TOP SITE
Pensez à voter régulièrement!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
avatar
Professeur
Messages : 67
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageComme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Mar 9 Jan - 22:33


Le transplanage se passa sans encombre et voilà le tout nouveau petit couple partir d'Allemagne pour arriver en plein milieu de la campagne bretonne. Yandros garda un moment encore Sascha contre lui, le temps que ce dernier reprenne ses esprits. Puis délicatement le relâcha, il ne semblait pas désartibulé donc tout allé bien.

" Comment va ? Tu as aimé ? "

Le sourire du professeur illuminait littéralement la lande autour d'eux. Un petit chemin serpentait de l'endroit où ils étaient réapparus à une petite maison en pierres, cheminée fumante et toit en ardoise. Du lierre grimpait sur la façade et une lueur s'échappait des fenêtres. Autour des deux hommes absolument rien, si ce n'était un léger vent qui ramenait de la mer une odeur lointaine de goémon et d'iode. L'air était frais, mais pas autant qu'en Allemagne.

" On y va ? Tu te sens d'attaque pour voir mes parents ? "

Yandros lui sourit, mais sa voix était différente de d'habitude. Il se racla la gorge et se passa une main dans ses cheveux bleu clair. Il fit quelques pas vers sa maison puis s'arrêta en plein milieu du chemin. Ses mains tremblaient légèrement.

" Tu sais que je vais te présenter à eux comme mon petit copain. Et ... euh ... ils ne sont pas au courant que j'aime les garçons. "

Le professeur n'osait pas regarder Sascha dans les yeux. Il n'avait jamais, jusqu'à maintenant, réussit à parler à ses parents. Il n'avait pas forcement peur de leur réaction, mais il avait parfois, toujours un peu honte de ne pas être comme tout le monde. Il aurait bien voulu leur offrir des petits enfants et pourquoi pas faire naître un nouveau petit Métamorphomage.

" Sascha ... C'est grâce à toi que j'ai le courage de faire ça aujourd'hui ... Mais tu peux pas savoir comme j'ai peur ... Et c'est ridicule, je suis adulte ... et s'ils n'acceptent pas ... et bien ce n'est pas si grave ... Mais j'ai tellement peur de les décevoir ... Je sais qu'ils m'aiment beaucoup ... "

Yandros avait sa voix cassée par l'émotion et les yeux brillant de larmes. Il serrait bêtement sa main sur la poignée de la valise de son élève et regardait obstinément ses pieds. Il tendit sa main libre vers son amoureux.

" Je suis prêt. "

Il soufflait pour se calmer, ses cheveux de plus en plus bleu pâle. Il jeta un regard vers sa maison et reprit son chemin avec Sascha près de lui. Il arrivèrent bientôt devant une porte en bois, assez ancienne, et Yandros sonna.


Dernière édition par Yandros Halluin le Dim 14 Jan - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Famille Obéron
Messages : 92
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Mer 10 Jan - 14:30


Je, je ne sais pas trop... Répondit Sascha en reprenant doucement ses esprits.

La transplanation, c'était spécial. Il savait que la sensation était inimaginable tant qu'on ne l'avait pas vécue mais là... C'était presque s'il était au bord du malaise pire qu'avec un portoloin ! Sa sensation de se sentir tourner, tournée, écraser, déformer était... désagréablement spéciale, et s'il lui tardait d'essayer, maintenant, il était bien à cet endroit. D'ailleurs, une fois que son centre de gravité fut remit en place et stable, il pu apprécier le paysage magnifique qui s'offrait à lui. Acquiesçant à sa question pour savoir s'il était prêt à rencontrer ses parents, il répondit volontiers à l'affirmative mais il sentait bien que quelque chose n'allait pas au ton de sa voix.

Il le laissa avancer, le fixant intensément, la tête penchée sur le côté. Il ne s'avança pas non plus lorsque son professeur s'arrêta sur le chemin. Les sourcils froncés, il essayait de comprendre ce qui n'allait pas. Mais la question fut rapidement résolue, Yandros y répondit de lui-même.

Le regard très doux, Sascha le rejoignit d'un pas léger. Cet homme était adorable. Au delà de son caractère colérique, il était incroyablement sensible et prévenant. Il avait apprit que c'était un homme protecteur et prévoyant. Comment en vouloir à cet homme d'aimer quelqu'un, qui que ce soit ? A moins qu'ils n'aient les même parents, c'était évident que tout se passerait bien.

Que tu aimes les jeunes garçons. Murmura vaguement Sascha dans son écharpe qu'il avait remise avant de partir, un air taquin au visage.

Il lui prit la main qu'il lui tendait, acquiesçant de nouveau. Il était le petit ami de cet homme incroyable. Celui qui lui avait fait ressentir le besoin de le présenter en tant que tel et d'avouer un secret longtemps gardé à ses parents. Et ça, ça rendait le plus jeune très fier. Ils avancèrent de nouveau, rejoignant la porte de cette maison pleine de charme. Au fond, l'adolescent redoutait un peu ce moment, se mettant la pression incroyable quant à son rôle dans tout ça. Et si c'était lui qui était rejeté ? Et si c'était son âge qui allait poser problème plus que son sexe ? Et si...

J'aurais aimé pouvoir changer de tête quand-même, me vieillir un peu et me donner plus d'allure... Lâcha-t-il doucement dans un moment de panique, juste avant que la porte ne s'ouvre devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur
Messages : 67
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Jeu 11 Jan - 22:10


" Sascha ! "

Le professeur n'eut même pas le temps de lui répondre à son élève qu'il n'avait pas à changer d'apparence qu'une petite femme rondouillette aux cheveux roux leur ouvrit la porte. Yandros reporta son regard sur sa maman et lui adressa un petit sourire gêné.

" Oh ... Bonsoir maman. "

" Arthur ! Babig et là ! On ne pensait pas que tu allais venir ce soir. Ça me fait plaisir, je suis tellement contente de te voir. "

La femme ne dissimulait pas la joie, une petit larme fit même l'apparition au coin de ses yeux. Elle le pris affectueusement dans ses bras. Bien que plus petite que son fils, cela ne la gêna pas pour faire un gros câlin à ce dernier. Puis, elle reporta son attention sur les cheveux de Yandros. Elle fronça les sourcils, s'écartant de l'entrée pour le laisser entrer.

" Mais ... Qu'y-a-t-il ? Arthur, lâche la dinde et vient ici. Le petit ne va pas bien ! Entre, depêche-toi. Oh ! Mais tu n'es pas seul. Bonsoir jeune homme rentrez vite au chaud vous aussi. Le vent est mauvais par ici. "

La mère ne savait quoi penser de la couleur des cheveux de son fils, mais aussi de la présence d'un inconnu chez eux. Leur fils n'avait pas l'habitude de ramenait des amis. Cela inquiéta d'autant plus la maman, mais qui, n'oubliant pas son rôle d'hôte s'approcha du jeune garçon pour le guider vers la cheminée. Il ne faudrait pas qu'un invité prenne froid sous son toit.

" Venez prêt de la cheminée, il faut vous réchauffer. "

Puis, un homme qui ressemblait à Yandros mais en beaucoup plus vieux sortie de la pièce qui devait être la cuisine, une baguette à la main. Le père porta son attention directement sur les cheveux de son fils et s'approcha de lui, lui aussi inquiet.

" Babig ? Qu'est-ce qui t'inquiète comme ça ? Assieds-toi et raconte-nous. "

Les deux parents s'affairaient autour de lui et de Sascha, et cela avait le don d'énerver le jeune professeur, mais sa colère ne prenait pas l'ascendant sur son inquiétude qui continuait à dominer ses sentiments. Yandros se mit à hurler.

" STOP ! Arrêtez s'il vous plaît ! Arrêtez-vous juste quelques minutes et écoutez-moi ! J'en ai marre de vous voir vous agiter autour de nous. Sascha reste ici s'il te plaît. "

Le ton de Yandros ne prêtait pas marchandage, mais son père, loin de se laisser impressionner répondit calmement.

" Ne t'énerve pas s'il te plaît ... Nous t'écoutons. "

Il souleva son bras pour que sa petite femme vienne tout contre lui et ils s'arrêtèrent tous les deux de bouger, écoutant avec attention ce que leur fils avait de si important à leur dire.

" Maman ... Papa ... "

Yandros baissa la tête et essaya de respirer un grand coup pour calmer les tremblements de ses mains et de ses jambes. Ses parents quant à eux avaient l'air de s'attendre au pire tant leur visage était livide.

" Je ... "

Il tendit sa main vers Sascha dans l'espoir que ce dernier la lui saisisse et il releva la tête.

" Je vous présente mon petit copain. Il s'appelle Sascha Dunkel-Grivois et je suis amoureux de lui. C'est un garçon au cas ou ... vous n'auriez pas remarqué. "

" .... "

Les cheveux du jeune homme passèrent du bleu clair au bleu avant de se teinter d'une couleur rouge sang, alors que le ton de sa voix remontait d'un cran. Sa colère explosait devant l'absence de réaction de son père et de sa mère.

" Quoi ... ? Ça vous dérange ? Parce que si c'est le cas j'en ai rien à foutre okay ! Je suis un adulte, et je ne vous écouterez pas si cela vous déplaît. Je pense assez avoir pesé le pour et le contre. Je l'aime un point c'est tout ! Vous croyez encore que c'est vous qui allez décider de ma vie ? Je ... "

La mère le coupa dans son élan lui faisant les gros yeux et en lâchant un puissant "CHUUT !", le père quant à lui fixait son fils sans rien dire, ses cheveux ayant pris une couleur violette alors que ceux de son fils passèrent du rouge au bleu.
Secouant la tête devant les deux hommes, la mère s'avança vers Sascha et lui tendit une main franche pour la lui serrer.

" Bonsoir Sascha je m'appelle Soizic, je suis la maman de Yandros, et celui aux cheveux VIOLET, c'est son père Arthur. Ravie de faire ta connaissance. Veux-tu venir à table quelques instant le temps que ces deux-là discute un peu ? Yandros, tu n'as pas à avoir peur ... Calme-toi Babig ... On t'aime pareil qu'avant, cela ne change rien pour nous. N'est-ce pas ARTHUR ! "

Soizic avait appuyé certains mots pour essayer de réveiller son époux du choc qu'il venait d'avoir. Puis, elle guida le petit-copain de son fils jusqu'à la table de la salle à manger, juste derrière eux.

" Tu restes manger avec nous Sascha ? Je suis sûre que ce grand nigaud n'a rien prévu et c'est Noël ce soir ! "

Elle lui adressa un sourire attentionné, attendant que son fils et son mari les rejoigne à table. Ce que les deux hommes firent, après que le père eu virilement tapoté l'épaule de son fils et lui ai souri sans un autre mot, mais les cheveux du paternel avaient pris une teinte de rose, que Sascha n'avait jamais observé chez Yandros.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Famille Obéron
Messages : 92
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Ven 12 Jan - 10:45


Dans le style situation gênante, il y avait bien celle là. Ce qu'il venait de se passer dans ce salon dépassait son entendement. Là, assit avec une femme qui s'affairait autour de lui à préparer le repas, attendant son fils et son mari, il essayait de reprendre tout en détail pour essayer de comprendre.

Le surnom de ce bellâtre est vraiment "babig" ? Intérieurement, il s'écroulait de rire, lui qui avait honte de se faire appeler Chachat par son père... Finalement, c'était mieux que "babig". Son père est aussi métamorphomage, avec la même particularité chevelue. Lorsque Sascha avait prit la main de son petit ami, il avait pu sentir toute sa nervosité, ce devait être un moment très éprouvant pour lui. Yandros avait d'ailleurs eu l'air d'un enfant mécontent et capricieux - et étrangement ça le rendait encore plus sexy même si, il devait l'avouer, il avait eu toutefois très peur comme chaque fois que l'adulte cédait à un excès de colère. Notons au passage qu'il associait alors le rouge à la colère. Et... Oh damn.

Ce fut à cet instant qu'il prit réellement compte de la portée des mots de Yandros. Là, assit, avec cette dame incroyablement gentille, alors que les deux hommes venaient s'installer ensemble. Sascha se rendit compte de ce que venait de dire son PETIT AMI. Ce fut à cet instant que vraiment, il prit conscience de tout ce qu'il s'était passé.

La bouche ouverte, les yeux perdus entre la joie excessive et l'effarement, il fixait son professeur qui s'approchait de la table. Il l'aime. Vraiment. Au point de paniquer et de venir le chercher. Au point de lui faire une sorte de déclaration en pleine rue. Au point de clamer son amour auprès de ses parents qui ne savaient rien de son orientation sexuelle. Il l'aimait, vraiment.

Les yeux embué par des larmes emplies d'émotion, la poitrine tellement chargée d'amour qu'elle semblait prête à imploser, il se leva d'un bond de sa chaise et vint prendre Yandros dans ses bras. Il était tellement prit par cet élan de gratitude et d'amour qu'il en avait oublié les parents de son petit ami. Il venait simplement de percuter et de comprendre que ce n'était pas juste "on sort ensemble maintenant non ?". C'était plutôt "passons notre vie ensemble". C'était "tu peux me prendre dans tes bras". Aussi "tu peux m'embrasser". Puis "Nous pouvons nous aimer".

Merci pour tout, Yandros. Dit-il, la tête posée contre le torse large de son professeur, les bras l'entourant avec toutes ses forces. Merci pour tout.

Puis là, un éclaire de lucidité. Il se redressa, le visage rouge d'embarras, puis il lâcha Yandros et fit un mini pas en arrière, ne sachant plus où se mettre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur
Messages : 67
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Sam 13 Jan - 22:15


Yandros se retrouva tout bête quand il revint prêt de la table et qu'un Sascha tout ému vint s'échouer dans ses bras, lui offrant un câlin des plus affectueux. Puis ce dernier le relâcha et s'écarta de lui assez soudainement, visiblement gêné. Le professeur sourit gentiment, et attrapa délicatement ses mains dans les siennes. Ses cheveux virant au rose pâle.

" Je t'aime Sascha, tu n'as pas à me remercier, c'est normal. "

Il commença à le dévorer du regard et lui caressa tendrement la joue.

Soizic regardait son fils entre ébahissement et ravissement, le père paraissait toujours très troublé, mais ne semblait pas mécontent. Ils n'avaient jamais vu leur enfant dans cet état de bonheur. Yandros avait toujours était compliqué, entre ses problèmes identitaires et ses problèmes relationnelle durant sa scolarité, il ne pensait pas un jour qu'il arriverait à trouver chaussure à son pied. Mais là, malgré la surprise de se retrouver devant un garçon, ils ne pouvaient être qu'heureux pour leur enfant.

Yandros releva la tête et regarda ses parents en souriant un peu bêtement.

" Je vais parler à Sascha en privé. Excusez-nous. "

" Oui Babig prenez votre temps. Le diner est prêt de toute façon. "

Le professeur attira Sascha contre lui et l'entraîna vers la cuisine.

À l'image du reste de la maison, la cuisine était petite et rustique, mais décorée avec goût. Les divers plats qu'ils allaient sûrement déguster le soir étaient déjà prêts et dégageait une bonne odeur. Des voix étouffées leur parvenaient de la salle à manger mais Yandros ne prêta absolument pas attention à ce qu'ils pouvaient bien raconter.
Il avait autre chose en tête pour le moment et il avait du mal à se contrôler.
Dans un élan de passion, Yandros plaqua Sascha contre un des murs de la cuisine, posant ses mains sur les hanches de son élève et les remonta langoureusement jusqu'à ces cheveux.

" Putain ce que je t'aime ... ! "

Il lui agrippa délicatement ces derniers, et l'embrassa passionnément, gardant le corps de Sascha coincé entre le sien et le mur. Ici, hors de l'école, il ne se sentait pas obligé de se retenir et laissait cours à ses envies. Ses cheveux virèrent au rose foncé, alors qu'il plongeait son regard dans celui de Sascha tout en lui murmurant.

" Tu veux rester manger ici ? Je pense que mes parents seraient ravis de t'avoir pour le réveillon. Mais ... si tu ne veux pas, n'hésite pas à me le dire, on irait manger un bout chez moi ... "
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Famille Obéron
Messages : 92
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Sam 13 Jan - 23:35


Sujet de toute l'attention, il était complètement gêné. Ce fut avec une immense gratitude qu'il suivit Yandros dans la cuisine, non sans s'être excusé d'un petit signe de tête poli auprès des deux parents. Lorsque la porte fut fermée, Sascha lâcha un grand soupire. Ouf, c'était une pression énorme finalement. Il n'avait pas vu ça comme ça quand il avait accepté de venir. La cuisine était toute aussi charmante que le reste, et l'odeur qui lui montait au nez lui donna immédiatement le sourire.

Oh ça sent su- AH ! Avait-il commencé avant de se faire plaquer contre le mur, lâchant une exclamation de surprise comme il ne s'y attendait pas le moins du monde.

Mais s'il ne s'y attendait pas, il ne fallut qu'une fraction de seconde pour que son corps tout entier ne réagisse à ça, subitement embrasé. Il était là, coincé entre son petit ami et le mur de la cuisine, le souffle coupé et la bouche entre-ouverte sans qu'aucun son n'en sorte. Les mains du professeur prenaient possession de son corps, en commençant par ses hanches, puis en remontant délicieusement. De la tête au pied, son corps y répondait instantanément, il avait tant rêvé d'une scène comme celle là.

J-Je t'aime aussi, Yandros... Parvint-il à souffler dans un murmure, la voix cassée par l'émotion.

Un soupire, comme un gémissement étouffé, s'échappa entre leurs deux bouches lorsqu'il sentit les mains de Yandros dans ses cheveux, puis les lèvres de son petit ami sur les siennes. Le baiser était passionné. Ils s'étaient déjà embrassé, plusieurs fois. Mais celui-ci n'avait pas le même goût que les précédents. Il n'avait plus le goût de la retenue et de l'interdit. Répondant au baiser avec plaisir et enthousiasme, il passa ses brais autour de la taille de son professeur et s’agrippa à ses vêtements. Les pupilles dilatées, la respiration rapide, et tremblant des pieds jusqu'au bout des doigts, il soutenait son regard.

Euh... Je... Tenta-t-il d'articuler, mettant un temps avant de reprendre vraiment ses esprits. Ta maman semblait vouloir nous garder au repas... mais... Il détourna le regard et serra son emprise sur l'adulte, fiévreux. Il me faudra un moment avant de... retourner dans... le salon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur
Messages : 67
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Dim 14 Jan - 11:28


Yandros ne comprit pas tout de suite pourquoi son amoureux ne souhaitait pas revenir auprès de ses parents tout de suite.

" Pourq ... Oh ... Je vois ... Enfin ... je le sens ... Ne sois pas gêné moi aussi j'ai eut ce genre de soucis en pensant à toi ... Je reviens ... "

Yandros se décolla du jeune homme et ouvrant la porte, sortie sa tête de la cuisine, arborant sa magnifique couleur rose foncée sur ses cheveux. S'il s'en été rendu compte, il aurait pris soin de la modifier. Cette couleur n'était pas l'une de celle que l'on a envie de partager avec son père et sa mère. Surtout en présence de son petit ami.

" Maman, je vais faire visiter la maison à Sascha, nous restons manger ! "

" Super les enfants, je suis contente que Sascha reste mangé. Euh ... Ne faites pas de bêtise, le repas est presque prêt. "

Le professeur vira au rouge quand il se rendit compte de pourquoi sa mère venait de lui dire ça. Ses cheveux ... Son amour pour le jeune homme lui faisait perdre tout contrôle. Mais, en y réfléchissant bien, il n'avait pas envie de dissimuler son désir pour son élève. Il en avait marre de se cacher. Il réalisait, petit à petit, que ses années de mensonges prenaient fin ce soir. Ces parents étaient au courant pour lui et semblaient bien le prendre. Il se doutait qu'il aurait une petite conversation avec eux en privé un jour, mais rien de négatif ne pourrait en sortir.

Il retourna auprès de Sascha et l'attrapa affectueusement par la taille.

" Viens ... Tu arrives à marcher ? On va visiter l'étage, comme ça tu pourras ... te calmer ... tranquillement ... "

Commençant à grimper les escaliers en bois qui menait au premier étage, le professeur commença à rire. Il riait de bon coeur, arrivant à peine à respirer par moment. Entre quelques spasmes, il arriva à caser :

" Excuse-moi. C'est tellement ... je trouve même pas le mot... L'homme que j'aime dans la cuisine de mes parents en train de ... Je crois que mes nerfs sont en train de lâcher ... Pardon ... J'ai l'impression d'être redevenue un ado ! Je t'aime Chatchat ! "

Il tourna un visage rayonnant vers son amoureux. Il ne s'était jamais senti aussi bien. Il ne pensait même plus aux problèmes que cela pourrait lui entraîner à l'école. Il était pour l'instant sur son petit nuage et il mettrait plusieurs jours à en redescendre. Mais tant qu'il pouvait profiter de son Sascha, il n'allait pas s'en priver.

Ils arrivèrent devant une porte multicolore, qui jurait par rapport au reste de la maison. Yandros la poussa et fit entrer Sascha dans sa chambre. À l'image de son appartement, tout y était très coloré. On aurait pu se croire sur une palette de peinture, au milieu du mélange de couleurs du peintre.

" Tu veux que je t'aide ? ... Enfin que je t'aide à te soulager. Ça sera peut-être plus agréable pour toi que de la laisser se calmer seule ? Non ? Et puis, j'ai envi de te toucher ... "

Il le regarda intensément une fois de plus, mais n'osa pas aller plus loin sans son autorisation.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Famille Obéron
Messages : 92
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Dim 14 Jan - 12:14


Les mains dans son visage alors que Yandros annonce à ses parents qu'ils vont visiter la maison, il récitait ses cours arithmomancie. C'était une technique qui marchait, habituellement. Mais là, tout était bien trop réel. Ce n'était pas juste un fantasme à chasser, c'était tout un tas de sensations qu'il n'avait jamais connu. Il avait déjà eu quelques relations mais jamais avec un homme pour qui son coeur battait autant. C'était encore plus fort, encore plus intense c'était... indescriptible comparé à ce qu'il avait vécu jusqu'alors. Un long frisson le parcouru lorsque son petit ami le prit de nouveau par la taille.

Ouais, merci, j'ai juste besoin d'un peu de temps c'est tout. Dit-il, avant de murmurer maintenant ses cours de défense contre les forces du mal.

Il le suivit, mais ce rire. Il n'avait suffit que ce rire pour lui faire perdre le fil de défense contre les strangulots et l'embraser de nouveau. C'était comme poser un papier sur une braise pas tout à fait éteinte. Une seconde, et il s'enflamma de nouveau. S'il n'y avait pas eu les parents de Yandros, il aurait sauté sur ce dernier au beau milieu des escaliers. Il semblait si heureux que c'était contagieux. C'était vraiment un moment idyllique, sorti tout droit d'un roman à l'eau de rose. Rien n'aurait su gâcher cet instant.

Je t'aime aussi, babig. Lui répondit-il avant de rire aux éclats lui aussi, il notait d'ailleurs qu'il le tutoyais depuis un petit moment sans même s'en rendre compte. Puis il vit la porte bariolée. Ah ! C'est votre chambre ça ! dit-il, reconnaissant son appartement aux couleurs innombrables.

Bingo, c'était bien vu. Et tout était comme dans l'appartement du professeur qu'il avait pu visiter le soir d'Halloween. Il allait commenter cet attrait pour les décorations ultra colorées lorsque Yandros prit la parole. L'aider ? Pour ? Un éclaire de lucidité lui traversa le ventre d'une tension délicieuse. Il planta son regard brillant d'envie dans celui intense de son petit ami. Puis il s'avança vers ce dernier avec une assurance un peu malaroite et l'attrapa par la taille. Il n'avait pas seulement envie qu'il "l'aide", il voulait bien plus. Au diable les parents au rez-de-chaussée.

Oui, s'il te plaît. Murmura-t-il en glissant ses bras jusque autour du cou de l'adulte, se mettant sur la pointe des pieds pour aller frôler ses lèvres du bout de la langue.

S'il avait été avec un de ses camarades, il l'aurait attrapé et l'aurait fait basculer sur le lit coloré pour prendre les devant et le déguster centimètres par centimètres. Cependant... Il avait en face de lui un homme plus grand et plus large, un homme plus âgé et certainement plus expert en la matière, et à cette idée, il en perdait ses moyens. Est-ce qu'il pouvait se permettre de prendre l'initiative ? Tâtonnant, il lui mordilla la lèvre inférieure alors que ses mains jouaient dans les cheveux longs qu'il aimait tant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur
Messages : 67
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Dim 14 Jan - 14:00


Quand Sascha lui donna son accord pour son aide, Yandros sentit son bas-ventre s'enflammer, mais ce n'était pas maintenant qu'il pourrait s'abandonner totalement à ses envies et désirs. Mais c'était déjà pour lui un grand pas en avant.

" Tu ne peux pas savoir combien de fois j'ai pensé à ça ... "

Yandros sentait que lui aussi il commençait à perdre son self-control. Mais le repas les attendait en bas et ses parents étaient seulement à quelques mètres d'eux. Il embrassa passionnément, une fois de plus, son amoureux et se laissa glisser à genoux devant lui, ses mains parcourant délicatement son corps. Il désirait Sascha plus que tout mais ce n'était ni le lieu ni le moment pour passer totalement à l'acte. Il adressa un regard des plus sulfureux à Sascha.

" Si jamais tu ne veux plus, tu m'arrêtes d'accord ? "

Sa respiration légèrement haletante, il prenait conscience qu'il franchissait le point de non-retour. Il allait coucher avec un de ses élèves. Bien que pour lui cet acte était inconcevable, il ne pouvait plus se stopper. Il aimait trop Sascha pour arriver à le rejeter. Il défaisait tranquillement la ceinture de son amoureux, ouvrant délicatement son pantalon pour libérer la virilité du jeune homme.

" En effet, ça devait te gêner. "

Il caressa de son pouce l'extrémité de son sexe en souriant gentiment, puis il commença a laisser sa langue courir sur ce dernier. Ses rêves devenaient réalité, jamais il n'aurait pensé éprouver cela pour quelqu'un. Il prenait son temps, n'ayant pas envie d'effrayer Sascha. Il se rendit compte, alors qu'il prenait son membre en bouche qu'il ne lui avait même pas demandé s'il avait déjà fait ça avec quelqu'un. Mais était-ce le bon moment pour parler de ça ?

* Tu penses trop ... Profite Yandros ...*

Il n'avait pas envie de gâcher ce moment rien qu'à eux. Il continua ses caresses buccales, s'agrippant aux fesses de son désormais amant et prenant le temps qu'il faudrait pour soulager son inconfort.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Famille Obéron
Messages : 92
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Dim 14 Jan - 22:10


Il n'avait pas vu ça comme ça. Lui, il les voyait sur le lit enlacés comme deux amoureux. Pas qu'il était un type chaste, mais plutôt incroyablement romantique. Et ça, c'était loin d'être romantique, même si quelque part cette dévotion de Yandros pour Sascha était très émouvante. Il le laissa faire, juste pour ne pas le rejeter et créer un froid entre eux, juste pour que l'adulte ne pense pas avoir fait une bêtise. A vrai dire, il n'osait même pas regarder son petit ami qui lui parlait, nez à nez avec sa virilité, c'était à la fois beaucoup trop gênant et beaucoup trop osé pour "une première fois". Quelle jolie fleur ce jeune homme.

Acquiesçant, il avala difficilement sa salive. Son coeur battait à cent à l'heure et sa tension grimpait en flèche. Lorsque finalement Yandros le toucha, il se raidit soudainement. Le plus vieux prenait son temps, tâtonnant un peu comme s'il était face à une créature sensible et peureuse. Cette idée fit sourire le plus jeune qui s'égarait dans ses pensées, mais son sourire laissa place à une expression de surprise lorsqu'il senti l'humidité de la langue de son petit ami. C'était bizarre définitivement bizarre. Lorsqu'il eu finalement le courage de baisser les yeux, c'était pour voir son professeur prendre son membre complètement en bouche, lui tirant par la même occasion un frisson sur tout le corps.

L'adulte s'appliquait, mais il manquait quelque chose. Une main caressant les cheveux longs et fins de Yandros, l'autre lui masquait le bas du visage, étouffant les faibles gémissements qui voulaient en sortir. Il lui manquait quelque chose. Sascha se pencha légèrement, juste assez pour poser une main sur l'épaule de son amant. De l'autre, il lui attrapa la mâchoire et d'un geste tendre, il l'incita à lever la tête et s'écarter.

J-Je... C'est très bon mais... Comment dire... Il ne savait plus où se mettre, les idées bien trop peu en place à l'instant T. Et si finalement on gardait ça pour... Chez toi ? Je... Je pense que ça ne me suffit pas et... enfin... Je nous voyais plus dans le lit... et... A notre rythme hein je ne parle pas d'aller au bout d'un coup ou quoi, je sais que c'est déjà énorme qu'on soit en couple et tout pour toi. Mais j'aimerais t'embrasser, te serrer dans mes bras et même si on s'en tient à une masturbation pour l'instant, j'aurais aimé partager ça avec toi pour... notre euh... première fois. Et voilà, le stress le faisait retomber dans sa logorrhée habituelle. Se mordillant la lèvre inférieure, il regardait de partout sauf vers son amant. Pour m'aider tu peux peut-être... juste me câliner sur le lit le temps que je me calme ?

Si à cet instant il avait peur de quelque chose, c'était bien de déclencher une crise de colère de la par de l'homme qui en faisait tant pour lui, et qui pouvait bien se sentir rejeté malgré un gros effort. Il ne savait plus comment se placer, et rapidement le désir fit place à une légère panique. Et si il venait de tout gâcher là, alors que ça ne faisait même pas une journée qu'ils étaient en couple ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur
Messages : 67
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Lun 15 Jan - 11:12


Yandros fut déstabilisé de voir Sascha si gêné, cela inquiéta le professeur.

« Euh … sur le lit ? … Oui si c’est ce que tu veux … »

Il laissa à Sascha le temps de se rhabiller et alla s’installer sur le lit, attendant que son amoureux le rejoigne. Il tapota la place à côté de lui.

« Aller viens. »

Yandros sentait qu’il avait fait quelque chose de mal. Il commençait déjà à regretter de ne pas avoir demandé plus explicitement à Sascha si une fellation le dérangeait ou non. Après tout, ce n’était peut-être pas quelque chose qu’il aimait ou il n’avait tout simplement pas envie de ça. Le professeur se senti mal d’avoir imposé ses propres désirs à son élève. Ses cheveux passèrent du rose foncé à son beau blond habituel et il baissa les yeux, un peu penaud.

« J’ai peut-être voulu aller trop vite ? Je m’excuse si c’est le cas. Tu aurais dû me dire dès le début que c’était trop pour toi … Mais ce n’est pas de ta faute, je … j’ai pas été à la hauteur. »

Yandros se dit que leur relation avait pris un mauvais départ. Il avait été beaucoup trop empressé et n’avait pas pris en compte l’âge de Sascha. Ils étaient quasiment à dix ans d’écart et n’avaient n’y les mêmes expériences ni les mêmes envies. Le professeur eut soudain une bouffée de panique, et si ça ne marchait pas entre eux ? Et si le jeune homme se lassait de devoir subir les assauts d’un vieux pervers tel que lui. Essayant de se reprendre, il continua :

« Je vois que tu es un romantique, ça ne me dérange pas du tout. On prendra le temps et je me rattraperais la prochaine. Encore désolé mon amour. »

Yandros le serra contre lui, posant sa tête dans le cou de son partenaire, lui caressant la hanche tendrement. Son cœur battait à toute allure. Le bonheur et la peur se mêlaient toujours, mais Yandros était fichu, son cœur appartenait à Sascha.

« Tu as déjà fait l’amour ? Comme tu es jeune … enfin … je comprendrais si tu ne l’as jamais fait. Et ça ne me dérange pas. Je prendrais soin de toi dans tous les cas. Je n’ai pas envie de t’effrayer par mon impatience. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Famille Obéron
Messages : 92
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 18
Nom de l'avatar : Aquamarintheone
DC : Melville Grivois
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Lun 15 Jan - 12:10


Le sous-vêtement remonté, et le pantalon tout juste sur les hanches mais pas fermé, il accourut s'installer tout contre son petit ami. Une fois tous les deux allongés, d'un coup, ils n'étaient que deux jeunes hommes amoureux aux yeux du plus jeune. Il regardait son amoureux, l'écoutait attentivement, essayait de lire entre les lignes, de le décrypter. C'était un être fabuleux, mais aussi inconnu qu'incompréhensible, pour l'instant. L'expression de son visage exprimait tout un tas d'émotion, et le blond de ses cheveux n'en disait pas plus. Bon, au moins, ils n'étaient pas rouges, et ça, c'était déjà quelque chose qu'il appréciait en ayant comprit le sens.

Puis, alors que Yandros se cala contre lui, il lui posa une question qui fit sourire le plus jeune. Doucement, il s'écarta de son petit ami et dans un mouvement fluide, il bascula de sorte à s'asseoir sur le bassin de l'adulte. Innocemment, il fit courir ses mains sur son torse en rougissant, découvrant ainsi directement la musculature du plus vieux. Dans un premier temps, il ne dit rien, absorbé par son sens du toucher. Puis finalement, il releva les yeux et prit la parole après d'être mordillé la lèvre, un sourire taquin au visage.

Tu n'as pas été trop vite, et tu n'as rien à rattrapé. J'aurais dû être plus clair et mieux communiquer avec toi. Dit-il en penchant la tête sur le côté puis en regardant de nouveau ses mains qui s'éternisaient sur les épaules large du plus vieux dans une longue caresse. Je n'ai jamais fais l'amour, mais j'ai déjà couché avec quelqu'un. Dit-il en se penchant jusqu'à venir l'embrassé, presque couché sur lui. Tu n'as rien fais de mal, j'ai juste d'autres projets pour notre première fois. Mais je ne te dirai pas quoi sinon je ne vais jamais arriver à calmer mes ardeurs. ajouta-t-il avec un clin d'oeil coquin.

Il s'allongea finalement complètement sur lui, enfouissant son visage au creux de son cou. Là, tout doucement, dans un souffle, il récita ses cours de sortilège, énumérant tous les sorts qu'il avait pu apprendre, leur fonction, et la manière dont on les lance. De temps en temps, il déposait un baiser sur sa mâchoire carrée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur
Messages : 67
Baguettes en sucre : 1
Date d'inscription : 23/08/2017
Nom de l'avatar : Emil Andersson
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] | Hier à 10:47


Yandros souriait gentiment, caressant tout aussi tendrement le visage de son vis-à-vis alors que ce dernier le rassurait quant à son empressement. Puis ils passèrent à un sujet plus personnel, beaucoup plus personnel et Yandros fut soulagé que Sascha ai déjà fait ça. Il ne se voyait pas devenir la première expérience du jeune homme, c’était beaucoup de responsabilité et vu les sentiments et le désir qu’il éprouvait pour ce dernier, cela aurait été compliqué de se maîtriser dans un moment si important pour Sascha.

« Tu ne te moques pas, mais moi non plus je n’ai jamais fait l’amour. J’étais plutôt sur des coups d’un soir. Je ne pensais pas retomber amoureux un jour … Et tu as débarqué avec tes cheveux turquoise, ton accent sexy et ta maladresse toute mignonne … »

Puis Sascha lui grimpa littéralement dessus. Le sourire de Yandros ne fit que s’accentuer, alors que ce dernier le caressait. C’était une des premières fois ou ce dernier se risquait à quelques caresses alors que le professeur avait déjà exploré légèrement le corps de son élève.

« Tu ne devrais peut-être pas me toucher si tu comptes calmer tes ardeurs ? Sinon je risque de te faire durcir un peu plus … Non ? »

Pour le taquiner, le professeur bougea un peu sur le lit, donnant un léger coup de bassin vers le haut alors que Sascha était à cheval sur lui. Il souriait de manière peu équivoque, il avait envie de lui montrer que lui aussi le désirait plus que tout. Bien que le passage à l’acte l’inquiéter encore un peu, il avait envie de sentir son élève tout contre lui dans une étreinte passionnée.

Dès que Sascha s’allongea sur lui, Yandros passa ses bras autour de lui dans un tendre câlin. Il n’arrivait pas à savoir si la raideur de son amoureux était partie. Mais le professeur ne voulait pas non plus trop se concentrer sur cette partie de l’anatomie de Sascha de peur d’attiser son propre désir.

« Tu me dis quand tu vas mieux, sinon je peux t’aider en te faisant un cours sur les sortilèges interdits et les peines encourues en cas d’utilisation. J’avais écrit un parchemin sur ça quand j’avais à peu près ton âge. Je m’étais beaucoup amusé à faire les recherches, j’y avais passé quelques nuits d’ailleurs. Mais mon professeur m’avait donné une super appréciation. »

Alors que Yandros rigolait doucement, la porte de sa chambre s’ouvrit à la volée et son père entra le sourire aux lèvres pour venir faire descendre les deux amoureux de leur repaire.

« Les enfants le dîner est … »

Le pauvre Arthur ne s’attendait pas à voir le jeune homme que son fils venait de ramener chez lui allongé sur ce dernier, son pantalon visiblement pas tout à fait fermé.

« … Servie … Armmh … Le dîner… Vous … On vous attend … »

Les cheveux du père virèrent au violet une fois de plus, avec quelques reflets d’une autre couleur encore indéterminée. Les cheveux de Yandros firent de même, pourquoi avait-il fallu que son père se comporte comme s’il était encore un enfant … Le jeune homme soupira bruyamment, se passant les mains sur son visage. Il n'arriverait pas tout de suite, à s'assumer entièrement devant ses parents et le fait qu'il n'ai pas encore eut le temps de discuter posément avec son paternel l'inquiétait beaucoup.

« Oui … nous arrivons … papa. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat] |


Revenir en haut Aller en bas
 
Comme un conte de fée - partie 2 - [FRANCE ♠ TGV ♠ SM ♠ ROMCOM ♠ Ft Chatchat]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle partie de votre cerveau utilisez-vous ?
» Y a comme qui dirait un probleme
» la vie c'comme les cours d'anglais, y'a trop d'faux amis.
» comme si vous y étiez ..!
» [Résolu] Définir une couleur comme étant transparente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Reste du monde :: Europe-
Sauter vers: