TOP SITE
Pensez à voter régulièrement!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
avatar
Cryptozoologue/Zoomagicologue
Nom de l'avatar : Alina Kovalenko
Messages : 28
DC : Pas encore de trouble de la personnalité multiple
Date d'inscription : 05/01/2019
Shiya
❖ ❖ ❖ ❖
MessageDear Friends ♦ Camille [TGV/FLASHBACK] | Mar 8 Jan - 20:25


Des nouveaux rideaux? Mon visage parsemé des ses immondes tâches de rousseurs ne cache pas ma surprise. Je n'ai jamais été douée pour dissimuler mes émotions et, ma lecture déteignant sur ma personnalité, j'ai envie d'être théâtrale. Voilà plus de dix huit ans que j'habite ce vieux manoir et jamais mes parents n'ont changé le moindre meuble. Pingres? Je ne vous le permets pas! Pourquoi se détacher d'une armoire dont le pied peut être réajuster par un excellent ébéniste ou, à défaut, par une simple cale? Alors oui, je ne peux qu'être surprise par cette agitation qui règne dans ma demeure. D'après Jane, une de nos domestiques, il en est ainsi depuis trois jours mais elle ne veut m'en révéler la raison. Personne ne souhaite le faire. Ma mère hausse un sourcil exaspéré en m'apercevant, passive et fixant ces fenêtres que je ne reconnais plus. Elle m'attrape la main et je la suis. Je ne lui tire aucun vers du nez. Ou presque...Nous ne vendrons pas la maison et j'en éprouve un intense soulagement. Je la laisse donc plus facilement m'enfiler cette robe, un brin trop bouffante. J'ignore qui sont les visiteurs que nous devons recevoir mais si ce ne sont point de potentiels acheteurs, je suis prête à me montrer agréable et à patienter sagement. Peut-être est-ce un associé des plus importants et des plus maniaques?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Langue-de-plomb
Nom de l'avatar : Jeremy Dufour
Messages : 39
DC : Oks, Lys, Frannie, Temp c:
Date d'inscription : 24/09/2018
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Dear Friends ♦ Camille [TGV/FLASHBACK] | Mer 9 Jan - 15:50


Dear Friends ♦  
Péteux & Complots
Camille était contrarié et cela ne lui sied pas au teint. Honnêtement, il avait envie de fuir cette famille d'hypocrite qui venait de lui annoncer la bouche en coeur lui prochain voyage. Il ne lui avait pas dit la raison. Mais le blond n'était pas stupide, il avait bien comprit qu'il y avait hyppogriphe sous roche ! "Mon chéri, je compte sur toi pour faire bonne impression" dit sa mère, en cachant la moitié de son visage anguleux et pâle derrière son éventail à plume. "Comme toujours, mère" répondit le sorcier avec un sourire crispé qui témoigner sa colère. Regardant par la fenêtre du convois magique, il mourrait d'envie de faire un saut pour ne pas affronter cette mascarade. Il avait bien comprit que ses parents avaient des doutes sur son célibat et son orientation. Mais, Camille n'avait que faire de leur avis. Il n'était qu'intéressait par le fait de devenir Langue-de-plomb et partir du manoir familial. Rêvant de cette liberté, le jeune aristocrate ne vit pas l'enclave du pouvoir familial se fermer doucement sur lui. Le teint verdâtre à cause du mal du transport, il essaya de se donner un air supérieur. Avec un peu de chance on le trouvera désagréable pour le fuir. La demeure avait un aspect pittoresque, digne d'une maison de campagne. Et Camille se doutait que ses parents n'avaient pas l'envie de s'accoquiner avec la plèbe. Un elfe de maison vient les voir pour leur montrer le chemin. Il avait l'impression d'être un prisonnier qui aller droit à sa fin. Peu glorieux. Levant les yeux au ciel, le blond espérait que cette mascarade aller vite s’achever.
code by bat'phanie



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE


Dernière édition par Camille de Sèze le Dim 13 Jan - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cryptozoologue/Zoomagicologue
Nom de l'avatar : Alina Kovalenko
Messages : 28
DC : Pas encore de trouble de la personnalité multiple
Date d'inscription : 05/01/2019
Shiya
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Dear Friends ♦ Camille [TGV/FLASHBACK] | Sam 12 Jan - 14:02


La voix aiguë de ma mère m'appelle de nouveau. Je ne répond pas, vexée qu'on ne me mette point dans la confidence. Mauvais caractère? Parfaitement! Oh, je ne dirais guère que mon attitude est capricieuse, je ne me roule aucunement sur le sol comme le ferait un minuscule enfant. D'autant qu'il m'est douloureux d'être mis à l'écart comme si j'étais indésirable. De l'egocentrisme...non...il m'est juste difficile d'être mise à part. Je regarde mon livre, songeuse et je ne remarque aucune présence jusqu'à voir surgir une main m'arracher ma lecture pour la poser sur la petite table du minuscule boudoir où je me trouve. Mes yeux se lèvent et se perdent dans un regard verrons dont l'éclat me noue l'estomac. Une main de fer dans un gant de velours. Cette expression irait si bien à ma mère qui, sans un mot, me traîne dans son sillage. Me punir? Bien sûr qu'elle le fera! Si elle sait me prendre dans ses bras lorsque je me montre contrariante sans raisons qui lui paraissent valables. D'autant qu'il est impoli d'ignorer autrui et ma mère ne supporte pas le manque d'éducation.
Nous rejoignons Lloyd Johston, sur le sublime perron. J'observe la bâtisse qui me fait office de demeure. La voilà majestueuse, comme elle devait l'être sous le règne d'un de nos ancêtres. Le bruit d'un véhicule me sort de mes contemplations. La dame blonde me paraît légèrement familière. Je n'ai pas mauvaise mémoire. D'après la moldue que mon père m'a fait consulté, j'ai un impressionnant empan mnésique. Mais je ne reste qu'humaine...Une jeune humaine qui refuse de sourire, comme on vient de le lui demander. Je suis un être intègre. Je ne simule point des sentiments qui ne sont point les miens. Mes parents semblent ravis de voir leurs invités et les accueillent avec chaleur. Mes yeux ne quittent pas le visage de la blonde. Je finirai par me souvenir d'elle.

"Je vous propose de rejoindre le salon pour vous y réchauffez. "

Je ne dirais pas non à un thé chaud et je suis les adultes jusqu'à notre plus grand salon. Je vais pour m’asseoir près de mon patriarche, ce qui suscite en lui une animation que je ne lui connais point.

"Assieds-toi donc près de notre jeune hôte. Tant de temps est passé depuis votre dernière rencontre. Vous devez avoir de nombreuses anecdotes à vous raconter avec Camille.

Mon attention se porte alors sur l'autre adolescent présent. Camille De Sèze? L'ai-je rencontré lors d'un des voyages en France avec ma mère? Je lui tend ma main, imitant ainsi l'attitude qu'on pu avoir les adultes quelques minutes plus tôt. N'est-ce pas une forme de politesse et de respect?


Dernière édition par Daria Johnstone le Lun 14 Jan - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Langue-de-plomb
Nom de l'avatar : Jeremy Dufour
Messages : 39
DC : Oks, Lys, Frannie, Temp c:
Date d'inscription : 24/09/2018
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Dear Friends ♦ Camille [TGV/FLASHBACK] | Dim 13 Jan - 20:21


Dear Friends ♦  
Péteux & Complots
Le Sang-Pur n'était pas tranquille, il n'avait pas confiance en sa mère et encore moins à son sourire en coin. Tout ne concordait pas avec leur habitudes. Et honnêtement il se méfiait de la blonde. Aujourd'hui plus qu'un autre jour, sa cravate lui enserrait la gorge. Camille avait l'impression de suffoquer. "Nous y voilà" signala son père en jetant un regard vers la bâtisse. Deux personnes vint vers eux avec un large sourire, Camille faillit avoir un mouvement de recul et sortir un spray anti-contact sociale. Il n'était pas friand de cette mise en scène entre les riches familles. Et lentement, il voyait la lumière au bout du tunnel. En vérité c'était le sourire charmeur et victorieux de Madame de Sèze qui lui mettait la mandragore à l'oreille. Camille n'était pas dupe, sa mère ne faisait rien par bonté ni amitié ! Il suivait ses parents vers le dite salon. Il jeta un regard dédaigneux à ses hôtes. Il venait de remarquer la rousse qui se trouver aux côtés de ses parents. Elle ne semblait pas plus enchantée que lui. Il eut un sourire sarcastique et s'approcha de la gamine. Il retourna la main, pour lui faire un semblant de baiser mais il ne posa à aucun moment ses lèvres sur la main pâle. Heureusement qu'il avait mit ses gants. Sa mère fut satisfaite de son ménage. "Enchanté mademoiselle ?" il laissa sa phrase en suspend car il ne savait pas comment elle se prénommait. "Camille, que tu es sot. C'est Daria Johnstone. Vous vous êtes déjà rencontrés lors des bals. " intervena sa mère en ricanant derrière son ignoble éventail. Levant les yeux au ciel, il fit un faux sourire d'excuse. Il se fichait bien de savoir qu'il l'avait rencontré ou non. Le blond voulait juste partir de ses hypocrites. Et il avait l'impression que la fille aussi.

code by bat'phanie



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cryptozoologue/Zoomagicologue
Nom de l'avatar : Alina Kovalenko
Messages : 28
DC : Pas encore de trouble de la personnalité multiple
Date d'inscription : 05/01/2019
Shiya
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Dear Friends ♦ Camille [TGV/FLASHBACK] | Lun 14 Jan - 22:02


Ce geste m'a toujours parût des plus grotesques. Pourquoi donc simuler un baiser? Se serrer simplement la main aurait été plus utile et plus confortable pour nous deux. Ce jeune homme n'aurait point eu à s'incliner, ce qui ne doit guère être sain pour son dos, et je ne serais pas là à me demander quelle réponse est attendue à cette drôle de salutation. J'affirmais il y'a peu avoir excellente mémoire. Ce qui est vrai toutefois je crains d'avoir une mémoire des plus sélectives ne s'intéressant aucunement aux us et coutumes de l'aristocratie. Faut-il faire la révérence? Dans les bals sans aucun doute mais nous ne sommes point dans un gala de charité. Je me contente donc d'un simple sourire. Mes pensées sont déjà autre part de toute façon. Nous nous sommes déjà rencontrés? Mon regard se pose sur ma mère qui confirme les dires de son amie par un petit mouvement de tête.

"Les bals ne vous aident guère à vous souvenir d'autrui. À vouloir suivre les dernières modes, les danseurs se ressemblent. Surtout les hommes. Vos tenues manquent de diversités et..."

"Daria se souvient de vous, Camille. Je vous le promet. Rares sont nos amis bravant le froid et la pluie écossaise pour rendre visite. Ma fille est légèrement déstabilisée. Un bon thé devrait la rassurer. "

Je sens le regard accusateur de ma génitrice. Mon père n'a aucune expression mais je le crois gêné. Il se lisse la moustache. Mes sourcils se froncent tandis que je m’assoie dans le fauteuil que l'on m'a indiqué. Je n'aime point les mensonges ou que l'on parle à ma place. Pour la peine, je ne dirais plus rien.

"Que désireriez-vous boire? Une petite collation vous tenterait-elle?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Dear Friends ♦ Camille [TGV/FLASHBACK] |


Revenir en haut Aller en bas
 
Dear Friends ♦ Camille [TGV/FLASHBACK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camille Rowe-Pourcheresse
» [Résolu] Bruitage Flashbacks/Rêves
» You arrived at Panic Station... ♫ [FLASHBACK Viclympe]
» (flashback) back for good • hamilton fam
» Oh dear, if I could only close my eyes. (héloïse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Paris :: Reste du monde :: Europe-
Sauter vers: