RSS
RSS



 

 :: Le Commencement :: Les prédéfinis :: Indépendants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lou Nik - not enchantée

avatar
Oleksander O. Romanov-R.
Famille Merlinois
Messages : 143
Baguettes en sucre : 16
Date d'inscription : 14/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Mar - 17:13




Irena Nikita Loukine
Music was my refuge. I could crawl
into the space between the notes and curl my back to loneliness.




Druide + 19 ans + Lia Kim +
Lou n'avait pas de but dans la vie. Elle s'était faite jeté de tous les jobs d'Ukraine, avait débarqué en France, et s'était faite jeté de nouveau. M'enfin, elle avait quand même trouvé un petit stage dans une boutique qui ne payait pas de mine. Elle travaillait sûrement dans l'allée la plus glauque de tout Paris, pour un chat aussi péteux que radin dont elle était la stagiaire. Elle n'était pas sûre de ce que ce terme signifiait réellement en France - Lou parlait seulement anglais et ukrainien, elle connaissait aussi "va te faire" mais elle n'était pas vraiment certaine de sa signification. Le terme devait s'apparenter à une sorte d'esclave, car l'on ne lui demandait que les tâches les plus ingrates. "Stagiaire, ramasse les herbes qui se sont déversées sur le compt- comment ça avec quoi ? Ta langue bien sûr" "Stagiaire, j'ai le dos qui me gratte" "Stagiaire, cire mes chaussures... Ah elles sont propres ? :rickpu: Je viens de cracher dessus, nettoie". Et comme elle ne comprenait pas, elle exécutait seulement les gestes que l'on lui montrait avec moins d'amour propre qu'elle en avait pour le reste du monde. Tous les soirs, elle démissionnait; et tous les matins elle revenait, avec nul part autre où aller.
Lou résidait dans une ancienne cellule psychiatrique détachée de l'hôpital. L'appartement était médiocre (si l'on pouvait appeler ça un appartement) mais à la hauteur de sa paye - tous les mois, une petite misère rentrait dans la poche de son jean troué. Elle vivait seule, ne mangeait qu'un jour sur deux; bref, elle galérait.
Mais plutôt mourir que de faire marche arrière. Elle était libre, et le resterait. Alors, Lou allume sa musique et la laisse s'exprimer - puisqu'elle, en était incapable.


Oleksander
petit cousin de loin
De part le mariage de madame Roumanov et monsieur Loukine, Irena - qu'on préfère appeler Nik, si ce n'est par son nom de famille - était parente avec les Rousseau. Olek et Lou étaient donc cousins; petits, ils devaient jouer ensemble et sûrement bien s'entendre. N'ayant que trois ans d'écart avec l'aîné, les deux avaient tendance à bien s'entendre. Puis est venu le moment de l'indépendance de Lou; elle plaqua ses parents pour s'installer toute seule et prendre soin d'elle-même. Olek est toujours très proche de la famille, c'est également une personne enjouée... Bref, tout le contraire de Lou. Si le jeune français souhaite de tout son coeur entamer une nouvelle relation avec sa desperate cousin, ce n'est pas le cas de cette dernière qui l'évite - comme elle a tendance à éviter les problèmes. Ils se croisent occasionnellement, mais l'échange s'arrête là; Lou n'a pas envie encore une fois de se mettre dans de beaux draps.

Oksana
petite cousine pas copine
Oks était la petite-soeur d'Olek, grand-frère adoré à qui elle tirait les oreilles. Lou n'a jamais compris cet attachement particulier à la famille, ni le dévouement de celle-ci pour les matières scolaires. Les bouquins n'apprenaient rien, elle en était la preuve vivante. Certainement qu'à ses yeux, Oks n'est qu'une tête, le modèle que voulait ses parents pour elle... Heureusement, les deux n'ont pas l'habitude de se croiser; le grand frère protecteur interdit à sa petite soeur d'entrer dans la rue malfamée sans sa présence. Pour une fois, Lou était d'accord : elle ne souhaitait pas la croiser dans l'avenue du colonel Henri-Rol.


Avec Man-Shik : Lou était sa stagiaire, et forcée d'obéir à tous ses ordres. Il profitait de sa situation précaire pour avoir des massages gratuits et venir chez elle en dehors des heures pour profiter de ce petit visage innocent plus longtemps. Il remarquait les nombreux albums de musique qui encadraient la pièce - superbe culture moldue qu'il n'avait pas - tandis qu'il la faisait valser comme bon lui semblait... Sans se douter que Lou fait partie de la grande famille des Roumanov.
Avec Missy : Les deux demoiselles étaient donc jumelles. Et comme toutes les jumelles du même âge (lol), elles avaient du mal à s'entendre, et pourtant : elles étaient loin d'être des copies exactes l'une de l'autre. Leur seul point commun, c'est qu'elles ont les mêmes parents. Malgré tout, Lou a toujours aimé la musique qu'écoutait Missy; tout comme ses vêtements, sa façon de parler ou ce qu'elle mangeait : peut-être aussi, qu'elle la jalousait. Mais plutôt mourir que d'admettre que Lou avait une soeur... Et qu'elle l'aimait !

code black pumpkin
avatar SWAN, icon twisted lips



Merlin Man
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: Les prédéfinis :: Indépendants-
Sauter vers: