RSS
RSS



 

 :: Le Commencement :: L'épreuve :: Epreuves validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Par le pouvoir de l'Orchidée ! ♪

avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 88
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Avr - 21:52

La trilogie de l'épreuve
Rien à voir avec ce moldu de James Dashner.


épreuve I.

Génial, vraiment génial. Elle ne savait pas vraiment où elle se trouvait et pourquoi; et au fond, elle n'en avait fichtrement rien à faire. L'enfant leva le regard aux cieux et une marée de sang lui répondit. Tandis qu'elle s'essuyait moyennement le visage - l'on aurait dit qu'elle avait tué quelqu'un, c'était un facteur intimidant dont elle comptait bien se servir - elle regarda d'où provenait la giclée. Et honnêtement, elle n'eut pas besoin de chercher bien loin.
M'as-tu-vu, deux mètres de haut, deux mètres de large. Rien d'insurmontable, toutefois, s'il n'avait pas à ses côtés une personne à qui elle avait fait une promesse bien particulière. En effet, quelques heures plus tard, la première année avait juré devant Lily (sa plus petite soeur) qu'elle l'attendrait sagement. Et elle la voyait ainsi, couverte de sang. Deli avait commis un délit menti.
Elle n'avait qu'une parole, son sang ne fit qu'un tour. La demi-fée rassembla tout son courage et essaya de ni trembler ni pleurer devant ce petit être qui était bien plus effrayée qu'elle - et qui avait désespérément besoin de sa grande et forte soeur pour l'aider. Elle s'en alla ramasser une arme, ce qui ne fit rire que d'avantage son adversaire. « Tu comptes me battre... Avec... Ce jouet ? Ridicule » la nargua-t-il dans un français approximatif que la petite fille avait beaucoup de mal à comprendre (du haut de ses dix ans, le français lui était aussi familier que de la physique cantique). Elle avait compris l'insulte, malgré tout. Elle hocha la tête de gauche à droite. « She won't die - or at least, she won't be the only one » Elle voulait qu'il comprenne son message, alors elle avait tenu à faire une phrase correcte, tant pis pour l'intégration en France. Tandis que l'odieux personnage lui riait au nez, la petite ramassa le premier de ses semblables qui agonisait par terre. Il allait mourir de toute façon. Elle tenta de toutes ses forces de prendre l'air le plus menaçant possible, et fit une incision sur le creux de sa main pour prouver qu'elle ne rigolait pas. Et lui aussi, avait cessé ses hilarités. « Little girl wanna play big boy ? » Il cracha par terre. « Be my guest » De sa main gauche, Deli poignarda l'homme dans le ventre. Elle voulait le laisser agoniser suffisamment pour qu'il lâche l'affaire - et sa petite soeur. « I could make a napkin out of his pancreas » Essaya-t-elle pour se donner l'air méchante. Elle voyait sa petite-soeur de plus en plus terrorisée. Mais elle n'avait plus peur de l'homme qui la retenait, elle avait peur d'elle, Delilah Prince Lorkins.
Elle avait perdu le contrôle, et le sens qui la poussait à faire tout cela. Elle pointa l'arme vers l'adversaire pour la dernière fois. « You can't kill me » Deli sourit. « You're right, I can't kill you » Puis elle se trancha la gorge et disparut dans les méandres de la nuit.

La première épreuve s'achève,
mais d'autres bien plus affligeantes vous attendent...

code (c) black pumpkin






épreuve II.

Deli se réveilla dans le sang et la sueur. Elle sanglota tout en frappant le sol contre lequel elle était allongée, tapa des poings et des pieds contre l'injustice de ce monde. Elle avait tout perdu, elle avait tout gâché. Elle n'avait plus rien, elle voulait tout arrêter, elle voulait sortir. Sortir. Elle était emprisonnée. Elle n'y voyait rien. Elle ne savait plus rien. Elle gémissait face contre terre pendant de longues minutes - quinze, vingt, trente, elle ne comptait plus - avant de se lever finalement. Elle avança en longeant les murs dans n'importe quel sens. Les ronces lui râpaient dangereusement les bras. Elle avait du sang sur le corps - mais maintenant, c'était le sien. Elle n'avait plus envie de rien faire, de rien supporter. Elle allait escalader. Elle était mortifiée.
La petite devait être inconnaissable, entre son visage boursouflé par toutes les émotions qui l'avaient travaillé et son corps, d'habitude si bien soigné qui aurait fait peur à la peur elle-même. Néanmoins, elle se mit à la tâche. Mais plus elle tentait de toucher le ciel, et plus les ténèbres la tiraient vers le bas. Vraisemblablement, il semblait que l'escalade n'était pas la meilleure des solutions. Elle avait pleuré à s'en déshydrater, saigné à en mourir. Et c'est ce dernier mot qu'elle retint lorsqu'elle se jeta plusieurs fois du haut des ronces (qui formaient d'étranges lianes qui la surplombaient). Elle sentit la Mort lui caresser l'épaule, et pour la deuxième fois, elle partit avec elle.

Vous vous croyez au bout de vos peines, mais vous vous méprenez : le meilleur pour la fin...

code (c) black pumpkin







épreuve III.

Toutes les souffrances qui avaient traversé son corps l'instant d'avant semblait s'être envolé lorsque Deli ouvra les yeux. Elle était vêtue de blanc des pieds à la tête, ses cheveux avaient repris leur couleur habituelle et son visage était plus pur que de la soie. Si elle avait su que c'était ça l'Enfer, elle aurait signé pour y aller plus tôt. Est-ce que l'Enfer avait de longs miroirs entreposées sur tous les pans de mur ? Sauf si Satan était narcissique, elle en doutait.
La petite se souvenait de tout ce qu'elle avait enduré, mais ne voulait plus en pleurer. Apparemment, ce qui te tuait te rendait plus fort aussi. Elle s'allongea au milieu de la pièce, comme l'ange qu'elle n'avait jamais été. Elle était pile sous un immense chandelier, où chaque flamme retranscrivait la passion ardente de la vie qui l'avait déchirée chaque jour avant qu-
« Que tu ne trahisses tout ceux qui t'aimaient, et que tu trahisses la seule personne qui comptait à tes yeux. Toi. » Deli se releva d'un bond, prête à faire face à une nouvelle mort. Apparemment, il s'agissait de la mort cérébrale. Sauf que mentalement, elle ne mourrait jamais. Elle ne savait pas qui avait parlé, mais elle ne l'empêcherait sûrement pas de le faire. « Alors pourquoi tu ne parles plus ? » C'était affreux. Elle ne voyait personne, mais entendait tout. Les miroirs n'avaient pas l'air d'être innocents. « Je n'ai jamais prétendu l'être » anticipa-t-elle. « Alors pourquoi agis-tu comme tel ? » Deli ne comprenait plus. Elle n'arrivait pas à deviner par quel raccourci passait-elle pour élaborer ces jugements, ou pourquoi elle n'avait pas tort. « A toi de me le dire » répliqua la réelle Deli. Dès lors, elle comprit que sa seule issue serait la mort, encore et toujours. Que si notre corps mourait avant notre cervelle, c'était pour l'empêcher d'essayer le premier. Mais comment mettre fin à ses jours dans une pièce si épurée ? La seule source de lumière était les chandelles. Les chandelles ! Au moment où sa pensée résonna dans sa tête, l'autre fille les plongea dans l'obscurité. Deli comprit. Le but de l'autre n'était pas de lui mettre des bâtons dans les roues, mais des roues dans les bâtons. C'était pour qu'elle avance qu'elle la faisait reculer. Elle se remercia intérieurement tandis qu'elle sauta au chandelier qui se renversa sur elle et la tua par la même occasion.

Tu es ton propre pantin, alors fais attention.
A l'issu de cette épreuve, se déroulera ta répartition.

code (c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgane Le Fay
Famille Le Fay
Messages : 4
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 05/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr - 15:12
Répartition
Sois patiente, car ainsi le dénouement ta répartition arrive....


Les trois épreuves


Les impétueux, les mystérieux,
Se rassemblent en ce lieu,
Afin de louer les cieux.
Toujours, nous ferons mieux,
Et jamais, ne serons pieux.


Le chant qui faisait des louanges à sa famille se répercuta sur les murs de la salle. Les élèves ne pouvaient s'empêcher de chuchoter sur la rapidité des épreuves de la première année. Tout c'était passé rapidement et de façon intense. « Intéressant», « Déplorable»,« Intense », « Cette petite a du potentielle ! »

Morgane Le Fay, s’avança et d'un mouvement de la main elle fit taire les chuchotement des élèves. De son regard clair, elle fixa Delilah.

«Delilah Prince Lorkins, tu a réussie à te distinguer. Mais, tu dois apprendre à te contrôler et à ne pas te laisser submerger par tes émotions. Ton esprit analytique t'as permis de trouver un échappatoire dans les épreuves, mais la Mort ne sera pas toujours la meilleure des solutions. Il faudra que tu apprennes de tes erreurs mais chaque chose à son temps. Car, tes capacités nous ont démontrées ta véritable place, jeune fille.  » Déclara Morgane Le Fay d'un ton solennel. « Bienvenue, jeune Lorkins, dans ta nouvelle famille, les Fayens»

La nouvelle répartie rejoignit sa famille en silence en méditant des paroles de l’enchanteresse. Le cœur à ses raisons, que la raison ne comprend pas.  

code (c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: L'épreuve :: Epreuves validées-
Sauter vers: