si quelqu'un nageait, ou ... quelque chose ?

Qu'est-ce que ça peut-être d'après vous ? Dit-il en essayant d'avoir l'air sûr de lui, la main toutefois légèrement tremblante. Est-ce qu'il y a vraiment une créature qui voudrait s'en prendre à nous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbatons
Messages : 75
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mar 31 Oct - 18:06


La couleur de ses cheveux passa du rose au bleu.

"Je ne sais pas Sascha ... Je suis nul en créature magique ..."

S'il était professeur de sortilège ce n'était pas par hasard, s'il avait réussi les autres matières c'était seulement pour pouvoir se donner à fond dans ce qu'il aimait.
Mais cela n'arrangeait pas le fait qu'il avait peur. Peur pour lui, peur pour Sascha, peur d'être attaqué par une créature inconnue. Il commençait a regretter ce qu'il avait fait quand il était jeune.

"J'ai des remords d'avoir envoyé des nouveaux élèves ici le soir d'Halloween ... quand j'étais jeune."

Il secoua la tête et se reprit.

"Tu restes derrière moi d'accord, je vais me risquer à faire un peu plus de lumière... [raclement de gorge] Lumos Maxima !"

Une très forte lueur émana de sa baguette et vint éclairer la surface réfléchissante du lac. Tout y été calme, seul le clapotis de l'eau semblait perturber le calme de la nuit. Pourtant les deux hommes n'avaient pas halluciné, ils avaient entendu tout les deux des bruits bizarres.

Gardant le regard sur le lac, Yandros s'adressa à Sascha.

"Bon il faudrait que je vérifie qu'il n'y a personne d'autres autour. Tu veux rentrer seul ou ... ? Enfin ... "

Le professeur n'avait pas fini sa phrase, il ne savait pas quoi faire de son élève. Il avait autant peur de le garder avec lui que de le faire rentrer seul à l'école. Il le regarda donc calmement, attendant sa réponse, luttant pour ne pas continuer à lui caresser ses cheveux et son visage.

Yandros aimerait tellement pouvoir lui dire simplement qu'il ne supporterait pas qu'il lui arrive quelque chose ... Mais impossible pour lui de faire franchir ses simples mots à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille Obéron
Messages : 103
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mer 1 Nov - 8:24


Le jeune regardait attentivement le professeur. Que voulait dire la couleur bleue ? Il avait tant à découvrir sur cet homme si mystérieux. En bonne girouette, Sasha trépignait, juste pour avoir entendu son prénom sortir de la bouche du professeur. Oh, qu'est-ce qu'il aimerait pouvoir l'appeler par son prénom. D'ailleurs, il ne le connaissait même pas. Diable, il ne pouvait pas mourir sans savoir une information aussi importante ! De nouveau il flippait. Il acquiesçait d'un mouvement de tête, et restait docilement derrière lui, se faisant protéger comme la petite princesse qu'il était actuellement. Puis, il y eut son regard, ce genre de regard qui fait de nous une des merveilles du monde, quelque chose de précieux à protéger.

Je reste avec vous, Professeur Halluin. J'ai confiance en vous, et puis j'ai peur que vous puissiez disparaître. Dit-il en détournant le regard, les joues rouges d'avoir dit ça. Un jour, sa sincérité et son honnêteté le tueraient, c'était certain. Ne vous inquiétez pas pour moi, je sais aussi me défendre. Si ça peut vous rassurer, je peux prendre votre main, ainsi vous saurez que je suis là et en sécurité avec vous. Ajouta-t-il, tendant une main légèrement tremblante.

Tout se chamboulait dans sa tête, dans son ventre. Une tempête effrayante et un cyclone d'un sentiment encore plus fort. Ses intestins se tordaient, mais c'était beaucoup plus agréable qu'une simple crampe due au stress. Il se mordait la lèvre, détournait le regard, il semblait vraiment plus proche de la jeune fille en fleur que du jeune homme dans la force de l'âge. Enfin, ça le rendait mignon, à sa manière. Et sa témérité le faisait rougir si délicatement.

Mais d'un coup un nouveau bruit de plongeon se fit entendre, juste à côté d'eux. Si bien que des gouttes d'eau vinrent les mouiller, faisant lâcher un nouveau couinement très peu virile à Sascha. De lui-même, il lui prit la main qui ne tenait pas la baguette et s'y accrocha de toutes ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbatons
Messages : 75
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mer 1 Nov - 13:29


Trop occupé à écouter Sascha et à réfléchir à quoi lui répondre que Yandros c'était déconcentré et ne surveillait plus le lac. Il se retourna donc trop tard quand un nouveau plongeon se fit entendre, bien plus proche que les deux derniers. Tellement proche que quelques gouttes d'eau vinrent les éclabousser à tout les deux.

Il sentit la main tremblante de Sascha dans la sienne et la sera fort. Il ne le lâcherait pour rien au monde. Ce garçon était son trésor et rien ni personne ne pourrait le lui enlever. Dans sa tête deux Yandros se battaient : le Yandros professeur qui devait faire passer son travail avant tout et vérifier qu'aucun autre élève n'était là et le Yandros amoureux qui ne souhaitait qu'une chose, rentrer dans l'école pour mettre son si précieux Sascha à l'abri.

Il secoua la tête pour faire cesser ses réflexions et s'adressa à son élève, cette fois sans quitter le lac des yeux.

"Bon, tu me suis et tu m'obéis ? Okay ?"

Il commença ensuite à effectuer sa vérification des berges d'un pas rapide. Il était hors de question de rester une minute de trop à côté de cet endroit de malheur.

Soudain, le professeur Halluin se figea. Quelque chose venait de lui attraper sa cheville, c'était visqueux mais puissant. Il savait très bien qu'il ne pourrait pas s'en débarrasser seulement en tirant sa jambe vers le haut. Sa main se crispa autour de sa baguette et il essaya de relâcher celle de Sascha. Il se tourna vers lui et lui adressa un sourire rassurant, tendit que la chose du lac resserrait sa prise autour de sa jambe.

"Sascha ... Lâche ma main et éloigne toi de quelques mètres okay ? Ne discutes pas et fais le !"

Le ton du professeur était calme, mais n'engageait pas à discussion. Essayant de ne pas faire de mouvement brusque, il se tourna vers le lac.

"Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille Obéron
Messages : 103
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mer 1 Nov - 14:29


Quelque chose n'allait pas dans la façon dont le professeur avait de lui demander de s'écarter. C'était louche, trop louche. Sascha ne comprenait pas et du regard, en faisant quelques pas en arrière, il cherchait ce qui n'allait pas. L'eau ne bougeait pas sauf quelques rides... Il suivit le mouvement et ses yeux s'écarquillèrent sous la surprise. Tout va bien se passer... Tout va bien se passer... Et si il se faisait tirer dans l'eau et que la créature le noyait ? Trop de pression pour le pauvre adolescent. Alors que le professeur Halluin était dos à lui, Sascha sortit le plus calmement possible sa baguette. S'il y avait une chose à retenir, c'était que pour pouvoir lancer un sortilège, il fallait savoir faire preuve de sang-froid et ça, c'était pas le point fort du jeune homme. Il était plutôt du genre à lancer le sortilège les yeux fermés en fait.

Dans sa tête une liste de tous les sortilèges qu'il avait pu apprendre ou lire défilait. Il ne pouvait pas lancer un sort offensif. Pas en ne sachant pas quelle créature il pourrait malencontreusement énerver. Et s'il visait finalement le prof ? Non, il ne pouvait pas attaquer du tout. Réfléchis bon dieu, réfléchis, tu connais un sort pour lâcher prise, tu connais... C'EST BON ! Il souffla un coup. Il ne fallait pas qu'il se rate. Ce n'était qu'un sort pour faire lâcher-prise afin que la créature lâche son professeur tant aimé, ce n'était donc pas d'une grande dangerosité pour le professeur.

Lashlabask. Dit-il clairement - malgré une voix légèrement tremblotante mais pas du tout hésitante -  en envoyant le sort sur la main de la créature.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbatons
Messages : 75
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mer 1 Nov - 15:17


C'est bien ... Sascha lui obéissait sans discuter. Si le monstre l'entraînait sous l'eau, le pauvre garçon allé avoir la peur de sa vie. Lui qui semblait si sensible et émotif. Yandros prit une grande inspiration, prêt à être entraîné à tout moment dans les eaux glaciales du lac. Il se préparait à lancer un sortilège de Têtenbulle au cas ou, quand la voix de Sascha déchira le silence de la nuit. Il se retourna rapidement, surprit par la puissance du sort de son élève, et perdit l'équilibre au moment même ou il sentait la prise autour de sa cheville se relâcher brusquement.

Il était libre, il sentit la joie l'envahir mais cette dernière disparût rapidement alors qu'il sentait l'eau du lac l'envelopper. Dieu que c'était froid ... Il reprit vite ses esprits et remonta à la surface puis sur la berge, s'extirpant avec difficulté du liquide. Il devait ressembler à un chien mouillé, ses cheveux redevenus simplement blond pendait lamentablement de chaque côté de son visage, sa robe le collait et il avait fichtrement froid.

Il se remit debout chassant ses cheveux vers l'arrière de sa tête et regarda Sascha. Il voulait lui crier dessus de ne pas l'avoir écouté et de ne pas être resté tranquillement à attendre qu'il règle le problème, mais son apprentie venait de peut-être lui sauver la vie.
Tout de même un peu vexé, d'ou un professeur se faisait sauver par son élève ? Yandros détourna le regard avant de le remercier.

" Merci Sascha ... Tu as été très courageux. Mais fais un peu plus attention la prochaine fois. La créature aurait pu d'attaquer. Et je n'aurais pas supporté qu'elle te fasse du mal. "

Le professeur dégoulinait et frissonnait. Il décida pour s'alléger un peu de retirer sa lourde robe de sorcier. En dessous, il était vêtu d'un pantalon assez moulant et d'un petit pull soulignant son corps quasi-parfait. Roulant sa robe en boule, il la tint le plus loin possible de lui afin de ne pas se donner encore plus froid. Il tremblait ...

" On rentre Sascha ? Je suis gelé ... "

Au diable les autres élèves, Yandros avait eu sa dose pour la soirée. Il fit un pas, mais fronça les sourcils. Il venait de se rendre compte qu'une douleur lancinante lui vrillait la cheville. Il clopina donc vers son élève et lui sourit gentiment. Qu'est-ce qu'il pouvait tenir à lui ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille Obéron
Messages : 103
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Mer 1 Nov - 20:33


PROFFESSEUR ! S'écria l'élève en sautant vers le lac afin d'aider le professeur à se lever.

Décidément, cette soirée était un véritable ascenseur émotionnel. Voilà que son ventre papillonnait de nouveau après cette frousse incroyable. Il n'en croyait pas ses oreilles, son regard allait dans tous les sens alors qu'il acquiesçait vaguement. Je n'aurais pas supporté qu'elle te fasse du mal... La phrase tournait encore et encore dans sa tête alors que ses joues rougissaient de nouveau. Venait-il vraiment de dire ça ? Son coeur manqua un battement, le voilà ragaillardit. Un large sourire complètement conquit fendait son visage en deux, remplacé cependant par une bouche grande ouverte. Comment ça c'était politiquement incorrecte de baver sans gêne devant son professeur complètement glacé mais terriblement sexy ?

O-Oui, bien sûr, pardon. Dit-il en lui rendant son sourire. Professeur, est-ce que la créature vous a fait mal ? C'est moi ? J'ai mal lancé le sort et je vous ai blessé ? Dit-il, parlant de plus en plus vite. Sascha prit le bras de Yandros dans un geste très avenant. Je vais vous aider à marcher, appuyez vous sur moi. Vous souhaitez rentrer dans vos appartements ou aller à l'infirmerie ? Lui demanda-t-il, le corps inconsciemment un peu trop près pour une distance prof-élève, leur visage très près aussi malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbatons
Messages : 75
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Jeu 2 Nov - 14:49


Yandros était un peu gêné par l’expression de son élève. Il avait parfois l’impression qu’il ne saisissait pas tout de ce qu’il se passait entre eux deux. Lui, luttait intérieurement entre son désir physique et son devoir de professeur. Mais comment pouvait-il réagir avec distance à un garçon aussi avenant et mignon ?

« Ton sort était parfait. Tu devais vraiment avoir envie qu’elle me lâche cette chose … On pourra le retravailler en cours particulier si cela t’intéresse. »

Le professeur souriait autant pour le rassurer lui que pour se rassurer lui-même. Mais après tout, il n’avait rien à dire sur l’efficacité du sort en question. Cet élève n’était pas son apprenti pour rien, il avait des réflexes et réfléchissait rapidement. Et pour ne rien cacher, Yandros était drôlement fier de ce dernier. Il ne le montrait peut-être pas assez, mais il n’en pensait pas moins.

« Un professeur de Sortilège qui se fait sauver par son élève … ? Je préfère qu’on gère ça chez moi. Pas d’infirmerie. Sinon je vais perdre toute crédibilité. »

En effet, cela pouvait mettre en péril sa réputation de génie du Sortilège. Mais il savait surtout qu’on s’inquiéterait de son temps de réaction plutôt long …

Mais pourquoi ne s’était-il pas défendu rapidement ? Que c’était-il passait ?
Il avait peur que l’on découvre que sa concentration avait été mise à mal par la présence de son élève.

Quand ils avancèrent, Yandros essaya tout de même de ne pas trop s’appuyer sur Sascha. Il ne voulait pas lui faire mal et il n’était pas non plus à l’article de la mort. Mais il devait bien se l’avouer, sa cheville lui faisait un mal de chien. Il clopina donc à côté de Sascha, ne sachant pas trop quoi faire de cette proximité soudaine.

« Tu sais ou est mon appartement ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Famille Obéron
Messages : 103
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] | Ven 3 Nov - 19:42


Parfait ? Ah oui ? Tout ça ?! Le très critique professeur Halluin trouvait son sort parfait ? Voilà qui donnait à Sascha encore plus envie d'apprendre. La poitrine gonflée, soutenant le professeur, il voulait peut-être paraître plus grand et plus fort qu'il ne l'était. Ce jeune homme était si fier d'avoir eu un tel compliment. Au final, il voulait tellement lui plaire à ce professeur atypique. Il voulait qu'il le remarque, il reconnaisse ses efforts. Il aimait tellement ce professeur, et voulait tellement s'en faire aimer en retour. Peut-être d'abord comme élève, puis pourquoi pas comme homme ? Le visage rougissant à cette pensée, il regardait son professeur alors qu'il acceptait de prendre appui sur lui. Ses cheveux longs et lisses à la couleur changeante encadrant son visage si fin et si viril à la fois. Il était si beau.

Chez... Chez vous ? Demanda-t-il pour avoir confirmation, avait-il bien entendu ?, il n'avait pas imaginé une seule seconde que le professeur aurait choisi cette option. Suivant le mouvement, il commença à avancer en direction de l'école. Non, je ne sais pas où est votre appartement. Avoua-t-il en regardant le visage de son professeur.

Sous sa main, il sentait le corps si masculin, si bien bâti, de l'homme. Cela n'avait rien à voir avec le sien encore si frêle, ni rien à voir avec ceux qu'il pouvait régulièrement voir de ses camarades si peu pudiques. C'était le corps d'un homme, d'un vrai. Une de ses mains tenait une main du professeur afin de l'aider à se stabiliser alors que l'autre lui passait dans le dos pour l'aider à se soutenir. Il ne se reposait pas trop sur lui, ce qui lui laissait le loisir de se concentrer sur ce qu'il pouvait sentir sous ses mains. Sous ce pull si cintré. Et dire qu'il allait chez lui... Rêvant à quelques gestes dérobés dignes d'un film de grande romance. Ils avançaient ensemble.

Je vous laisserai me guider à partir de là... Dit-il doucement en regardant de nouveau son professeur, cherchant son regard si beau et si bleu. Je ne sais pas par où passer maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV] |


Revenir en haut Aller en bas
 
Petite frayeur au bord de l'eau [PV Yandros TGV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite vidéo
» Petite séduction
» petite renseignement svp
» Une petite nouvelle ;)
» Ayumiikka, petite coquinette! =3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Ministère de BES :: Recensement :: Rps terminés-
Sauter vers: