TOP SITE
Pensez à voter régulièrement!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Gabriel Donatus
Fantôme
Nom de l'avatar : Tom Hiddleston
DC : Livia Latulipe
❖ ❖ ❖ ❖
MessageExposition et sympathiques découvertes... ~Vega | Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega EmptyDim 7 Avr - 18:43



 If you have ghosts, you have everything
A l'approche de l'anniversaire des cinquante ans de la première guerre des sorciers et de la chute du très célèbre Lord Voldemort, une tournée des musées avait été organisée par le Ministère de la Magie londonien. Elle consistait -pour ce que j'avais pu saisir- à exposer toutes sortes de reliques se rapprochant de près -ou de loin- au Seigneur des Ténèbres, à l'Ordre du Pheonix, et à toutes leurs victimes. C'était un hommage mondial à toutes ces gens ayant perdu leur vie, leur corps et leurs âmes. Mais il s'agissait également d'un rappel glacial à l'histoire qui prenait vit, aujourd'hui, pour démarrer la tournée au musée de l'Orangerie. La tournée irait ainsi visiter les plus grandes nations magiques de la planète durant près de dix ans pour achever son voyage à Londres. Métropole magique d'Europe où seraient alors dévoilées au public les plus prestigieuses pièces, préservées jalousement à l'abris des regards les plus curieux pour la cérémonie anniversaire prévue en 2021. Le musée de l'Orangerie participait donc à l'aventure. Et quelle aventure ! L'aventure de toute une vie. Celle -entre autres- de votre humble serviteur, j'ai nommé : moi-même.

L'exposition n'était prévue que dans quelques semaines ou mois. Pardonnez ma faible précision pour tout ce qui concerne les repères de temporalité. Le temps n'a aujourd'hui plus la moindre prise sur mon être. Plus jamais il ne laissera de vilaines traces sur mon corps. Hum? Oui, je devrais choisir mes mots avec plus d'habileté. Je devrais plutôt dire qu'il ne "laissera plus de traces sur mon enveloppe corporelle". Beaucoup moins terrifiant, mais aussi moins charismatique que d'antan, nous ne nous soucions mutuellement plus l'un de l'autre à présent. Il n'est en effet pas de revenant qui soit hanté par le temps qui court. Ou du moins, je n'en compte pas le moindre parmis mon petit cercle de connaissances spirituelles. Le temps -si vous me permettez un léger écart de langage- nous lui glissons cordialement à la face et pouvons même, à l'occasion, lui adresser un charmant signe de la main. Hum? Pour se dire au-revoir oui, bien entendu. Comme je vous l'avez déjà dit plus tôt, ce n'est pas parce que nous sommes morts que nous n'avons aucune valeur ni aucune manière... Pourquoi, vous pensiez à quoi...? Oh ! Diantre ! Que votre génération manque cruellement de poésie !

Me voilà enfin arrivé à bon port. Je sonde mon propre reflet au travers de la grande double-porte vitrée puis je décide de faire irruption par l'entrée des visiteurs, comme tout un chacun. Je décide une entrée sobre, discrète, sans fanfare et sans tapis rouge pour le héros de guerre que je fûs. J'observe les lieux avec tendresse. Un soin tout particulier est apporté à la propreté. Cela me plait. Cela me rappelle lorsque, dans le temps, je prenais un soin exemplaire à astiquer minutieusement ma salle d'interrogatoire ainsi que mon matériel. Je ne laissais rien au hasard, non plus, dans la dispostion de chaque élèment. Il en allait exactement de la même façon en ces lieux.

J'esquissais un faible sourire, tout en continuant de glisser dans cette atmosphère singulière, les bras légèrement entrouverts. Je me trouvais dans une bulle, hors du monde mais témointe de ce dernier, de ses grands moments... Les meilleurs, comme les pires. La luminosité me convenait. Elle était très forte, car les murs et même le plafond (très haut), était fait de verre qui laisser passer les rayons du soleil de sorte à sublimer les oeuvres exposées. C'était presque comme si elle me traversait, ce qui me permettait de jouer au camélon, même aux yeux des mages. Le sol était fait de marbre blanc délicat. Il semblait doux mais cela, je n'aurai su vous en assurer. A vous de venir en ces lieux et de tester.

Des statues, disposées de-ci de-là rejouaient des scènes de l'antiquité. Des femmes et des hommes -essentiellement nus pour la plupart- conversaient, mimaient, bref, animaient la vaste salle. Plus loin, tout au fond, un double escalier de bois clair et verni donnait sur plusieurs portes closes. L'une d'elle portait l'inscription "Accès pour le Personnel – Défense d'entrée". Vous l'aurez deviné...? Je ne pus bien évidemment résister. J'avais encore ce vigoureux penchant pour braver les interdits. Suciter les représailles. Découvrir, explorer. Je franchis la porte. Sans frapper. Sans m'annoncer. Sans un mot. Sans un bruit.

Je découvris une salle pleine à craquer de cartons de toutes les tailles. Certains gisaient éventrés, mais la plupart encore étaient scellés. Une jeune femme, en fauteuil roulant, ouvrait un paquet long et fin. Je m'approchais tranquillement, penchant la tête sur le coté pour mieux observer. Elle se tenait dos à la porte. Et donc dos à moi. Ce n'est pas sans un certain émoi que je découvris à ses cotés la contenance du dit paquet. En pleine effervescene je reconnus l'objet du premier regard. Ma vieille amie. Le bois d'amarante, de couleur rouge-violet, avait foncé avec le temps. Dense, et durable, à l'image du sorcier qu'elle avait choisi il y avait de cela plusieurs décennies. Je pris quelques instants pour la contempler. Un sentiment étrange traversait mon âme et m'aurait sans doute fendu le coeur si seulement j'en avais encore eu un pour palpiter au creux de ma poitrine. Je me raclais la gorge pour signaler ma présence.

- Bien le bonjour madame, puis-je savoir qui donc vous aura permis de mettre vos mains -certes délicates- sur ma baguette ?
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Vega De Roncevaux
Directrice du musée de l'Orangerie
Nom de l'avatar : Alison Brie
lux aeterna
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega | Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega EmptyMar 16 Avr - 13:31



  Exposition et sympathiques découvertes
L'exposition, annoncée depuis nombre de mois, sera bientôt ouverte.Pourtant, l'étincelle d'excitation qui allumait son regard dès qu'une nouvelle collection faisait une entrée, même éphémère, au musée semblait éteinte. Il était déplaisant de sortir de ces cartons des affaires lié à un a passé dérangeant. Et cette tâche s'avérait plus déplaisante quand elle songeait aux regards plein de curiosité morbide qui se poseraient sur des affiches de propagandes ou des objets de tortures. Le devoir de mémoire...Il n'était rien face au sensationnalisme et l'esprit morbide de nombre de vivants. Pourtant elle n'avait eu de cesse de le mettre en avant lorsqu'elle avait soumis la demande, au musée de Londres, de lui louer ces affaires qu'elle s'afférait à sortir de leurs demeures en carton. Sans jamais penser à rien d'autre qu'au profit qu'elle ferait avec pareille exposition. Honte? Pas vraiment. Vega assumait qu'il fallait trouver des fonds pour préserver le patrimoine et qu'il fallait souvent enjoliver la vérité pour flatter l'ego de potentiels partenaires.

Notre trentenaire aurait pu demander au personnel du musée de faire ce qu'elle faisait à sa place. Mais Vega voulait s'assurer qu'aucun vol ne serait commis.Il était aisé de modifier une liste avec la magie. La directrice n'était point paranoïaque. Elle savait apprendre des erreurs du passé et aussi d'autrui. Le musée des arts magiques du Caire ayant vécu pareille mésaventure quand elle travaillait alors parmi leurs murs. Quand à venir surveiller le personnel pendant qu'il travaillerait...Non, Vega savait vivre avec son handicap et se faire autant respecter qu'apprécier de ses employés. D'autant que quelques coups de baguettes lui permirent de dévoiler, assez rapidement, les objets les moins fragiles.

Elle ignorait à qui la baguette qu'elle sortait des copeaux de bois protecteurs pouvait appartenir quand on lui posa une question qui la fit sourire. Les fantômes...Il y'en avait souvent avec les nouvelles trouvailles comme l'était l'artefact. Du moins c'est ce qu'il était écrit sur le papier et c'est ce qu'elle afficherait devant la vitrine. Effrayée? Loin de là puisque habituée. Si le spectre décidait de rester ennuyer les visiteurs, elle appellerait Jonhston & co pour faire partir la créature. Mais elle espérait pouvoir raisonné par elle-même ce vieil homme au teint des plus blancs. Qu'il quitte de lui même les lieux serait agréable mais Vega savait qu'un esprit directement lié à une oeuvre ou artefact, faisant la causette avec les curieux, était un plus valu pour le musée et l'exposition. Son sourire se fit alors chaleureux et son attention se posa alors totalement sur son interlocuteur.

"L'argent, évidemment. Il vous offre bien des droits. Je suppose que je ne vous surprend guère?"
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Donatus
Fantôme
Nom de l'avatar : Tom Hiddleston
DC : Livia Latulipe
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega | Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega EmptyLun 27 Mai - 14:32



 If you have ghosts, you have everything

Je ne fûs pas surpris de l'aplomb dont faisait preuve la demoiselle.
Dans ce monde brutal, fait de chair d'os et de sang, chaque faiblesse se devait d'être compensée par une force au moins équivalente. Sans quoi ce n'était pas la peine d'espérer faire de vieux os. Sans quoi vous finissez dans une boite d'allumettes avant d'avoir eu le temps de grandir. Sans quoi, vous finissez comme moi.

Et il n'y avait qu'à la regarder dans les yeux pour saisir que cette jeune femme là n'était pas du genre à se laisser marcher sur les roulettes. Pour sûr, elle affichait autant sa faiblesse physique que sa force de caractère.
Ce n'était pas tant le calme dont elle venait de faire preuve à mon encontre qui m'avait impressionné. De nos jours vous savez, même les moldus communiquent avec les morts. Il devait être moins rare de croiser en ces lieux chargés d'Histoires des revenants ou des épouvantards qu'un Snallygaster... Non, ce n'était pas dans la forme employée mais réellement dans le fond qu'elle était surprenante.

A une question réthorique elle avait su trouver une réponse qui semblait tout à fait appropriée, voire même légitime. En réalité, je dois vous avouer -puisqu'à vous je le peux- que je n'attendais pas de réponse. Mon arrogance d'ancien homo sapiens n'était pas prête à laisser de la place à la pensée de l'autre, et en l'occurence, de la demoiselle. Je n'attendais aucune réponse. Je n'étais prêt à en accepter aucune. Je pensais ne même pas avoir la patience d'être à l'écoute de balbutiemments d'excuses sincères. La vue de doigts différents des miens glissants sur ma propre baguette m'avait fait ressentir de l'indignation mêlée à un soupçon de rage. Ajoutez-y une pincée de répugnance et vous pourrez goutter aux fourmillements de colère qui tempêtaient silencieusement en mon être.

Je joignis mes mains. La droite carressant des doigts la gauche. Observant à présent ma vieille amie et délaissant quelques instants les beaux yeux clairs de la demoiselle. Elle comprendrait que je ne souhaitais en aucun cas lui manquer de respect. J'étais seulement happé par l'attraction de mon amie. Que j'aurai aimé la saisir à nouveau au creux de ma pomme. Sentir chacun de ses traits délicats. J'en connaissais chaque relief du bout des doigts, chaque tracé et chaque imperfection. En y pensant je pouvais presque la sentir. Partenaires de combats et de vie, nous ne détenions aucun secrêt l'un pour l'autre. Au delà même de l'objet, je voulais pouvoir en saisir la puissance magique qui y résidait. Que j'aurai aimé la saisir de nouveau..! Nous aurions pu accomplir tant de choses. Nous aurions dû accomplir tant...

A cette pensée je m'arrachais à contre-coeur de son emprise et reviens sur les prunelles de la demoiselle. Que serai-je réellement capable de faire si je pouvais utiliser son pouvoir aujourd'hui...? Je ne saurai vous le dire. Mes appréhensions me ramenèrent de mon doux rêve vers la conversation que j'avais entamé. Mon interlocutrice me parlait d'argent. Et du pouvoir qu'il octroyait. C'était effectivement vieux comme le monde. Même un vieillard comme moi pouvait le concevoir. Elle le savait. L'accepter cela était autre chose. Elle le savait également. J'avais affaire à une marchande. Qui, au vu de son assurance, devait exceller dans l'art de la négociation. Elle avait néanmoins eu un sourire chaleureux. Cela signifiait qu'il y avait possibilité de dialoguer. Je ne me fourvoyais guère. Si service elle me rendait, je devrais peser sur la balance et lui rendre la monnaie de sa pièce. Maintenant il fallait réussir à déterminer avec elle comment un fantôme pouvait avoir du "poids"...

- Non jeune femme, vous ne me surprenez pas. Pour autant, et même si je reconnais que je n'en aurai plus l'utilité, cette baguette devrait être la propriété de ma famille. Vous devez connaitre les démarches à suivre pour que je puisse la récupérer, j'imagine?
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❖ ❖ ❖ ❖
MessageRe: Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega | Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega Empty


Revenir en haut Aller en bas
 
Exposition et sympathiques découvertes... ~Vega
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Paris :: Terrasse du bord de l'eau :: Musée de l'orangerie-
Sauter vers: