RSS
RSS



 

 :: Beauxbatons :: Tours :: Tour professorale :: Appartement du professeur Halluin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour du lac [PV Sascha TGV]

avatar
Yandros Halluin
Professeur
Messages : 45
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Nov - 21:12
Au fur et à mesure qu'il s'éloignait du lac, Yandros se sentait soulagé. Chaque pas qui l'éloignait de cette étendue d'eau était un pas qui les rapprochait d'une zone sécurisée. Une fois entre les quatre murs de l'école Sascha ne risquerait plus rien.

S'appuyant toujours le minimum sur son élève, il le guida jusqu'à la tour professorale ou se trouvait son appartement, puis lui indiqua l'étage et la porte.

"C'est ici. Merci de m'avoir raccompagné."

Il se redressa un peu plus et s'appuya sur sa porte avant de l'ouvrir pour pénétrer dans son "chez lui". Il n'avait pas l'intention de le laisser entrer chez lui, de toute façon, les élèves n'avaient rien à faire dans cette tour. Il allait renvoyer son élève dans son dortoir, quand, une fois à l'intérieur de son appartement il eu quelques scrupules à le laisser partir sans le remercier.

"Euh ... tu veux boire un thé ? Je t'ai mouillé à être appuyé sur toi ... Je peux te prêter de quoi te changer si tu veux ?"

Il s'écarta de sa porte, dévoilant son appartement haut en couleur pour permettre à son élève de rentrer. Il se racla la gorge, mal à l'aise, passant une main sur sa nuque.

"Je ne vais pas te manger ..."

*... même si j'aimerais bien laisser ma langue courir sur ton corps ...*

Yandros écarquilla ses yeux, ses cheveux prenant une teinte rose foncé. Voilà exactement pourquoi il ne voulait pas que son élève préféré vienne chez lui. Il ne fallait pas qu'il dérape ... surtout pas ... il l'aimait trop pour faire quoi que ce soit de déplacer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sascha Dunkel-Grivois
Famille Obéron
Messages : 66
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 17
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Nov - 17:09
Sascha s'apprêtait à quitter la tour des professeur pour rejoindre son dortoir lorsque, contre toute attente, il fut invité à l'intérieur. Le regard illuminé, il acquiesça vivement. C'est à ce moment là qu'il se rendit compte qu'en effet, il était mouillé lui aussi. Allait-il vraiment porter des vêtements de son professeur ? Le jeune ne savait pas trop s'il devait vraiment entrer. Etait-ce acceptable qu'il entre dans le logement d'un professeur alors que le couvre-feu était passé depuis un petit moment déjà ? Monsieur Halluin se dégagea de l'entrée, laissant une vue magnifique sur cet incroyable mélange de couleurs et de motifs. Sascha en resta pantois, il ne savait même pas où poser les yeux. Tout naturellement, il fit un pas en avant, puis un autre tout petit. Il ne s'attendait vraiment pas à découvrir un tel appartement.

Ne vous inquiétez pas, ça ne me dérange pas si vous me mangez. Dit-il tout naturellement, avant de poser une main sur sa bouche se rendant compte de ce qu'il venait de dire. Je veux dire, je veux bien. Pour le thé. Mettre vos vêtements. Enfin non, pas ceux là, d'autres. Je ne vais pas déjà vous déshabiller. Enfin, vous pouvez vous déshabiller, vous êtes chez vous, et trempé. Euh, pas devant moi, ça ne me dérangerait pas mais... S'embrouilla-t-il tout seul, se paniquant dans toutes ses paroles qui pouvaient paraître si embarrassante hors contexte.

Il entra définitivement dans l'appartement avant d'être mit dehors à cause de ses paroles complètement innocentes - bien que totalement assumées au fond. Ses yeux fuyaient en direction de l'appartement. Trop honnête, ce type était trop honnête. Au tant que cet appartement était définitivement étrangement décoré. Des plumes, des tableaux, des couleurs flashy... Il ne fallait pas être épileptique pour rester ici plus de 5 minutes. Est-ce qu'il resterait assez longtemps pour avoir vu le moindre bibelot ? Est-ce qu'il reviendrait pour pouvoir en découvrir encore ? Et cette odeur... Sascha reconnaissait très nettement celle du professeur qu'il avait pu sentir plusieurs fois déjà. C'était enivrant. Il se tourna finalement de nouveau vers Yandros, et rougit de plus belle. C'était perturbant de voir un homme si beau dans un décors si... particulier.

Magnifique. Dit-il en se mordant la lèvre, dévorant le professeur du regard. Votre appartement ! Il est magnifique ! se rattrapa-t-il, se rendant compte qu'il avait pensé à haute voix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yandros Halluin
Professeur
Messages : 45
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Nov - 19:27
Yandros resta interloqué par ce qu'il venait de lui dire le jeune homme. Est-ce simplement de la maladresse ou les mots avaient supplanté sa pensée et relevé ce que Sascha souhaitait vraiment ? Le professeur fut encore plus mal à l'aise. Si son élève avait flashé sur lui cela craignait. Non pas parce que s'était inadmissible, même si cela l'était pour lui. Mais surtout parce que si son élève lui faisait des avances ... il n'était pas sûr d'y résister.

"Okay ..."

Ce simple mot était le seul que Yandros put prononcer. Son esprit était en ébullition ... Et les réplique de Sascha tournaient et retournaient dans sa tête.
Heureusement ce dernier commenta le "look" particulier du lieu de vie du professeur ce qui permis de le ramener à la réalité.

"Merci Sascha ..."

Il fila ensuite à la cuisine, laissant à son élève la guise de visiter le salon. D'un coup de baguette, il mit l'eau à chauffer et sortie deux tasses.

"Euh ... tu ... prendras quoi comme parfum ? J'ai un peu de tout ... Oh et puis, vient dans la cuisine choisir, je mets l'eau à chauffer."

Quand son élève le rejoignit, le professeur quitta rapidement les lieux, prétextant d'aller se changer. Il ne pouvait supporter d'être dans un lieu aussi réduit que sa cuisine sans risquer de plaquer son élève contre le plan de travail pour l'embrasser passionnément.

"Je vais me changer, et je t'amène des vêtements secs."

Yandros clopina rapidement jusqu'à sa chambre où il enfila son pyjama en pilou-pilou. Il laissa ensuite ses cheveux sécher tranquillement à l'air libre, se gardant le loisir de les brosser quand Sascha serait partie. Il avait fortement besoin de mettre de l'ordre dans ses pensées ce soir.

Il revint après quelques petites minutes auprès de son élève, lui tendant une serviette et des vêtements secs.

"Tu peux aller te changer dans ma chambre, c'est là-bas, je nous sers le thé."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sascha Dunkel-Grivois
Famille Obéron
Messages : 66
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 17
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Nov - 19:44
Question à 100 points. Je suis grand, beau, normalement blond mais mes cheveux ont tendance à changer de couleur selon mon humeur, je suis ultra sexy MÊME avec un pyjama en pilou-pilou je suis.... Le professeur Halluin bonne réponse ! Sascha manqua de rire. Vraiment, il n'y avait que cet homme pour avoir l'air sexy et super attirant dans un pyjama douillet et au beau milieu d'un appartement à la décoration très kitsch. Il prit le linge que lui tendait l'adulte, continuant de sourire d'un air amusé, il parti en direction de ladite chambre. Ce fut une fois la porte entre fermée, et le regard rivé vers le lit, qu'il se rendit compte de l'endroit dans lequel il se trouvait. Un coup d'oeil vers la porte. Le professeur était toujours dans la cuisine.

Bon, je peux toujours m'asseoir pour me changer... pensait-il en enlevant sa robe de sorcier avant de s'exécuter et de poser ses fesses aux pieds du lit. Rapidement, il enleva son haut, se retrouvant torse nu. Il se sécha rapidement avec la serviette qui lui avait été confié puis il adressa un nouveau regard vers la porte. Toujours pas de professeur. Est-ce qu'il aurait l'air d'un stalker si le professeur entrait ? Bon, je peux m'allonger un instant... Juste une petite seconde... Il posa la serviette près depuis puis s'allongea sur le dos. Un sourire malicieux fendait son visage en deux. Il se mit ensuite sur le ventre, enfouissant son nez dans les draps. Hhmm ça sent tellement bon... ricana-t-il en silence, profitant de ce petit moment secret. Il se remit ensuite de nouveau sur le dos.

Restant allongé sur le lit, il attrapa le t-shirt que lui avait donné le professeur quelques instants plus tôt. Il se porta à son nez. Celui là sent plus la lessive. Au moins le lit a son odeur. Se dit-il en fermant les yeux, ayant complètement oublié la porte et encore plus le professeur dans la pièce d'à côté. Il était tellement aux anges, dans sa petite bulle d'amour, qu'il en avait oublié de surveiller la porte. Il se releva finalement à contre coeur, accompagnant son mouvement d'une moue enfantine très boudeuse. Il enfila le t-shirt et seulement, son regard se porta vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yandros Halluin
Professeur
Messages : 45
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Nov - 21:52
Après avoir fini de tout préparer, Yandros s'inquiéta de ne pas voir son élève revenir. Il espérait que ce dernier n'avait pas glissait et ne s'était pas assommé contre un des meubles de sa chambre. Inquiet, il décida d'aller voir ce qu'il se passait.

"Sascha ? Tu t'en ..."

Le professeur regarda la scène qui se jouait sous ses yeux d'un air interloqué.

*Par la barbe de Merlin ... mais ... qu'est-ce qu'il fait ?*

Puis le rouge lui monta aux joues et le rose foncé aux cheveux. Il était sur son lit ... à moitié nu et sur son lit ... lascif et complètement sexy et sur son lit ... Sascha était là, à quelques mètres de lui sur son propre lit ! Sa respiration s'arrêta et un feu démarra à l'intérieur de son ventre. Il avait vraiment envie de lui sans aucun doute.

Puis le reste de son cerveau se mit en marche prenant le pas sur le feu qui lui réchauffait les entrailles. Mais qu'est-ce qu'il faisait et à quoi pensait-il en laissant ses yeux de vieux pervers parcourir le torse dénudé de son élève. Il fit rapidement demi-tour et commença à faire les cent pas dans son salon, réfléchissant et marmonnant pour lui-même.

"Mais ... co ... enfin ... je ... putain ... merde ... je"

La situation était critique, il était complètement perdu et ne savait pas quoi faire. Essayant de se calmer, il éleva la voix pour s'adresser à Sascha, dissimulant comme il le pouvait le trouble de sa voix.

"Monsieur Dunkel-Grivois ? Êtes-vous prêt ? Je pense que nous devons parler quelques instants."

De la distance, bien ... voilà qui allait lui sauver la vie : être froid avec lui. Il n'avait rien vu, il allait juste rappeler au jeune homme qu'il avait invité chez lui qu'une relation professeur-élève était mal venue. Il allait lui dire qu'il fallait qu'ils gardent leur distance ... Et qu'après cette soirée, il ne serait juste que Monsieur Dunkel-Grivois et Professeur Halluin.

Yandros faisait les cent pas dans son salon, tournant bêtement autour de sa table basse ou était posé les deux tasses de thé fumantes.

Et s'il se trompait et qu'il dévoilait ainsi ses pensées à son jeune élève ? Voilà qui rendit Yandros encore plus nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sascha Dunkel-Grivois
Famille Obéron
Messages : 66
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 17
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Nov - 22:21
A peine venait-il de mettre le t-shirt qu'il entendit le professeur l'appeler sur un ton glacial. Monsieur Dunkel-Grivois ? Il y a 5 minutes c'était Sascha... Tentait de réfléchir le jeune homme. Le vêtement du professeur était bien trop large sur ses épaules fines, et le col y descendait d'un côté, lui donnant un air assez débraillé. Il tenta de l'ajuster, en vain. Le haut était définitivement trop grand pour lui et il préférait dévoiler une épaule que son torse sans reliefs. Soupire. Sans bruit, il jeta un oeil dans le salon où il vit le professeur faire les cents pas, ses cheveux humides teintés de rose foncé. Sascha couvrit sa bouche entre ouverte. Est-ce qu'il m'a vu dans son lit ? Prenant une grande inspiration pour se donner du courage, il attrapa sa chemise et la plia avant de la garder sous le bras et de se rendre dans le salon où Monsieur Halluin tournait autour de la table.

Merci beaucoup pour le vêtement, dit-il pour se faire remarquer d'une petite voix. Est-ce que tout va bien ? lui demanda-t-il en avançant vers l'adulte d'un pas méfiant connaissant son côté colérique explosif. Vous n'avez pas l'air dans votre état normal...

Le ton de sa voix était soucieux, sincèrement inquiet. On pouvait lire dans son regard qu'il ne s'inquiétait pas autant de se faire réprimander que de perdre son professeur et le semblant de relation ambiguë qui s'était installée entre eux. Ses mains maltraitaient nerveusement le pauvre chemisier humide.

Est-ce que le fait que nous soyons chez vous... commença-t-il en regrettant déjà d'avoir commencé cette phrase. Vous donne aussi des papillons dans le ventre ? Trop d'innocence et d'honnêteté dans un si petit et mignon jeune homme.

Il ne savait même pas pourquoi est-ce qu'il avait posé cette question. Pour justifier ce qu'aurait pu voir le professeur sans vraiment dire ce qu'il a fait au cas où il n'ait rien vu ? Pour essayer de tenter une approche avec lui ? Pour se décharger du poids de ses pensées, et de toutes ses sensations qui s'en prenait à lui chaque fois qu'il croisait son regard divin ? Peut-être un peu tout à la fois. Déjà il imaginait le professeur en Prince ténébreux qui répondrait un oui magistral avant de l'embrasser fougueusement. Malheureusement, ça ne marchait pas toujours comme ça dans la vraie vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yandros Halluin
Professeur
Messages : 45
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Nov - 15:13
Le professeur s’arrêta de bouger quand Sascha pénétra dans la pièce. Il écarquilla les yeux en regardant sa tenue … il était encore plus sexy habillé de la sorte. La chaleur augmentant dans son bas-ventre ne faisait que confirmer cette constatation. Yandros ne se rendit pas compte de sa bouche qui tombaient, ni de la couleur rosée de ses cheveux. Il était raide dingue de ce gamin, mais le professeur ne semblait pas lui-même s’en être rendu compte.

Mais à la dernière réplique de son élève, il s’enflamma, mais dans le mauvais sens du terme. Ses cheveux devinrent rouge et il explosa. Sa voix se répercutant sur les murs de l’appartement.

« Non ! Je n’ai pas de papillon dans le ventre ! Vous êtes mon élève, je suis votre professeur ça s’arrête là ! Je ne peux pas me permettre de tomber amoureux d’un si jeune garçon. Vous êtes mineur, je suis adulte. D’accord ? »

Yandros était en colère, mais pas en colère contre son élève, loin de là, en colère contre lui-même. C’était sa faiblesse qui les avait menées là. S’il n’avait pas était si familier avec Sascha, ce dernier ne se serait pas laissé entraîner dans cela. Le professeur essayait de regarder son élève dans les yeux, mais ses cheveux de couleurs changeantes reflétaient la dualité de ses sentiments.

« Ce n’est pas … possible. Il ne faut pas que vous vous fassiez des idées … Je n’ai aucun sentiment pour vous. »

D’un coup, sa chevelure tourna au violet. Il mentait, cela était flagrant, mais le dire à haute voix avait peut-être le pouvoir de rendre les choses réelles. La colère de l’adulte retomba comme un soufflet et ses cheveux redevinrent bleus. Il baissa la tête, assez penaud.

« Je suis désolé … je ne voulais pas crier … »

Au bout de quelques minutes de lourd silence, il releva un regard brulant de désir sur son élève, ses cheveux s’enflammant d’un beau rose. Il ne savait pas quoi dire, s’excusant seulement du regard de ce qu’il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sascha Dunkel-Grivois
Famille Obéron
Messages : 66
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 17
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Nov - 20:08
A moitié étonné, et largement coupable Sascha encaissait le coup. Après tout, il avait été trop loin, emporté par un trop plein d'émotion qu'il n'arrivait pas à canaliser. Les yeux baissés, humides de larmes, il accueillait la colère du professeur et ses mots cruels avec une maturité qui n'était pas habituelle chez lui. Cependant, quelque chose le chiffonnait. Chaque fois qu'il tentait un regard vers l'adulte, celui-ci arborait une nouvelle couleur de cheveux. En restant logique, tentant de penser malgré la peine qui lui accaparait le cerveau, il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond avec ce professeur. Rouge, bleu, violet... Si seulement il avait un décodeur, quelque chose qui lui explique quelle couleur correspond à quelle émotion... Intérieurement, il se promit de se faire un tableau ce soir où il tenterait de résoudre cette énigme colorée.

Malgré l'envie de s'enfuir en courant pour aller se cacher sous sa couette afin d'y pleurer toutes les larmes de son corps jusqu'à la déshydratation, Sascha resta là. Il se félicita d'ailleurs de son courage lorsqu'il entendit les excuses du professeur. Malgré la terreur qu'il lui évoquait dans ces moments là, il commençait à connaître cet homme si compliqué à comprendre. Son regard penaud étudiait monsieur Halluin. Il s'en approcha un peu, les jambes tremblantes mais le dos droit, comme pour paraître plus audacieux qu'il ne l'était, peut-être aussi pour avoir l'air un peu plus adulte, un peu plus à son niveau. Soudain, Yandros leva les yeux vers lui, le percutant d'un regard d'une telle chaleur qu'il fit fondre l'élève. Du rose... Il avait déjà vu du rose dans d'autres situations. Dans les situations devenues de plus en plus ambiguës.

C'est alors que Sascha s'approcha, d'un pas définitivement assuré. Ses yeux brillait d'une même incandescence que ceux de l'adulte. Sans un mot, il se posta juste devant lui, se pencha. Son regard planté dans celui de l'homme assit en face de lui, il ne voulait pas fuir une nouvelle fois. Il ne voulait pas en rester sur une dispute avec lui. Il ne voulait pas être faible et fragile. Il voulait être un homme, et du haut de ses presque 18ans, il espérait avoir l'air au moins un peu plus... viril ? Sa main se porta à la joue du professeur, se voulant réconfortante. Tout irait bien. Qu'importe le choix qu'ils feraient, tout irait bien, il en était intimement persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yandros Halluin
Professeur
Messages : 45
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Nov - 21:42
Non ... non ... non ... Ses mots ne reflétaient absolument pas ses pensées. Bien qu'il arrive plus ou moins à gérer ses émotions, quand il remarqua le regard humide de Sascha en face de lui, il sentit quelque chose se déchirer en lui . Comment avait-il pu le faire souffrir ? Alors que ce qu'il souhait le plus au monde, c'était de le protéger et de le rendre heureux. Et quand bien même il lui avait dit des horreurs, le garçon ne trouva pas mieux que de lui rendre son regard incandescent et de venir le réconforter.

Yandros reste circonspect de ce contact inattendu. Il n'en profita que quelques secondes, puis, il arrêta la main de son élève en la décollant de sa joue.

*Ne dit rien que tu ne regretteras ... idiot d'Halloween ...*

"Sascha ... c'est mal ... tu n'es qu'un enfant ... Tu ne devrais pas ... et je suis un homme ... tu es jeune ... "

*Putain ... tu as dit un truc débile ... t'as envie de le faire encore plus souffrir ?*

"Je ..."

Yandros se leva, gardant la main de son élève dans la sienne. Il freeza cérébralement un petit moment, observant chaque centimètre carré du visage de Sascha comme s'il souhaitait graver son image dans sa tête. Il le trouvait tellement mignon, tellement attendrissant ... Puis ses yeux se posèrent sur ses lèvres, elle paraissait si attirante ... Le professeur se lécha instinctivement les siennes comme s'il se préparait à l'embrasser. Sans vraiment s'en rendre compte, il approcha son visage du sien. Son esprit continuant de lui énoncer les mille et une raison pour repousser le jeune garçon en face de lui.

Et il se rapprocha encore, encore, encore et encore, jusqu'à ce que leur souffle se mélange pour n'en former plus qu'un.

Puis ce qui devait arriver arriva, lâchant la main de Sascha, il la glissa vigoureusement dans sa chevelure et appliqua ses lèvres sur les siennes, cherchant délicatement à glisser sa langue dans la bouche de son vis à vis. Dans une action à la fois douce et impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sascha Dunkel-Grivois
Famille Obéron
Messages : 66
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 17
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Nov - 21:43
Tout se passait à la fois rapidement, et lentement. C'était comme si le temps s'était figé, mais que le cerveau du jeune homme n'arrivait pas tellement à suivre la situation tant il y avait de signaux contradictoires. Ses mots disait quelque chose mais son corps en disait le contraire. Je ne suis plus un enfant, ce n'est pas vrai ! S'indignait mentalement le jeune homme. Il allait répliquer quelque chose, gronder quelque chose comme "je suis presque majeure !" lorsque le professeur se leva soudainement tout en gardant sa main dans la sienne. Est-ce qu'il allait se mettre de nouveau en colère ? Visiblement non.

Alors que monsieur Halluin le fixait - du moins le dévorait du regard - Sascha en faisait de même. Dieu que cet homme impossible à cerner et encore plus à comprendre pouvait être beau. Se sentir épié, étudié ne le gênait même pas, parce que c'était Lui. Enfin... Lorsque le regard carnassier du professeur se posa sur ses lèvres, les joues du plus jeune se teintèrent d'un rose éclatant. Là, c'était devenu bizarre. Bizarre, pas dans le sens négatif du terme, plutôt dans le sens que cela animait en lui de nouvelles sensations qui lui étaient toutes nouvelles. Ses lèvres s'entre-ouvrirent de surprise lorsqu'il vit Yandros se lécher les siennes d'un air si sensuel et sexy. Rapidement, il se mit à trembler. Tout son corps se mit à vibrer alors que l'adulte était devenu si près de lui.

Et là, son coeur explosa dans sa poitrine. Ses tremblements cessèrent et laissèrent place à une immobilité parfaite. Enfin, cela ne dura qu'une fraction de seconde. Car timidement, il ouvrit un peu plus la bouche afin d'y accueillir la langue de son professeur. Il répondait au baiser, essayant d'oublier son inexpérience et de profiter de ce contact aussi magique que soudain. Les yeux fermés, il s'imprégnait de ce goût, de cette odeur, de la sensation de la langue de l'homme qu'il aimait contre la sienne. Ses mains vinrent délicatement se glisser dans les cheveux longs encore humides de Yandros. Il aurait voulu que ce moment ne s'arrête jamais, mais l'air commençait à lui manquer. Il rompit alors le baiser tout en tenant ses lèvres à seulement quelques millimètres des siennes.

Merci... Je vous aime tellement. Y murmurait-il, sans ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yandros Halluin
Professeur
Messages : 45
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Nov - 20:58
Yandros s'abandonna complétement au baiser qu'il donnait à Sascha. Ce dernier, bien que maladroit semblait lui avoir ouvert son coeur. Il se fit plus possessif, envahissant la bouche de son vis-à-vis avec passion. Il avait envie de bien plus, mais c'est à ce moment là que le jeune homme le repoussa sûrement pour reprendre son souffle.

Et le retour à la réalité fut terrible pour le jeune professeur. Que venait-il de faire ? Qu'avait-il osé faire subir à ce garçon...

Merci ... Mais pourquoi lui disait-il ça ? Je vous aime tellement ... Oh mon Dieu mais comment allait-il gérer ça ? La couleur bleue reprit le dessus par rapport à la teinte rose foncée qui les dominait jusque-là. Son emploi était en danger, pour lui c'était quelque chose de clair. Il ne connaissait pas la réglementation de l'école concernant les relations professeur/élève, mais il se doutait bien qu'elle ne devait pas les encourager.

Il restait figé sans pouvoir articuler un seul mot, fixant le vide derrière Sascha. Il avait l'impression que son coeur allait exploser. Autant ses sentiments le poussait à reprendre ce garçon dans ses bras, l'embrasser encore et encore, le chérir autant qu'il le pouvait, mais aussi lui faire tout plein de chose qui ferait pâlir la morale. Des sentiments irraisonnables pour un amour déraisonnable.

Mais la peur qu'il éprouvait ne le laissait pas tranquille. Il avait peur pour lui, sa carrière, sa réputation ... Mais il avait surtout peur de faire souffrir ce gamin. De lui briser le coeur, ou encore pire de le forcer à faire des chose que le jeune garçon regretterait plus tard.

"Je ..."

Yandros avait du mal à articuler, il pesait chacun de ses mots.

"Je crois que ... j'éprouve des sentiments pour toi. Mais je ne souhaite pas ... enfin ... je suis ton professeur Sascha ... C'est mal."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sascha Dunkel-Grivois
Famille Obéron
Messages : 66
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 17
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 18:29
Le temps s'était arrêté. Ils étaient là, tous les deux. L'un affichant un air complètement perdu, l'autre dans un état pour ainsi dire second. Le professeur, après lui avoir offert un premier baiser au delà de ce qu'il aurait pu imaginer dans sa petite vie d'adolescent sans histoire venait de lui intimer qu'il "éprouve des sentiments" pour lui. Il avait envie de lui demander de le redire, encore et encore, de l'entendre jusqu'à la fin des temps, tant cette simple phrase pouvait le rendre heureux. D'un geste tendre, accompagné d'un sourire tout aussi doux, il posa ses mains sur celles de Yandros afin de les lui prendre. Son regard brillait d'une étincelle éclatante.

Monsieur Halluin... Si vous acceptez d'attendre, je peux attendre. Je suis majeur dans deux mois, et je passe mon diplôme l'année prochaine. Dit-il sur un ton qui se voulait confiant et sûr de lui. Nous éprouvons des sentiments l'un pour l'autre, autant ne pas les refouler et simplement attendre de pouvoir les vivres au grand jour... continua-t-il dans son habituelle manie de bien trop parler lorsque quelque chose lui tient à coeur. Je veux dire, je ne pourrai plus vivre sans sentir de nouveau vos lèvres sur les miennes. Enfin non, c'est pas ça.
Mais je me fiche de devoir vous aimer en silence, si c'est pour pouvoir vous embrasser de nouveau.


Et comme pour accompagner le geste à la parole, certainement beaucoup plus téméraire que courageux, il se hissa sur la pointe des pieds et embrassa le professeur doucement, délicatement, d'un petit baiser chaste du bout de ses lèvres encore rougies de leur baiser. Du bout des lèvres qui n'en demandaient que plus tout autant que ses yeux verts éclaircit par la joie et le bonheur qu'il ressentait de savoir que ses sentiments étaient partagés. Il vivait une émotion qu'il n'avait jamais connue, quelque chose de profond et de terrifiant qui lui donnait l'impression de pouvoir tout accomplir. Il était jeune, et il avait la témérité de son âge. Il planta ses yeux dans ceux du professeur aux cheveux bleus soucieux.

Je suis on ne peut plus sincère. Je vous aime, monsieur Halluin. Lâcha-t-il en priant pour que le professeur l'embrasse de nouveau. C'était pire qu'une drogue, ce baiser. Une seule prise, il était déjà accro.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yandros Halluin
Professeur
Messages : 45
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Nov - 21:17
Le discours de Sascha le faisait fondre. Autant à cause de son petit accent si sexy que du contenu de ce dernier. Les paroles de son élève lui allait droit au coeur, et il ne savait pas quoi dire.

"Sascha, là n'est pas la question. Je ... On ne devrait pas s'embrasser, je suis ton professeur. Ce ne sont pas des choses que je suis cencé faire. Même si tu es bientôt majeur, ce n'est pas éthique."

Le professeur n'arrivait pas à soutenir le regard du jeune homme en face de lui.

"Je m'excuse ... Je t'aime ... mais je ne peux pas ... "

Yandros le prit contre lui, le coeur brisé. Il le serrait comme si sa vie en dépendait. Il avait bien deviné que cela faisait plusieurs semaines qu'il était amoureux de son élève, mais il était incapable de gérer ses sentiments. Le professeur était bien trop droit pour pouvoir enfreindre le règlement de manière aussi flagrante.

Il voulait s'éloigner de son élève, mais il était incapable de le repousser ou tout simplement d'ouvrir ses bras pour le laisser partir. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas aimé quelqu'un. Il avait eut des aventures, mais rien d'abouti au niveau sentimental. Il avait eut quelques amants, mais il n'avait eut jusqu'alors, qu'un seul amoureux. C'est pour cela que les sentiments qu'il éprouvait pour Sascha le déstabilisait autant.

Puis la douleur de sa cheville le rappela à l'ordre, avant que cette soirée ne tourne au déballage de grand sentiment, il était rentré chez lui pour se soigner. Il sentit la tête lui tourner.

"Il ... il faut que je m'assois un petit moment Sascha ... Je ne sais pas trop ce que je dis ... Reste encore un peu ... il faut que nous discutions."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Beauxbatons :: Tours :: Tour professorale :: Appartement du professeur Halluin-
Sauter vers: