RSS
RSS



 

 :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FROTTI PAPRIKA ! ♪ {Momo}{TGV]

avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 88
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Avr - 11:58




















 ❝ FROTTI PAPRIKA ❞
ft. Morgan Sorensen ~




« En tout cas, si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à me demander. Beauxbatons est ma maison ! » Rigola Delilah Lorkins à gorge déployée à une nouvelle professeure. Cette dernière s'excusa et quitta la salle pour se rendre à son futur cours. La salle commençait progressivement à se vider jusqu'à n'en laisser que deux personnes. La première était une blonde bombesque d'un mètre soixante-dix et des poussières. Evidemment, c'était elle. Deli sourit de ses petites dents pointues avec toute l'arrogance dont elle était capable et s'approcha de l'endroit où le deuxième se tenait afin d'attraper elle aussi de quoi boire. Tandis qu'elle se versait un verre de whisky pur feu, elle détailla du coin de l'oeil le jeune homme. Des bras tatoués, des cheveux soignés, et une réticence à regarder son derrière lorsqu'elle se pencha en avant pour attraper une couinesouris en sucre. Elle croqua dans la tête à pleine dent - et la souris poussa son dernier gémissement - tandis qu'elle se retournait, dos contre le mur, pour siroter son alcool délicieusement.

Ce n'était pas parce qu'ils n'étaient que tous les deux qu'elle allait se passer de ce silence gênant qu'elle s'amusait à cultiver. Elle se souvenait de ce jeune homme. C'était Sorensen, l'apprenti de Frisson depuis plus d'un an. Malgré toutes les têtes de prépuberte qu'il faisait tourner, Deli savait pertinemment qu'il était gay. A quel point fallait-il être fou pour accepter d'être l'esclave de cette chimère ? Au moins se prendre pour un incompris de la société, un marginal, un... « Exclu. Est-ce que Jean Frisson t'a enfin lâché les baskets ou tu as décidé de sécher ses cours ? » La demi-fée sourit, avala la dernière portion de friandise qu'elle avait dans la main (même si elle voyait d'avantage la souris comme Morgan, sa proie) et frotta ses mains l'une contre l'autre avant de lui tendre. « Deli » se présenta-t-elle, « Admiratrice de toute la patience dont tu fais preuve chaque jour » Et de l'obéissance. La jeune fille avait été en cours avec Frisson, c'était de loin le pire et le meilleur professeur de Défense Contre les Forces du Mal qu'elle n'avait jamais eu. « Et aussi de toute la clairvoyance que tu ne possèdes pas pour avoir accepté ce job. » Elle ne lui aurait même pas demandé son chemin si elle avait été perdu. « Non, plus sérieusement » fit-elle en souriant « Cela doit être un boulot très enrichissant, Frisson a reçu une des meilleures formations que l'on puisse rêver. » Deli haussa les épaules. « Evidemment, en termes humains, Frisson est un monstre. Mais qui n'a jamais voulu avoir le sien ? » Questionna-t-il en se rapprochant du stagiaire pour remplir à nouveau sa pinte. Le monstre avait trouvé un nouvel os à ronger.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Race : Semi-elfe

Messages : 59
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Nom de l'avatar : Ash Stymest
DC : Ok's la furie /Lys la paillette ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Avr - 19:30

Ses doigts tapaient en rythmes sur la table en bois, créant ainsi une symphonie dont lui seul connaissait réellement les notes. De son autre main il faisait tournoyer le liquide ambré créant ainsi une mer  se balançant au grès des humeurs  de Neptune.

Les yeux dans les vagues, il écoutait d'une oreille distraite les brides d'une conversation entre deux spécimens féminins. Portant le verre à ses lèvres, il goûta le précieux breuvage digne de l'Hydromel. La liqueur lui émoustilla les papilles, lui enflamma l’œsophage et finit par réchauffer tout son corps le poussant dans une euphorie certaine. Morgan se laissa entraîner dans cette danse sensuelle. Fermant les yeux, il ne prit garde à l'importune qui venait de s'installer à ses côtés. Ne lui avait-on jamais dit de ne pas l'approcher ? À croire que non. Que pouvait-il si une pauvre enfant venait se planter une épine dans l'épiderme de la peau ?

Faisant craquer ses phalanges, il jeta un regard sur la courageuse (ou l'inconsciente) qui venait de s'installer à ses côtés. Chevelure blonde, yeux pétillants d'une certaine malice malsaine créant des milliers de frissons dans le dos du brun. Delilah Prince Lorkins. Même maison, il était son aîné de quelques minuscules années. Il ne savait si il devait être déçu de la voir à ses côtés ou se réjouir. Au pire, il se foutait bien des intentions peu innocente de la blonde. Cette fille était un mélange farfelue entre un Bisounours et une vipère. Il l'a vit ouvrir la bouche signe qu'elle voulait créer un échange comme deux humains civilisés qu'ils étaient.

Pourquoi lui demandait-elle si il avait était exclu ou alors qu'il séchait les cours ? En quoi, ce qu'il pouvait bien faire de ses journées intéressait blondie ? À croire qu'elle était en manque de potins croustillants. Fallait dire que lui aussi il était en manque. Ses doigts lui démangeaient signe qu'il devait se cramer une clope avant que ses poumons ne redeviennent aussi purs que celui d'un nouveau né. « Et toi, que fais-tu loin de l’infirmerie alors que très probablement des élèves ont besoins de se faire soigner ?»   Il remarqua le sourire de la demi-fée, et ne lui retourna pas. À la place il rebut une nouvelle fois une gorgée de sa boisson. Pourvu qu'il soit vite soûlé et que l'autre lui lâche la grappe. Son champs de vision rencontra une main, donc elle voulait faire plus ample connaissance. OK. Il ne prit même pas la peine de lui serrer la main. Et, pour ne pas paraître l'ours mal léché qu'il était, il lui fit un signe de tête lui retournant sa salutation. « Morgan » dit-il simplement. Elle avait pas besoin de savoir plus. De toute façon, avec toute les rumeurs qui circulaient à son sujet. Il était sûr que la blonde trouverait son compte dedans.

Morgan ne prit même pas la peine de faire la conversation avec blondasse, elle le faisait bien toute seule. Si, c'était pour faire un compliment puis le casser deux minutes après. Il pouvait bien se passer de se genre de personne. Mais, étrangement, il n'était pas rebuté par Deli. Le demi-elfe la trouvait même divertissante avec sa franchise, ses remarques. La dernière phrase de sa collègue l'intrigua. Finalement, elle n'était pas si bête que ça. Il la trouvait même un peu trop réfléchi. Le brun laissa Deli lui remplir une nouvelle fois son verre. Savourant une nouvelle fois le breuvage, il laissa l'alcool distiller ses particules dans son organisme. Il savourait sa phrase comme un vin d'exception avant de le recracher.  « Qui n'a jamais voulu créer son propre monstre ? » Ancrant son regard dans celui de la jeune femme, il laissa les commissures de ses lèvres s'élever, créant un faible sourire. « Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir montre soi-même. Si tu plonges longuement ton regard dans l'abîme, l'abîme finit par ancrer son regard en toi. C'est pour cela que la création d'un monstre est facile. »

L'Homme laisse place à un monstre inhumains.
#iwhae pour epicode



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delilah Prince Lorkins
Centre de la recherche
Messages : 88
Baguettes en sucre : 3
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 12:43




















 ❝ FROTTI PAPRIKA ❞
ft. Morgan Sorensen ~




Franchement, elle aurait pu trouver mieux. Jean Frisson aurait pu trouver mieux. Le monde aurait pu trouver mieux que la pâle demi-figure qui se tenait devant la blonde. Il n'était ni marrant, ni forcément intelligent; et pourtant elle se tenait là, devant lui, las. Deli se voyait déjà aller boire un café en sa compagnie lorsqu'elle avait le temps. « Le temps que tu n'es pas en classe, ils ne risquent rien » la dénommée infirmière reposa son verrre avant d'en reprendre un autre. Sûrement qu'ils boiraient des cafés ensemble... A la liqueur. « C'est quand ils voient ton visage qu'ils ont besoin de soins » Ce n'était pas forcément faux; elle avait vu plusieurs Pernille se faire dispenser de Défenses Contre les Forces du Mal afin de tenter le professeur et son apprenti à venir lui tenir la main. Ahlala, Pernille... « Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué » Commença-t-elle. Elle aurait pu énumérer toutes les choses qu'ils n'avaient pas remarqué - son décolleté plongeant, pour démarrer ?
« Je ne suis pas infirmière, j'ai une formation hospitalière; ainsi qu'une spécialisation en recherche et innovation » Allez, et si on instruisait le petit abruti du troisième ? « Je ne suis pas une infirmière » Répéta-t-elle en ébouriffant les cheveux du garçon qu'elle surpassait de par ses talons. « Et encore moins l'assistante de quelqu'un d'autre » Touché. « Tu peux en dire autant ? » Coulé.

La chercheuse lui laissa le temps de réfléchir tandis qu'elle mélangea de l'hydromel et du whisky pur-feu, s'emparant de temps à autre d'un petit canapé. Il n'y avait pas à dire, Beauxbatons n'avait rien à voir avec la cantine de son hôpital miséreux pour misérables (tiens Morg, tu pourrais y faire un tour). Les monstres, il disait ? Deli les connaissait, puisqu'elle avait choisi de les soigner... Ou d'en créer. « Je suis sûre que Frankestein serait très fier de toi » La quatrième Lorkins parlait de son collègue à la peau verte, pas du véritable créateur de monstre. Probablement, il ne verrait pas la différence. Bruh. « Je vais devoir faire attention à ne pas trop plonger mon regard dans le tien, alors » répliqua-t-elle suite à sa remarque. Morgan et son fameux regard vide et insignifiant, une vraie perle, l'abyme. « Malheureusement pour toi, tu ne seras jamais le monstre auquel tu t'identifies » l'acheva-t-elle.

Jeu, set et match.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan Sørensen
Apprenti professeur
Race : Semi-elfe

Messages : 59
Baguettes en sucre : 0
Date d'inscription : 12/03/2017
Nom de l'avatar : Ash Stymest
DC : Ok's la furie /Lys la paillette ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Aoû - 21:28

Lentement, doucement, tendrement, la fureur des dieux venaient d'engourdir ses membres. L'alcool réchauffait son corps si froid. Ses lèvres se soulevèrent en quête de rébellion pour s'étirer dans un sourire sans joie. La voix criarde de la blonde lui donnait déjà mal à la tête. Il aurait mieux de rester au lit que d'écouter l'autre blondasse jacasser. Il s'étonnait toujours le choix de Beauxbâtons dans la manière de sélectionner leur professeur. Il fallait juste voir celle qui servait d’infirmière, il était sûr qu'à la place de les soigner elle devait les achever. En même temps ce n'était pas plus mal, sa fera moins de gosses à coller. Buvant une nouvelle gorgée de la liqueur Morgan laissa ses pensées se barrer loin de son corps. Quand il sentit des mains lui ébouriffer la chevelure, le semi-elfe se fit la réflexion d'égorger la blonde avec son poignard. Même l'alcool n'arrivait pas à l'apaiser. Que-ce-qu'il ne donnerait pas pour que la Lorkins se barre et le laisse en paix.

Fermant les yeux, il se laissa noyer par le flot de parole de sa cadette. En plus, elle se croyait maline en voulant l'attaquer elle ne faisait que montrer sa faiblesse. Morgan ne prit même pas la peine de relever les piques de la blonde. Pourquoi gaspiller de la salive pour si peu ? Mais la remarque sur le Docteur Frankenstein et son monstre lui fit basculer la tête en arrière et retient un gloussement. « Je suis soulagé qu'il soit fière de moi. Car si il te voyait, il en serait dépité. » rétorqua presque joyeusement Morgan. L'aigreur de Delilah ne l'atteignait même pas, si elle continuait ainsi, elle allait finir vieille fille avec vingt chats dans son vieux laboratoire tout moisi. Mais le danois n'était pas là pour sauver la veuve et l’orphelin. Il y avait d'autres personnes qui étaient chargées de faire ce sale boulot. « Tu n'as pas besoin de plonger ton regard dans le mien. Le tien est si caractéristique. » répondit Momo en se resservant de l'alcool. Il avait accumulé tellement de vice dans sa si courte vie. Le voilà drogué, alcoolique, bientôt deviendra t-il aussi fou que le reste de sa famille ?  Un auteur français et moldu au doux nom de Zola, avait montré dans ses écrits que les vices étaient héréditaires par les gênes. Sa mère était folle, alors pourquoi pas lui ? Peut-être que dans sa folie, il s'éclatera encore plus à pourrir le monde. Levant son verre en l'air, il fit un signe de santé et bu goulûment le contenu ambré. Ouais, dans un temps il aurait dit chienne de vie. Mais finalement, ce n'était pas eux qui rendaient juste cette foutue vie plus dure qu'elle ne l'était ? Tellement de questions et pourtant si peu de réponses. Sa collègue voulait lui décrypter son comportement, mais avant elle, il y avait eu déjà d'autres personnes. Dont lui le premier. « A ta santé ! » s'exclama Morgan en tendant son verre vers celui de la blonde. Autant être un minium ivre pour profiter des douceurs de la vie.



#iwhae pour epicode



Morgan Sørensen
Monster don't sleep under your bed. They sleep inside your head.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BES-BBS :: Le Commencement :: Recensement :: Rps terminés-
Sauter vers: